Conseils d’expert

L’automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs.

Un lecteur du Nouveau-Brunswick

J’ai acheté l’été dernier un VUS Cadillac SRX4 2015 d’occasion. J’en suis très satisfait jusqu’à maintenant, mais une chose me chicote : il n’a pas de roue de secours. Il a un truc qui, en cas de crevaison, gonfle le pneu tout en y soufflant un genre de poudre qui est censée colmater la perforation. Selon ce que vous connaissez de ce dispositif, est-ce fiable ?

— Armand Roussy, Bathurst (N.-B.)

La roue de secours a vécu. Autrefois bien visible, elle s’est compactée comme une galette et est déjà remplacée, sur plusieurs modèles, par une bombe anticrevaison. Le plaidoyer de l’industrie automobile en faveur de la suppression de la roue de secours ne manque pas d’arguments. Selon sa taille, une roue de secours pèse entre 10 et 20 kg. Son élimination – et celle de toute la quincaillerie qui l’accompagne – entraîne instantanément une diminution de 1 ou 2 g/km des émissions de CO2. De plus, sa disparition permet d’aménager un nouvel espace de rangement, d’augmenter la capacité du réservoir de carburant ou encore d’implanter plus aisément la batterie supplémentaire que réclame un modèle à motorisation hybride ou électrique. Cela dit, le dispositif est fiable, mais son efficacité est limitée. Si le pneu est déchiré, par exemple, cette bombe anticrevaison n’est d’aucune utilité. Maintenant que vous le savez, nous vous recommandons de vous familiariser avec son fonctionnement et sa manipulation dans le confort de votre foyer et non sur une route déserte avec le mercure sous le point de congélation et une lampe de poche entre les dents. Aussi, étant donné que la garantie de votre véhicule tire à sa fin, nous vous recommandons de souscrire à un service de dépannage auprès de la CAA, de votre assureur ou encore de la société émettrice de votre carte de crédit.

L’achat auprès d’une agence de location

Est-ce que l’achat d’une voiture d’occasion provenant d’une entreprise de location de voitures, du genre Enterprise ou Avis, est aussi recommandé qu’une voiture d’occasion provenant d’un particulier ? Le risque de rencontrer des problèmes est-il plus grand avec le premier ? Devrait-il y avoir une différence de coûts pour deux véhicules comparables si cela est possible, car un véhicule d’occasion est assez unique ?

— Lise et Yves

Le risque est en effet plus grand d’acquérir un véhicule d’occasion auprès d’une agence de location à court terme pour deux raisons. La première : ce véhicule a été confié à une multitude de conducteurs parmi lesquels se trouvent, parfois, des automobilistes peu consciencieux. De plus, vous avez également des loueurs qui ne prennent pas le temps d’assurer le bon fonctionnement du véhicule ou négligent son entretien. Ce dernier point est vérifiable (carnet d’entretien, documentation du concessionnaire autorisé), mais impossible de dire si le véhicule a été conduit négligemment toutefois. Pour les prix, ils seront ceux du marché.

L’entretien suivi, c’est quoi au juste ?

Vous parlez souvent de l’importance de faire un entretien suivi de notre voiture, qu’est-ce que cela représente exactement ? Et au niveau de l’entretien extérieur du véhicule, qu’est-ce qui doit être fait ? J’ai une Sonata 2013 avec 85 000 km au compteur, il y a deux petites plaques de rouille qui viennent d’apparaître sur le toit. Est-ce qu’un traitement antirouille vaut la peine après les avoir fait réparer ?

— Maxime T

L’entretien suivi consiste à suivre scrupuleusement le carnet d’entretien du véhicule, une fois la garantie du constructeur échue. Mieux vaut privilégier ici une approche préventive et non curative lorsque le véhicule prend de l’âge, tout en tenant compte bien entendu de ses années de service et de sa valeur marchande. À noter que ces entretiens peuvent être réalisés aussi bien par le concessionnaire que par un atelier spécialisé indépendant. Quant à votre véhicule, considérant son faible kilométrage, aussi bien faire réparer cette carrosserie avant qu’elle ne se mette à ressembler à un fromage de gruyère. Un traitement antirouille représente une dépense justifiée pour peu que vous songiez à conserver le véhicule encore quelques années. Parlez-en avec votre carrossier.

Une occasion à saisir ?

J’ai une Audi A4 Allroad Technik 2017 en location ayant 14 450 km au compteur. Je désire la racheter au coup de 38 458 $ avant taxes et prendre une garantie prolongée de quatre ans qui me coûtera 2750 $. Si je ne me sers pas de la garantie, Audi me remet à la fin du terme 2000 $ si je rachète un produit de la marque. Votre avis ?

— Richard D

Astucieuse stratégie de votre concessionnaire et l’offre a du bon pour peu que vous en rachetiez une. Cela dit, la A4 Allroad est un véhicule actuellement très prisé des consommateurs (et des concessionnaires) à l’heure actuelle et vous n’aurez aucun mal à la revendre vous-même – sans même la garantie additionnelle –, et ce, à très bon prix. Donc si vous avez l’intention de la conserver très longtemps, va pour la garantie. Dans le cas contraire, profitez bien de sa compagnie et trouvez-lui ensuite un autre propriétaire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.