Projet Nocif

Un motard retourne sa veste

Le chef présumé d’un réseau de trafic de stupéfiants contrôlé par les Hells Angels et exerçant ses activités dans la région du Saguenay est devenu ces dernières semaines un témoin repenti pour la police et la poursuite, a appris La Presse de sources généralement bien informées.

Il s’agit de Pierre Beauchesne, membre des Deimos Crew North East, un club-école des Hells Angels. L’homme de 45 ans est détenu depuis le 29 novembre 2007, à la suite de son arrestation et de celles de 21 autres individus par l’Escouade régionale mixte (ERM) de la région du Saguenay, chapeautée par la Sûreté du Québec.

Ce jour-là, Beauchesne a été arrêté dans sa résidence de Saint-Thomas-de-Joliette. Aux dernières nouvelles, il était toujours accusé de cinq chefs de complot et de trafic de stupéfiants. Il doit, en principe, avoir son enquête pour remise en liberté en juin prochain.

Selon nos informations, pour une raison inconnue, Beauchesne avait temporairement perdu sa veste des Deimos Crew avant de la récupérer peu avant son arrestation. Le réseau démantelé par les policiers durant l’enquête Nocif aurait écoulé de la cocaïne et de la méthamphétamine dans la région du Saguenay.

taxe versée à un membre en règle des hells

Selon la preuve accumulée durant l’enquête Nocif, l’organisation de Beauchesne aurait versé une taxe au membre en règle de la section de Trois-Rivières Bernard Plourde, pour lui permettre d’opérer sur le territoire de ce dernier. Selon des informations non confirmées, les deux hommes auraient eu des contacts durant l’enquête.

Plourde n’a pas été accusé dans cette affaire. Par contre, sa maison de Laterrière a fait l’objet d’une perquisition. Il a également été arrêté sans mandat et rencontré par les policiers. Il faudra voir maintenant si la volte-face de Beauchesne pourrait permettre aux policiers de monter plus haut dans l’organisation.

Huit mois avant l’opération Nocif, en mars 2017, les enquêteurs avaient perquisitionné une première fois dans la maison de Plourde, qui était alors soupçonné de trafic de stupéfiants et de possession de biens criminellement obtenus.

Là encore, il n’avait pas été accusé, mais il devait respecter des conditions, dont celle de ne pas quitter le pays. Quelques jours plus tard, il s’était présenté devant le tribunal pour faire modifier ses conditions, de façon à pouvoir effectuer un voyage en République dominicaine, mais un juge a refusé sa demande. Il faut dire que Bernard Plourde, qui était recherché dans le cadre de l’opération SharQc en 2009, avait passé neuf mois en cavale avant d’être arrêté. Comme la plupart des autres Hells Angels accusés dans SharQc, il a plaidé coupable à une accusation réduite de complot de meurtre et a été libéré en 2015.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.

Actualités

Saga judiciaire pour une piste de danse à Verdun

Montréal et un entrepreneur en construction se trouvent au cœur d’une bataille judiciaire tournant autour d’une piste de danse à Verdun. Environnement Routier NRJ réclame des extras pour un contrat réalisé en 2015 tandis que la métropole lui demande à l’inverse de payer pour d’importants travaux correctifs.

En 2015, Verdun décide de refaire la piste de danse du parc George-O’Reilly, qui fait la joie des citoyens de l’arrondissement aimant se déhancher sur le bord du fleuve Saint-Laurent. La piste est très sollicitée, accueillant en moyenne 3000 danseurs par semaine durant la saison chaude. Son revêtement lisse a ainsi fini par se dégrader, la dalle s’étant même affaissée par endroits.

Au printemps 2015, NRJ a remporté un appel d’offres pour reconstruire la piste de danse en béton poli, décrochant un contrat de 142 000 $. Voilà, à la fin des travaux en juin, Verdun a refusé de prendre possession de la piste, se disant insatisfait du résultat. L’arrondissement a constaté une « délamination du béton et des écaillages à la surface du plancher de danse ».

Le revêtement dure en moyenne quatre ans, mais « ça n’a pas tenu une saison. C’est à refaire », se désole Jean-François Parenteau, maire de Verdun.

Ces défauts se sont aggravés au cours de l’hiver suivant. « La Ville a reçu de nombreuses plaintes des citoyens concernant l’état du plancher de danse », peut-on lire dans un document préparé par les avocats de Montréal.

