7 beaux endroits où faire des sports hivernaux

Lendemain de tempête, le quartier se réveille recouvert d’un épais manteau de neige. Pour les amoureux de l’hiver, le vrai, c’est un véritable appel de la nature pour partir à l’aventure. Question de profiter pleinement de la saison froide, on dresse une liste de magnifiques terrains de jeu où il fait bon avoir les joues rouges.

Monts Chic-Chocs

Véritable rempart de montagnes au cœur de la Gaspésie, le massif des Chic-Chocs et ses 25 sommets de plus de 1000 mètres représentent le rêve ultime pour l’amateur de plein air. Sa topographie et son climat particulier lui procurent d’excellentes conditions de neige. Le secteur du mont Albert, par exemple, reçoit plus de 300 cm de neige bien répartis pendant tout l’hiver – de quoi ravir les sportifs ! Ceux-ci auront l’embarras du choix, car la région possède quatre secteurs pour le ski de haute route avec de vastes champs de neige et des sous-bois.

Parc national d’Aiguebelle

Loin des grands centres, le parc national d’Aiguebelle en Abitibi est un secret bien gardé du Québec. On peut explorer ce territoire marqué par le passage des glaciers et les coulées de lave en parcourant les quelque 40 kilomètres de sentiers pour la raquette et 30 km pour le ski nordique qui traversent la forêt boréale. Avis aux plus aventuriers : situé sur la ligne de partage des eaux entre la baie James et le bassin du Saint-Laurent, l’endroit compte un grand nombre de parois de glace où il est possible de s’initier à l’escalade sur cette surface.

Montagne du diable

Ouvert au public depuis quelques années seulement, le Parc régional Montagne du Diable met en valeur un territoire sauvage peuplé par l’orignal, le cerf de Virginie et la gélinotte huppée. Cette destination des Hautes-Laurentides propose des parcours très variés (80 km de sentiers pour la raquette et 55 km pour le ski nordique) pour tous les niveaux. Sur place, on en profite pour faire l’ascension du sommet du Diable, qui culmine à 783 mètres et qui offre une vue spectaculaire sur le réservoir Baskatong.

Monts Sutton

Dans les Cantons-de-l’Est, Sutton est une destination chouchoute de plusieurs sportifs. Avec raison, car le massif compte plusieurs terrains de jeu convenant à toutes les clientèles. Les amateurs de sensations fortes dévaleront les pentes de la station de ski Mont Sutton, autant appréciée pour la qualité de ses pistes que pour son ambiance festive. Pour leur part, les mordus de randonnée iront du côté du Parc d’environnement naturel de Sutton, une réserve privée protégeant quatre sommets et deux lacs sillonnée par 52 km de sentiers.

Le Massif de Charlevoix

Avec une moyenne de 645 centimètres de neige par année, la station Le Massif de Charlevoix jouit de conditions hivernales parmi les meilleures au Québec, ce qui permet de profiter d’une très longue saison. Réputée pour posséder le dénivelé le plus haut à l’est des Rocheuses (770 m), cette magnifique montagne compte 53 pistes et sous-bois pour les skieurs alpins de tous les niveaux. Les plus téméraires ne seront pas en reste puisqu’on y trouve également trois sommets ouverts au ski hors-piste, accessibles en peaux de phoque. C’est l’endroit parfait pour jouer dans la poudreuse après une tempête.

Parc national des Monts-Valin

Peu d’endroits offrent des paysages aussi féeriques que ceux du parc national des Monts-Valin, au Saguenay – Lac-Saint-Jean. Franchi le cap des 800 mètres d’altitude, la poudreuse est si abondante que les conifères sont recouverts d’une épaisse couche de neige, leur donnant l’aspect de spectres. On peut accéder facilement à l’entrée de la vallée des Fantômes à bord d’un minibus sur chenilles. Après quoi un sentier permet d’admirer les environs en raquette ou en ski jusqu’au pic Dubuc, qui domine la région du haut de ses 984 m.

Massif du sud

Nichée dans les Appalaches à 915 mètres d’altitude, la Station touristique Massif du Sud peut se vanter d’être le plus haut domaine skiable du Québec. Ce centre, qui compte une trentaine de pistes sur un dénivelé de 400 mètres, présente d’excellentes conditions de ski. Ses sous-bois font également le bonheur des sportifs puisqu’il y tombe bon an mal an 600 centimètres de neige. Tout près se trouve le Parc régional du Massif du Sud, qui abrite certains des plus hauts sommets du corridor appalachien et une forêt ancienne de 300 ans !

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.