Transports collectifs dans la grande région métropolitaine

Exprimez-vous sur la nouvelle grille tarifaire !

Métro, bus, train, transport adapté, futur Réseau express métropolitain (REM) … Grâce au projet de refonte tarifaire proposé par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), vous aurez bientôt accès à tous les modes de transport collectif à un seul prix au cours d’un même déplacement. Envie de vous prononcer sur cette transformation majeure qui aura une incidence sur votre quotidien ? Faites part de vos commentaires et suggestions en participant à la rencontre d’information en ligne dès ce soir.

« De mémoire de gestionnaire, c’est la première fois que le grand public est appelé à s’exprimer sur un projet aussi important que l’harmonisation de la tarification du transport en commun pour tous les opérateurs [exo, Réseau de transport de Longueuil (RTL), Société de transport de Laval (STL) et Société de transport de Montréal (STM)] », expose Daniel Bergeron au bout du fil. Le directeur exécutif de la planification des transports et de la mobilité à l’ARTM a toutes les raisons de se montrer enthousiaste.

Le mot d’ordre : simplifier

Alors que le réseau compte actuellement 17 grilles tarifaires et plus de 700 titres différents, la nouvelle tarification en cours d’élaboration prévoit une seule grille et une centaine de titres. Le tout est structuré autour de deux propositions : des titres « Tous modes », donnant accès au bus, au train, au métro, au REM et au transport adapté à l’intérieur d’une même zone ou d’une zone à l’autre, de même que des titres « Bus partout », qui permettent de circuler en bus sur l’ensemble du territoire de l’ARTM.

L’ARTM a également procédé à une simplification du nombre de zones : celles-ci passent ainsi de 8 à 4. La zone 1 correspond à l’agglomération de Montréal; la zone 2, à la ville de Laval et à l’agglomération de Longueuil; la zone 3, aux couronnes nord et sud; et la zone 4, aux municipalités hors territoire de l’ARTM offrant des services de transport collectif vers Montréal.

Outre la volonté de faciliter l’utilisation des services de transport collectif offerts dans quelque 90 municipalités et d’inciter davantage de gens à y recourir, l’ARTM désire aussi organiser le transport d’une façon plus cohérente. « En ce moment, la tarification est établie selon le secteur, l’opérateur de services et les modes utilisés en fonction du centre-ville de Montréal, indique Daniel Bergeron. Avec une grille unique, une logique tarifaire claire et une offre intégrant tous les modes, la tarification sera mieux adaptée aux besoins de la population. »

Invitation à la population : exprimez-vous !

Cette démarche de cohésion s’inscrit dans les efforts de développer les services de transport en commun, une démarche qui a été entreprise il y a plus de 20 ans avec le déploiement du train de banlieue et qui a culminé avec la création de l’ARTM, en 2017. La mission de cette dernière est non seulement de planifier, d’organiser et de financer le transport collectif, mais aussi d’en faire la promotion, afin d’offrir une expérience de mobilité simple, intégrée, fluide et efficace dans la grande région métropolitaine de Montréal.

Fruit d’un important travail réalisé de concert avec les organismes publics de transport en commun, les municipalités, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et le gouvernement du Québec, le projet de refonte tarifaire est maintenant soumis pour consultation au grand public. « Des citoyens ont déjà été invités à participer à son élaboration à travers différents ateliers, sondages et groupes témoins, observe Daniel Bergeron. Cette fois, on interpelle tout le monde ! » Il poursuit : « C’est l’occasion unique de répondre à des questions et de commenter la proposition sur la plateforme Repensons la mobilité. Il sera aussi possible de déposer un mémoire et de le présenter si désiré. »

Une rencontre d’information en webdiffusion aura lieu ce soir, à 19 h, et sera suivie d’une plénière de clavardage avec les experts de l’ARTM. Une autre séance est prévue le 16 septembre à 14 h. Tous les commentaires et suggestions seront recueillis en vue d’améliorer le projet de refonte tarifaire, dont l’implantation progressive est prévue à partir du 1er juillet 2021. « Pas besoin d’être un expert pour s’exprimer et répondre aux questions, insiste Daniel Bergeron. Toutes les contributions, petites et grandes, sont importantes; plus elles seront diversifiées, plus elles seront représentatives de l’ensemble du territoire. Chacun est appelé à s’exprimer à la mesure de son intérêt. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.