25

Le rallye Dakar a été endeuillé dimanche par la mort du motard portugais Paulo Gonçalves, âgé de 40 ans, victime d’une chute lors de la septième étape. Gonçalves est tombé au kilomètre 276 de la spéciale qui reliait Riyad à Wadi Ad-Dawasir, en Arabie saoudite. C’est le 25e décès d’un pilote dans l’histoire de la course.

— Agence France-Presse

Tennis  Classique ASB

Serena renoue avec la victoire

L’Américaine Serena Williams a mis fin à une disette de trois ans sur le circuit de tennis féminin après avoir vaincu sa compatriote Jessica Pegula 6-3 et 6-4 en finale de la Classique ASB, dimanche à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Williams n’avait pas remporté de tournoi depuis son triomphe aux Internationaux d’Australie de 2017, ni depuis la naissance de sa fille Olympia, qui a assisté à la victoire. « Ça fait du bien. Ça faisait longtemps, a déclaré Williams. Je pense que vous pouvez voir le soulagement dans mon visage. » Ce triomphe a valu à Williams un chèque de 43 000 $ qu’elle a aussitôt donné pour aider les efforts des services de secours dans leur lutte contre les incendies de forêt qui font rage depuis des mois en Australie.

— Associated Press

Hockey  LAH

Le Rocket dominé par Koivula

Otto Koivula a réussi un tour du chapeau pour mener les Sound Tigers de Bridgeport vers un gain de 6-4 aux dépens du Rocket de Laval, dimanche après-midi au Connecticut. Les hommes de Joël Bouchard ont ainsi encaissé un deuxième revers de suite après une série de cinq victoires. Nick Schilkey et Kieffer Bellows ont inscrit un but en plus de récolter deux mentions d’aide pour les Sound Tigers. Ryan Bourque a également noirci la feuille de pointage pour les locaux. Phil Varone a amassé un but et une aide, tandis que Riley Barber, Laurent Dauphin et Alexandre Alain ont également touché la cible pour le Rocket. Cayden Primeau a été chassé après avoir accordé trois buts sur cinq tirs. Keith Kinkaid a par la suite repoussé 15 des 17 tirs dirigés vers lui. Le Rocket a conclu une séquence de trois matchs en trois jours dans trois villes différentes avec un dossier de (1-2) et poursuivra sa série de cinq matchs sur la route samedi contre le Moose du Manitoba.

— La Presse canadienne

Hockey  LNH

Shero quitte les Devils

Ray Shero a quitté ses fonctions de directeur général des Devils du New Jersey. L’équipe a annoncé dans un communiqué dimanche que les deux parties avaient pris cette décision d’un commun accord. Tom Fitzgerald occupera le poste de Shero par intérim et il recevra l’aide de Martin Brodeur, qui agira à titre de conseiller aux opérations hockey. L’ancien gardien étoile était revenu dans le giron de l’organisation, mais dans le domaine des affaires. Les Devils ont soutenu qu’ils entameraient un processus d’embauche formel dans les semaines à venir. Shero était en poste avec les Devils depuis 2015.

— La Presse canadienne

Hockey  LNH

Kassian devra s’expliquer

L’attaquant Zack Kassian, des Oilers d’Edmonton, a été convoqué à une audience de lundi à la suite d’un incident impliquant Matthew Tkachuk, des Flames de Calgary, lors du match de samedi soir. Le département de la sécurité des joueurs de la LNH en a fait l’annonce sur son compte Twitter, dimanche. Kassian a mal accepté une mise en échec de Tkachuk en deuxième période du match que les Oilers ont perdu 4-3. Il s’est précipité vers Tkachuk, s’est débarrassé de ses gants, a donné plusieurs coups de poing à l’attaquant des Flames et l’a renversé sur la glace en deux occasions. Pour son geste, Kassian a écopé d’une double mineure pour rudesse et d’une pénalité pour inconduite. Tkachuk n’a pas été réprimandé.

— La Presse canadienne

Football  NFL

Edelman arrêté pour vandalisme

Le receveur Julian Edelman, des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, a été arrêté en Californie et est soupçonné d’avoir posé un acte de vandalisme en sautant sur le capot d’une voiture appartenant à une autre personne, ont annoncé les autorités policières dimanche. Âgé de 33 ans, Edelman a causé des dommages dont l’ampleur n’a pas été précisée lorsqu’il a sauté sur la voiture, samedi, dans un secteur commercial de Beverly Hills, a précisé la lieutenante Elisabeth Albanese dans un communiqué. Edelman a été remis en liberté et a reçu une citation à comparaître.