Les danseurs peuvent continuer à fréquenter l’endroit, « mais la surface n’est pas belle. Disons que quelqu’un qui veut danser une belle valse, ça ne marche pas », dit M. Parenteau, qui aime bien aller voir les danseurs.

Verdun s’attendait à ce que l’entrepreneur corrige le tout, mais plus d’un an après la fin des travaux, celui-ci ne s’était toujours pas exécuté. L’arrondissement a donc fait faire des correctifs temporaires à l’été 2017, ce qui lui a coûté 12 000 $. La facture des travaux correctifs permanents est, quant à elle, évaluée à 92 000 $.

Montréal a réclamé à la compagnie d’assurances Intact, qui assurait la caution de l’entrepreneur NRJ, de payer pour les travaux, mais celle-ci a opposé un refus catégorique en décembre 2017.

Devant l’impasse dans les discussions, l’entrepreneur, qu’il a été impossible de joindre vendredi, a décidé de poursuivre la Ville de Montréal. Celui-ci réclame 17 780 $ pour des changements au contrat, ainsi que le paiement de la retenue faite par la Ville. C’est dans le cadre de cette poursuite que la Ville a décidé de réclamer à son tour 104 000 $ pour les travaux correctifs qu’elle juge incontournables pour offrir une belle surface de danse à ses citoyens.

Actualités

L’économiste Youri Chassin candidat pour la CAQ dans Saint-Jérôme

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé hier que l’économiste Youri Chassin serait le candidat de son parti dans la circonscription de Saint-Jérôme aux prochaines élections provinciales.

En entrevue avec La Presse, M. Chassin a dit qu’il se lançait en politique pour « aider le Québec à faire mieux ».

« Ça fait 20 ans que je suis de près les débats sur les politiques publiques, j’ai milité pour l’éducation et la prospérité du Québec. Dans la dernière année, j’ai beaucoup réfléchi à comment continuer cet engagement-là. J’ai décidé que c’était au sein de la CAQ, en me lançant en politique active, que je pourrais le mieux contribuer à sortir le Québec de sa torpeur. »

Titulaire d’une maîtrise en sciences économiques de l’Université de Montréal, Youri Chassin a travaillé à l’Institut économique de Montréal de 2010 à 2017. Il y a occupé les postes d’économiste et de directeur de la recherche. M. Chassin siège également aux conseils d’administration du Centre NAHA et de Gai Écoute.

L’économiste est fréquemment appelé à commenter l’actualité économique dans les médias.

Économie et éducation

Les deux grandes lignes de son engagement politique seront l’économie et l’éducation, dit-il.

« À Saint-Jérôme, ça s’incarne de toutes sortes de façons. Il y a le transport qui est important, il y a aussi la situation à l’hôpital, qui connaît des temps d’attente, des cas mineurs qui arrivent aux urgences au lieu d’être traités ailleurs en première ligne. Ce sont des enjeux qui vont illustrer à quel point le gouvernement actuel a besoin de prendre un bon congé. Clairement, au Québec, on peut faire mieux. »

Youri Chassin a été vice-président de la Fédération étudiante universitaire du Québec et il a été membre du Conseil permanent de la jeunesse. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il a fait la connaissance, il y a près de 20 ans, de François Legault, qui était alors ministre de l’Éducation et de la Jeunesse.

MÉTÉO

Verglas, neige, grésil et pluie sur le sud du Québec

Le Québec doit se préparer à recevoir un cocktail météo au cours des prochains jours. Neige, pluie verglaçante, grésil et pluie devraient s’abattre sur le sud de la province jusqu'à demain soir. L’important système dépressionnaire se dirigera progressivement vers l’est. Les impacts se feront surtout sentir aujourd'hui. À Montréal, notamment, il pourrait tomber jusqu’à 10 mm de verglas. L’heure de pointe de ce matin pourrait être difficile pour les automobilistes, de même que le retour à la maison en fin d’après-midi, si les températures demeurent autour du point de congélation. La pluie verglaçante pourrait toutefois se changer en pluie si le mercure grimpe. Dans les régions plus au nord, plus de 15 cm de neige sont attendus. Des rafales de 50 à 70 km/h sont aussi prévues. Hydro-Québec se dit prête à toute éventualité, advenant des bris et des pannes de courant. En Ontario, la tempête de verglas qui sévit depuis samedi a provoqué plus de 500 accidents de la route dans la seule région de Toronto. La police ne signale toutefois pas de morts. — La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.