Nos choix de la rentrée

Quelles pièces nos critiques de théâtre attendent-ils avec le plus d’enthousiasme ? La liste est longue, mais en voici huit qui les rendent particulièrement impatients. 

Les choix de Mario Cloutier

Golgotha Picnic

De Rodrigo Garcia. Traduit par Christilla Vasserot, adaptation et mise en scène d’Angela Konrad.

Du 18 au 29 septembre.

À l’Usine C

Pièce d’un humour trempé dans le vitriol, Golgotha Picnic parle de Jésus comme du « premier démagogue » de l’histoire et souligne, entre autres choses, que « la pensée de l’avare est plus profonde que celle du moine ». Avec Sylvie Drapeau.

Les fées ont soif

De Denise Boucher Mise en scène de Sophie Clément.

Du 25 septembre au 25 octobre.

Au Rideau Vert

Devant le TNM en 1978, ce n’était pas quatre ou cinq manifestants qui haranguaient les spectateurs à l’entrée de la salle, mais des dizaines ; 40 ans après, à l’ère de #moiaussi, les fées ont toujours raison d’avoir soif. Avec Bénédicte Décary.

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel

D’après François Rabelais. Texte et adaptation de Gabriel Plante, mise en scène de Philippe Cyr.

Du 26 septembre au 20 octobre.

Au Théâtre Denise-Pelletier

La grande bouffe – film de Marco Ferreri – originelle, celle de Rabelais, mais revue et corrigé par deux jeunes de la relève : irrévérences en vue dans ce « vous-êtes-ce-que-vous-mangez » moderne ! Avec Paul Ahmarani.

L’assemblée

D’Alex Ivanovici, Annabel Soutar et Brett Watson

Mise en scène de Chris Abraham.

Du 10 au 17 novembre.

À Espace Go

Après Fredy et J’aime Hydro, Annabel Soutar s’attaque à la polarisation politique en multipliant, comme c’est son habitude en théâtre documentaire, les points de vue et les opinions sur les sujets de l’heure. Avec Pascale Bussières. 

Les choix de Luc Boulanger 

Bonjour, là, bonjour

De Michel Tremblay, mise en scène de Claude Poissant.

Du 7 novembre au 5 décembre.

Au Théâtre Denise-Pelletier

Pour la première fois en 30 ans de carrière, Claude Poissant s’attaque à l’univers dramatique de Tremblay avec une pièce créée en 1974. Le comédien Francis Ducharme, qu’on n’avait jamais vu chez Tremblay, jouera Serge, le fils qui revient dans sa famille après un voyage de trois mois en Europe et qui fait face aux mêmes problèmes qu’avant son départ. Pour s’en libérer, il décide, malgré les siens, de vivre au grand jour son amour pour sa sœur Nicole (Mylène Mackay). 

Centre d’achats

D’Emmanuelle Jimenez, mise en scène  de Michel-Maxime Legault.

Du 13 novembre au 1er décembre.

Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (salle principale)

Partage et liberté. Aliénation et consommation. Autant de thèmes abordés dans la nouvelle pièce de Jimenez à partir de lieux fort symboliques de la société nord-américaine. Avec le récit de sept femmes qui magasinent pour ne pas mourir. Dans la distribution entièrement féminine, on trouve Anne Casabonne, Marie Charlebois, Danielle Proulx… 

Bonne retraite, Jocelyne

Mise en scène de Fabien Cloutier.

Du 9 octobre au 10 novembre.

À La Grande Licorne

Avec sa nouvelle pièce, écrite alors qu’il était auteur en résidence à La Licorne, Fabien Cloutier jette une bombe dans la famille québécoise ordinaire et sans histoire. Le polyvalent créateur peint un portrait décapant et confrontant de notre époque. Avec entre autres Josée Deschênes, Claude Despins, Brigitte Poupart…

Choir Boy

De Tarell Alvin McCraney.

Du 9 au 28 octobre

Au Centaur Theatre

Fort de son succès aux États-Unis, avant même qu’elle ne soit reprise à Broadway à la fin de l’année, le Centaur va présenter cet automne la pièce de l’auteur « oscarisé » de Moonlight, avec une distribution canadienne et une mise en scène de Mike Payette. Choir Boy aborde les thèmes de l’intimidation, de l’homophobie et du rite de passage d’un groupe d’adolescents noirs qui font partie de la chorale de leur école secondaire. Avec entre autres Vlad Alexis et Quincy Armorer. 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.