— Associated Press

Football  NFL

Stefanski à la barre des Browns

Les Browns de Cleveland vont nommer Kevin Stefanski au poste d’entraîneur-chef, a appris l’Associated Press dimanche auprès d’une source au courant de la décision. Stefanski, qui occupait le poste de coordonnateur à l’attaque avec les Vikings du Minnesota, a accepté l’emploi au lendemain de l’élimination des Vikings contre les 49ers de San Francisco. Âgé de 37 ans, Stefanski est presque devenu l’entraîneur-chef des Browns il y a un an. Il a toutefois terminé deuxième dans la course lorsque les Browns ont opté pour Freddie Kitchens, qui a finalement été congédié après une seule année en poste. Stefanski deviendra le dixième entraîneur des Browns depuis la renaissance de l’équipe avec l’expansion de 1999. Il en sera aussi le sixième depuis l’entrée en scène du propriétaire Jimmy Haslam, en 2012.

— Associated Press

Volleyball

Le Canada qualifié pour Tokyo

L’équipe canadienne de volleyball masculin a décroché son billet pour les Jeux olympiques d’été de Tokyo, qui auront lieu en août. Le Canada a battu Porto Rico, dimanche, au tournoi de la dernière chance de la NORCECA, disputé à Vancouver. Les Canadiens ont gagné le match aisément en trois manches de 25-21, 25-15 et 25-15, et sont demeurés invaincus dans le tournoi. La troupe de Glenn Hoag participera à ses deuxièmes Jeux olympiques de suite. À Rio, en 2016, les Canadiens avaient atteint les quarts de finale.

— La Presse canadienne

Basketball  NBA

La revanche de DeRozan

DeMar DeRozan a obtenu une petite revanche contre son ancienne équipe. Celui-ci a marqué 22 de ses 25 points en deuxième demie pour propulser les Spurs de San Antonio vers un gain de 105-104 aux dépens des Raptors de Toronto, dimanche. Serge Ibaka a inscrit 21 points et 14 rebonds dans la défaite de la formation torontoise, devenant le troisième joueur de l’histoire des Raptors à réussir un double-double lors de huit matchs consécutifs. Les Spurs ont gâché le retour au jeu de Pascal Siakam et de Norman Powell, qui ont réintégré la formation après avoir raté 11 matchs chacun. Powell, tenu à l’écart du jeu en raison d’une blessure à une épaule, a terminé le match avec une récolte de 20 points. Siakam, qui était embêté par une blessure à l’aine, a récolté 15 points. DeRozan a porté l’uniforme des Raptors durant neuf saisons avant d’être échangé aux Spurs en retour de Kawhi Leonard, en juillet 2018.

— La Presse canadienne

Ski alpin  Coupe du monde d’Altenmarkt

Brignone gagne le combiné

L’Italienne Federica Brignone a remporté le combiné alpin de la Coupe du monde d’Altenmarkt, en Autriche, dimanche, après que la plupart des skieuses, dont l’Américaine Mikaela Shiffrin, eurent connu des ennuis lors d’un capricieux super-G en lever de rideau. Soucieuse de protéger l’avance qu’elle s’était bâtie après le super-G, Brignone a réalisé une solide prestation lors du slalom et son chrono cumulatif de 2 min 3,45 s lui a permis de devancer la Suissesse Wendy Holdener par 15 centièmes. La troisième place est allée à l’Italienne Marta Bassino. La Canadienne Roni Remme a résisté à l’hécatombe et a fini la compétition en 12e place, avec un recul de 3,81 s sur la gagnante. Ses compatriotes Marie-Michèle Gagnon et Candace Crawford ont été incapables de terminer la manche initiale.

