Actualités

Un Canadien sur trois perd de l’argent en changeant de voiture

En dressant son palmarès annuel des véhicules ayant la meilleure valeur résiduelle après quatre ans, le Canadian Black Book a fait un constat alarmant, le mois dernier. Au pays, un Canadien sur trois a perdu de l’argent en échangeant son véhicule contre un modèle neuf, en 2018. Une perte moyenne évaluée à 7051 $ par véhicule, selon l’organisme ontarien.

« Ça représente une somme d’argent très importante, ce qui dénote l’importance de bien comprendre ce qui fait qu’un véhicule conserve sa valeur plus qu’un autre. Connaître la valeur réelle de son véhicule durant son cycle de vie est aussi très important », résume Brad Rome, président du Canadian Black Book.

Par exemple, pour deux véhicules de même catégorie à un prix similaire, le modèle se dépréciant le moins rapidement conserve 84 % de sa valeur initiale après quatre ans, alors que celui se dépréciant le plus ne conserve que 41 % de sa valeur, pour une différence de 14 000 $. Dans le cadre d’une location ou d’un financement arrivant à échéance, une dépréciation plus rapide produit une valeur négative que l’acheteur devra absorber directement, ou qu’il devra refinancer au moment de renouveler son achat.

Souvent, les commerçants masqueront cette valeur négative en proposant un financement à l’achat d’un véhicule neuf qui l’absorbera, mais qui fera monter le taux d’endettement de l’acheteur. Vu les sommes importantes en jeu et le nombre de consommateurs canadiens touchés par ce problème, c’est une situation qu’on doit prendre au sérieux, avertit le Canadian Black Book.

« Ce n’est pas pour rien que 97 % des Canadiens souhaiteraient être mieux informés sur les conditions d’emprunt et le rôle de la valeur résiduelle dans le processus d’achat. »

— Le Canadian Black Book

Valeur résiduelle et endettement

Au Canada, l’endettement des ménages est continuellement en hausse. En décembre dernier, Statistique Canada a indiqué que le taux d’endettement moyen au pays était à 173,8 % du revenu disponible, ce qui représente le ratio le plus élevé depuis la crise financière de 2008. Non sans surprise, moins l’âge des ménages est élevé, plus le ratio dette-revenus est élevé, a relevé l’organisme fédéral. C’est généralement au début de l’âge adulte que les gens procèdent à l’achat d’une première maison ou d’un premier véhicule neuf.

À cet âge, le fait de pouvoir épargner quelques milliers de dollars sur la valeur résiduelle de son véhicule peut aussi avoir un effet non négligeable sur le budget familial à court et à long terme, d’où l’importance d’une bonne littératie financière.

Cinq marques qui conservent bien leur valeur

Toyota

Les véhicules des marques Toyota et Lexus ont la meilleure valeur résiduelle dans 10 des 23 catégories étudiées par le Canadian Black Book en 2019. Ça comprend la Yaris, la Prius, la Camry et la Sienna, ainsi que les camionnettes Tacoma et Tundra. La compacte hybride CT200h de Lexus est la meilleure voiture de luxe d’entrée de gamme.

Chevrolet

La Corvette et le Tahoe sont les deux véhicules de la marque américaine qui se démarquent pour leur valeur résiduelle supérieure à la moyenne. À cela, le Canadian Black Book ajoute le City Express, un fourgon commercial fort populaire auprès de nombreuses entreprises.

Porsche

Le Macan est un VUS compact hors de prix, mais qui parvient à conserver une bonne partie de sa valeur au fil du temps. À côté de Toyota, Porsche est l’autre marque récompensée par le Canadian Black Book. La Panamera, une grosse sportive de luxe à quatre portes, trône au sommet de la catégorie des voitures de luxe haut de gamme. Mercedes-Benz

Ironiquement, la marque allemande Mercedes-Benz obtient des honneurs du côté des fourgons pleine grandeur, grâce au Sprinter 2500, qu’on trouve en très grand nombre sur les routes canadiennes. Deux autres véhicules font bien dans la gamme : le GLA, un petit VUS de luxe qui s’adresse à des acheteurs plus jeunes et moins fortunés, et le Classe G, un véhicule plus « émotif » que « rationnel », résume le CBB.

Jeep

Le Renegade est un petit VUS qui reprend plusieurs composants de la marque Fiat et qui les costume à la manière d’un Jeep, ce qui suffit à rehausser sa valeur résiduelle, signe de la force de la marque américaine, explique le Canadian Black Book. Le Wrangler, de son côté, a établi un record en matière de valeur résiduelle l’an dernier avec un score de 91 %.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.