Météo

Le Québec enseveli sous la neige

Le Québec avait déployé ses ressources pour faire face à l’importante tempête prévue hier et la nuit dernière. La Ville de Montréal et le gouvernement du Québec ont invité la population à rester à la maison, si possible, et des centaines d’écoles ont annoncé dès hier soir leur fermeture aujourd’hui. Retour sur une importante bordée.

De l’Outaouais à l’Estrie…

La chute de neige s’est abattue sur l’Ontario dans la journée d’hier, avant d’atteindre le Québec en soirée. Les régions de l’Outaouais, de Montréal et de l’Estrie attendaient la plus grande quantité de neige de la province. « Il y a un corridor qui part de l’Outaouais, en passant par les Laurentides, Montréal, la Montérégie, l’Estrie, où on attend de 30 à 40 cm de neige », a expliqué Amélie Bertrand, météorologue à Environnement Canada. La rapidité de la chute laissait présager une bordée importante. La neige devrait continuer à tomber tranquillement par la suite la nuit prochaine, sans accumulation importante.

… et de Trois-Rivières à Gaspé 

Dans le Centre-du-Québec, en Mauricie, dans la région de Québec, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et jusqu’à Gaspé, les précipitations étaient attendues dans la nuit et aujourd’hui, et devraient avoisiner les 25 cm au sol. Par contre, des vents beaucoup plus forts rendront les conditions difficiles à cause de la poudrerie, a souligné la météorologue d’Environnement Canada Catherine Brabant. « Dans la région de Québec, on attend des vents soutenus de 40 à 60 km/h, mais près du fleuve, ça peut aller de 70 à 80 km/h, a-t-elle ajouté. Dans la Baie-des-Chaleurs, c’est 70 km/h. »

Restez à la maison

Hier, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec se disaient prêts à affronter la tempête, mais suggéraient aux Québécois de rester à la maison pour éviter de circuler sur un réseau routier inévitablement enneigé. « Si les gens ont la possibilité de rester chez eux [...] mercredi [aujourd’hui], on les encourage à le faire. C’est la meilleure façon d’éviter les problèmes », a dit la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. Des centaines d’écoles sont fermées un peu partout au Québec ; de nombreuses commissions scolaires ont décidé d’annoncer l’annulation des classes en début de soirée hier. 

Opération déneigement 

Jean-François Parenteau, responsable du déneigement au comité exécutif de la Ville de Montréal, a indiqué que toutes ses troupes seraient déployées dès hier soir. « On est prêts pour faire face à cette tempête », a dit M. Parenteau au cours d’un point de presse, évoquant des opérations « massives » de déblaiement. Malgré les efforts des cols bleus et des entrepreneurs privés, l’intensité et la rapidité des chutes de neige entraîneront des accumulations sur la chaussée pour l’heure de pointe ce matin. Montréal compte déclencher son opération de chargement de la neige demain matin.

Du renfort 

Québec avait gonflé de 100 policiers la brigade de la Sûreté du Québec affectée à la sécurité des Québécois pendant la tempête. Au ministère des Transports du Québec, on indiquait que 1600 véhicules seraient à pied d’œuvre sur les 32 000 km de route qui relèvent de Québec. La sécurité civile se tenait aussi en alerte en cas de besoin, Si les équipes d’Urgences-santé avaient été renforcées, le nombre d’appels hier en fin de soirée n’avait rien d’alarmant. «On touche à du bois!», a dit le porte-parole Antoine Ortuso, tout en rappelant que les lendemains de tempête sont souvent plus occupés. Un nombre plus important d’ambulanciers sera donc en poste aujourd’hui aussi. 

Vols annulés 

Plusieurs dizaines de vols en provenance ou à destination de l’aéroport Montréal-Trudeau ont été annulés. « Quand les vols ne décollent pas, ça fait un effet domino », a indiqué Marie-Claude Desgagnés, porte-parole de l’administration aéroportuaire. Elle a assuré que les déneigeurs de l’aéroport étaient prêts à faire face aux importantes chutes de neige. D’autant plus que le gros des précipitations était prévu pour la nuit, alors que les pistes fonctionnent au ralenti. Plusieurs vols en partance ou à destination de l’aéroport de Québec ont aussi été annulés.

Campagne-choc

La Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a lancé hier une vidéo-choc incitant les automobilistes à bien déneiger leur voiture et leur pot d’échappement avant de mettre le moteur en marche. Responsable médical de l’équipe en environnement de la DRSP de Montréal, le Dr David Kaiser explique que c’est à la suite de la mort de quatre personnes en mars 2017, alors qu’une importante tempête avait frappé Montréal, que la santé publique a décidé de lancer une campagne de prévention. « Il n’y a pas beaucoup de décès liés à ça chaque année. Mais chacun de ces décès est à 100 % évitable », note le Dr Kaiser, qui affirme qu’une moyenne d’un décès par année est comptabilisée.

— Avec Ariane Lacoursière et Hugo Pilon-Larose, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.