— La Presse canadienne

Ski alpin  Coupe du monde d’Adelboden

Yule l’emporte chez lui

Daniel Yule a mis fin à une disette de 12 ans de la Suisse sur la mythique piste d’Adelboden, dimanche, avec une victoire empreinte d’émotion lors du slalom comptant pour le classement de la Coupe du monde de ski alpin. Dernier à prendre le départ lors de la deuxième manche après s’être bâti une confortable avance à l’issue de la première descente, Yule a surmonté une grave erreur à mi-parcours pour devancer le Norvégien Henrik Kristoffersen par 23 centièmes de seconde. Yule a terminé les deux manches avec un chrono cumulatif de 1 min 48,73 s. L’Autrichien Marco Schwarz s’est classé troisième, à 28 centièmes de seconde du favori local. Erik Read a été le meilleur Canadien avec une 11e place et un chrono final de 1 min 49,39 s. Ses compatriotes Trevor Philp et Simon Fournier ne se sont pas qualifiés pour la deuxième manche.

— La Presse canadienne 

Tennis  Coupe de l’ATP

Une triomphe signé Djokovic

Novak Djokovic a vaincu l’Espagnol Rafael Nadal, une fois de plus, dans un match qu’il devait gagner pour garder la Serbie dans la lutte.

Il est ensuite retourné sur le court moins d’une heure plus tard et il a combiné ses efforts à ceux de Viktor Troicki, son ami de longue date, pour mettre la main sur la première Coupe de l’ATP de l’histoire du tennis masculin, dimanche à Sydney.

Dans le pays où le septuple champion des Internationaux d’Australie joue comme s’il s’agissait de sa terre natale loin de sa véritable terre natale, Djokovic a été la figure dominante de ce tournoi inaugural, qui a duré 10 jours et qui a réuni 24 pays.

« Je n’ai jamais vécu, nulle part, un tel soutien dans mes matchs et j’ai joué dans les plus gros stades au tennis. C’était quelque chose de différent », a décrit Djokovic, rendant hommage aux milliers de Serbes dont les chants ont recréé l’atmosphère d’un stade de soccer.

« Je veux remercier tout le monde pour avoir contribué à cette victoire, sur le court et à l’extérieur. »

Djokovic a défait Nadal 6-2 et 7-6 (4) pour créer l’égalité 1-1 en grande finale, après que Roberto Bautista Agut eut battu Dušan Lajović 7-5 et 6-1 dans le premier duel en simple.

Puis, après avoir porté son dossier en carrière à 29-26 contre Nadal et accentué sa suprématie sur l’Espagnol sur surface dure, Djokovic et Troicki ont fait front commun pour prendre la mesure de Pablo Carreno Busta et Feliciano López 6-3 et 6-4.

« Je vais me souvenir de cette expérience pour le reste de ma vie. Il s’agit de l’un des plus beaux moments de ma carrière », a affirmé Djokovic.

« J’ai été très fortuné et béni, j’ai connu une extraordinaire carrière au cours des 15 dernières années. Mais jouer pour une équipe, jouer pour un pays avec quelques-uns de mes meilleurs amis est quelque chose que vous ne pouvez égaler. C’est trop spécial. »

Selon Djokovic, l’appui de la communauté serbe à Sydney a été « hors du commun ».

« Il y a beaucoup de Serbes à Sydney, a déclaré Djokovic. Si vous voulez organiser une célébration, nous sommes prêts ! »

Depuis sa défaite en finale des Internationaux des États-Unis en 2013, Djokovic a gagné ses 9 derniers matchs sur surface dure contre Nadal, et 19 manches consécutives.

Nadal a décidé de ne pas participer au match de double décisif, invoquant la fatigue et ajoutant qu’il avait confiance en López, quadruple champion de la Coupe Davis.

« J’ai joué beaucoup de tennis au cours des derniers jours. Mon niveau d’énergie est plus bas que d’habitude, a précisé Nadal. Il s’agit donc d’une décision d’équipe, et nous croyons en notre équipe. C’est pourquoi nous avons eu du succès dans le passé. »

En remportant le premier match de simple, l’Espagne a accentué la pression sur Djokovic.

Le Serbe n’avait pas concédé un seul duel en simple depuis le début du tournoi et il a entamé son duel comme si une défaite était hors de question.

« J’ai amorcé le match de façon parfaite, sincèrement, a reconnu Djokovic. Tout fonctionnait pour moi. Mon service m’a sorti d’embarras en deuxième manche. »

La foule de 10 223 spectateurs à l’aréna Ken-Rosewall était composée de nombreux partisans serbes, qui ont agité leurs drapeaux, chanté « Serbie, Serbie, Serbie ! » et scandé « Nole ! », le surnom de Djokovic, tout au cours de la finale.

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.