La citation du jour

« À ce point, je n’attends plus le retour de Bryce. »

— Mark Lerner, propriétaire des Nationals de Washington, a commenté, hier, l’état des négociations avec Bryce Harper, devenu joueur autonome. Le voltigeur étoile de 26 ans a rejeté, il y a quelques semaines, un contrat de 10 ans d’une valeur de 300 millions US pour explorer le marché des joueurs autonomes pour la première fois de sa carrière.

Incroyable mais vrai !

Fraternité

Qui a dit qu’il fallait toujours se prendre au sérieux et surtout ne jamais fraterniser avec l’adversaire ? Ces jeunes donnent l’exemple…

Ski acrobatique

Sharpe reprend où elle avait laissé

La Canadienne Cassie Sharpe a gagné la médaille d’argent à la première Coupe du monde de la saison, hier. La skieuse acrobatique de Comox, en Colombie-Britannique, a obtenu un pointage de 90,50 pour inscrire son meilleur résultat en carrière à Copper Mountain. L’Estonienne Kelly Sildaru s’est imposée, tandis que l’Américaine Brita Sigourney est montée sur la troisième marche du podium. Rachael Karker, d’Erin, en Ontario, a terminé en quatrième position. Sharpe a gagné l’or en demi-lune aux Jeux olympiques de PyeongChang en février et a couronné sa saison sur le circuit de la Coupe du monde avec une victoire en France le printemps dernier. Âgée de 26 ans, Sharpe a remporté deux autres étapes de la Coupe du monde la saison dernière, en plus d’ajouter une médaille d’or du Dew Tour et une de bronze des X Games à sa collection.

— La Presse canadienne

Arts martiaux mixtes  UFC 231

Le champion Holloway et l’aspirant Ortega respectent la limite

Le champion poids plume Max Holloway a respecté la limite, hier matin, en faisant osciller le pèse-personne à 144,5 lb à la veille du gala UFC 231. L’aspirant Brian Ortega a pour sa part affiché un poids de 144,75 lb. La limite pour un combat de championnat chez les poids plumes est fixée à 145 lb. Holloway, aux prises avec divers problèmes de santé cette année, ne s’est pas battu depuis décembre dernier. Le champion a remporté ses 12 derniers combats. Ortega, aspirant no 1 au titre, a triomphé à ses six derniers combats. Une pesée protocolaire a eu lieu hier, au Scotiabank Arena de Toronto, où doit être présenté le gala ce soir.

— La Presse canadienne

Soccer  Coupe du monde 2019

Les Canadiennes sont favorisées en vue du tirage au sort

Le Canada, 5e au classement de la FIFA, figure dans le premier des quatre pots en vue du tirage au sort de la Coupe du monde de soccer féminin, aujourd’hui, à Paris. Les joueuses de l’entraîneur Kenneth Heiner-Moller éviteront donc les États-Unis, l’Allemagne, la France, l’Angleterre, et l’Australie dans la phase de groupes. Les Américaines, championnes en titre, sont les favorites en vertu de leur premier rang mondial. Le tournoi se déroulera du 7 juin au 7 juillet dans neuf villes de France et la finale sera présentée à Lyon.

— La Presse canadienne

Ski alpin

Dépouillé de sa première victoire à cause… de l’altitude

Quelques jours après avoir signé sa première victoire en carrière en Coupe du monde, l’Allemand Stefan Luitz pourrait être disqualifié pour avoir eu recours à un masque à oxygène. La Fédération internationale de ski (FIS) a indiqué hier qu’elle enquêtait sur un événement qui s’était produit dimanche dernier à Beaver Creek, au Colorado. Le slalom géant y était présenté à une altitude de 3152 m. Les règlements de la FIS stipulent que les réservoirs d’oxygène ne peuvent être apportés sur les lieux de compétition, et que « les résultats obtenus après l’utilisation de tels équipements seront automatiquement effacés ». Le directeur de l’équipe allemande a reconnu à l’agence de presse allemande DPA que l’équipe avait commis une erreur, mais affirmé qu’elle n’avait pas triché. Luitz, 26 ans, pourra participer au slalom géant d’aujourd’hui à Val d’Isère, même si l’enquête est toujours en cours.

— Associated Press

surNom « Redmen »

McGill tranchera le mois prochain

L’Université McGill déterminera le mois prochain si ses équipes sportives devront abandonner ou non le surnom de « Redmen », que certains jugent insultant pour les Premières Nations.

Le vice-recteur exécutif a indiqué hier dans un communiqué qu’il avait reçu le rapport d’un groupe de travail sur les pratiques de commémoration et de changement de nom de l’Université.

Le rapport ne formule aucune recommandation définitive quant au nom controversé des équipes sportives masculines de McGill, mais conseille de peser le pour et le contre.

Le vice-recteur exécutif Christopher Manfredi affirme que l’administration de l’Université recueillera d’autres avis dans les prochaines semaines avant de prendre une décision définitive.

Dans un référendum tenu en novembre par l’association étudiante, 79 % des participants se sont prononcés pour un changement de nom. Le vote faisait suite à une campagne menée par des membres du personnel et des étudiants autochtones pour rebaptiser les « Redmen », nom qui remonte aux années 20.

Il est décrit par certains comme une référence aux uniformes rouges des athlètes, mais dans les années 50, les équipes masculines et féminines ont également été surnommées les « Indiens » ou encore les « Squaws ». Certaines équipes ont ensuite adopté un logo stylisé représentant un homme autochtone portant une coiffe.

« Les principes énoncés dans le rapport seront appliqués en premier lieu à la question du changement de nom de nos équipes universitaires masculines, les Redmen – une question qui a attiré une attention particulière au cours des derniers mois », a déclaré M. Manfredi.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.