Climat

« L’année 2020 a commencé là où 2019 s’est arrêtée, avec des événements météorologiques et climatiques à fort impact. »

— Le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale, Petteri Taalas, s’attend à ce que le réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre alimente de multiples phénomènes météorologiques extrêmes en 2020, alors que la planète a connu une décennie record en matière de températures. (AFP)

Projet de réforme des retraites en France

Appel à une journée « massive » de grèves et de manifestations

L’intersyndicale opposée au projet de réforme des retraites du gouvernement appelle à une nouvelle « journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle » le 24 janvier, jour de l’examen du projet de loi en Conseil des ministres, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué. Les organisations « CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, Unef, UNL et FIDL appellent à réunir des assemblées générales pour continuer et amplifier encore la mobilisation afin d’obtenir le retrait de ce projet et l’ouverture de véritables négociations », écrivent-elles, à l’issue d’une réunion intersyndicale de près de trois heures. Elles appellent aussi « à des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire les 22 et 23 janvier », notamment sous la forme de « retraites aux flambeaux ou autres initiatives le 23 au soir », avant de « faire du vendredi 24 janvier, date du Conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle ».

— Agence France-Presse

Brésil

Inquiétude sur la qualité de l’eau à Rio

De nombreux cas d’eau trouble, malodorante et au goût de terre sortant des robinets de Rio de Janeiro, au Brésil, ont provoqué une ruée sur l’eau minérale dans les supermarchés, même si l'entreprise responsable a nié mercredi tout risque sanitaire. La CEDAE, entreprise publique chargée du traitement et de la distribution de l’eau courante à Rio, a attribué les problèmes de qualité à la présence dans l’eau de géosmine, une substance chimique provoquée par des algues. « Les résultats des analyses montrent la présence de géosmine, à un taux suffisant pour changer le goût. Mais il n’y a pas de risque pour la santé », a assuré mercredi lors d’une conférence de presse Sérgio Marques, responsable du contrôle de la qualité de l’eau à la CEDAE. L’inquiétude de la population a également été alimentée par la communication des autorités. Mardi, le gouverneur de Rio, Wilson Witzel, avait tiré la sonnette d’alarme, évoquant une situation « inadmissible » et réclamant une « enquête rigoureuse ».

— Agence France-Presse

enfant retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion

Un quartier populaire partiellement rasé près de l’aéroport d’Abidjan

Le quartier populaire d’Adjouffou, qui jouxte l’aéroport d’Abidjan, va être partiellement rasé pour instaurer un périmètre de sécurité, conséquence de la découverte à l’aéroport de Paris-Roissy le 8 décembre du corps d’un enfant dans le train d’atterrissage d’un avion, ont annoncé les autorités lors d’une conférence de presse mercredi. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant de 14 ans a sans doute escaladé un mur de l’aéroport puis s’est accroché aux roues de l’avion juste avant le décollage d’un vol Abidjan-Paris. Parmi les mesures prises pour éviter toute nouvelle incursion, « la création d’un périmètre de sécurité, une bande de 200 mètres » tout autour de la clôture de l’aéroport, selon le directeur de l’autorité nationale de l’aviation civile, Sinaly Sinué. « Il n’est pas normal que des habitations s’appuient sur le mur de l’aéroport », souligne-t-il. Le quartier d’Adjouffou, zone populaire de grande densité avec plusieurs milliers de personnes, se situe sur l’emprise de l’aéroport et donc des terrains appartenant à l’État, même s’il se trouve à l’extérieur de la clôture. 

— Agence France-Presse

États-Unis

Epstein accusé d'avoir agressé sexuellement des mineures jusqu’en 2019

La procureure des îles Vierges a saisi mercredi la justice pour demander la saisie des biens du financier défunt Jeffrey Epstein, qu’elle accuse d’avoir agressé sexuellement des mineures dans l’archipel jusqu’en 2019.

Inculpé en juillet 2019 d’agressions sexuelles par le procureur fédéral de Manhattan, le sexagénaire a été trouvé pendu dans sa cellule le 10 août, à New York.

Le recours déposé par la procureure des îles Vierges, Denise George, est un prolongement des poursuites engagées au pénal contre le financier, qui ont été abandonnées après sa mort.

Le millionnaire possédait, en effet, deux îles privées dans l’archipel des îles Vierges, Little St. James et Great St. James.

Une partie des îles Vierges sont en territoire américain, mais ne font pas officiellement partie des États-Unis.

Cette nouvelle action en justice constitue un développement important, car le gestionnaire de fortune n’avait jusqu’ici jamais été inculpé pour des faits postérieurs à 2005.

Le recours, déposé mercredi et consulté par l’AFP, couvre une période allant de 2001 à 2019.

« Vaste réseau de traite d’êtres humains »

Lors d’une conférence de presse mercredi, Denise George a indiqué avoir ordonné une enquête sur Jeffrey Epstein peu après sa prise de fonctions, en mai 2019.

D’après la procureure, l’enquête a montré que le financier avait organisé un « vaste réseau de traite d’êtres humains et d’abus sexuels de jeunes femmes et de mineures ici, aux îles Vierges ».

Les plus jeunes victimes présumées seraient âgées de 12 ans, a précisé la procureure.

Pour cacher ces activités, Jeffrey Epstein aurait utilisé un montage complexe impliquant une série de sociétés et de fondations, toujours selon Denise George.

Le document déposé mercredi affirme, plans de vol à l’appui, que jusqu’en 2019, Jeffrey Epstein et ses complices auraient fait acheminer aux îles Vierges des jeunes femmes et des mineures par avion.

Ils auraient fait miroiter aux victimes alléguées, pour l’essentiel âgées de 12 à 17 ans, des occasions de carrière, notamment dans le mannequinat, sans le moindre fondement.

Plusieurs jeunes femmes, dont une âgée de 15 ans, auraient tenté de s’échapper à la nage de l’île de Little St. James, où elles séjournaient, avant d’être reprises et séquestrées par l’équipe de Jeffrey Epstein.

La procureure demande la saisie de tous les biens ayant pu servir, dans son « entreprise criminelle », à cet homme dont la fortune personnelle, aux origines mystérieuses, atteindrait plus de 500 millions de dollars.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.