Vin

Quelques gouttes d’actualité du monde des alcools

Vallée de l’okanagan

Goût de fumée

Pour le deuxième été consécutif, la Colombie-Britannique a été touchée par des incendies de forêt. Et cette année encore, les vignerons de l’Okanagan craignent que leurs vins aient un goût de fumée. Selon le chercheur Matthew Noestheden, la situation est pire cette année. Il est toutefois encore trop tôt pour connaître l’impact sur le goût du vin.

En bref

Succès du vin en cannette

Les ventes de vin en cannette ont explosé de 43 % l’an dernier aux États-Unis, selon une étude de la firme américaine BW 166. La chaîne CNBC rapporte que les jeunes adultes (les milléniaux) sont à l’origine de cet engouement. De ce côté-ci de la frontière, la société Pernod Ricard commercialise le moscato de Jacob’s Creek dans ce contenant en aluminium. Elle observe que cette popularité touche de plus en plus le Québec et l’Ontario. Le monopole d’État ontarien, la LCBO, confirme d’ailleurs que les ventes de vin en cannette en dollars ont triplé au cours de la dernière année.

Du prosecco… australien

Les ventes du mousseux italien prosecco explosent partout dans le monde, mais les vignerons de la Vénétie n’ont pas le cœur à la fête. De l’autre côté du globe, en Australie, des producteurs de la King Valley, une région au nord-est de Melbourne, produisent aussi un mousseux appelé prosecco… au grand dam des Italiens. Ces derniers souhaitent que les Australiens changent le nom de leur mousseux afin de respecter leur appellation. La chicane entre les deux régions viticoles fait couler beaucoup d’encre au moment où l’Union européenne et l’Australie négocient un traité de libre-échange.

Verger Hemmingford

Au terme d’un conflit avec leurs associés, François Pouliot et Stéphanie Beaudoin ont perdu leur entreprise, le Domaine Neige, au début de l’été. Mais ces pionniers de la commercialisation du cidre de glace au Québec n’ont pas dit leur dernier mot. Ils ont conservé les bâtiments et le verger, et souhaitent maintenant acheter des cuves pour démarrer une nouvelle entreprise sous le nom de Verger d’Hemmingford. Pour ce faire, ils ont lancé une campagne de financement sur le site Kickstarter avec comme objectif d’amasser un minimum de 50 000 $. Cette somme servira à créer un premier produit, un cidre en cannette.

Le vin de la semaine

Depuis quelques années, le Portugal se démarque grâce à ses rouges capiteux, denses et bon marché. Le vigneron Tiago Teles nous transporte. Cet ancien chroniqueur vin est devenu producteur il y a six ans. Une partie de ses vignes se trouvent au sud du Douro, dans la région de Bairrada, près de l’océan Atlantique. Sa cuvée Gilda est un assemblage de cépages locaux (castelao et alfrecheiro) avec du merlot. Il vinifie à l’ancienne dans un lagar, un bassin de ciment, et il foule les raisins avec les pieds. Curieux ? Vous n’avez pas fini d’être étonné ! Le vin n’a pas été filtré. Sa robe est donc trouble, un peu comme un jus de pomme brut. Dans le verre, on apprécie les arômes de fleurs, de framboise et de cerise, au nez comme en bouche. On perçoit de légers tannins et, surtout, une finale très longue, juteuse et subtilement épicée. Servir légèrement rafraîchi.

Tiago Teles Gilda 2016, 24,90 $ (13629001)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.