Maladies parodontales

7 choses à savoir sur la gingivite

Premier stade de la maladie parodontale, la gingivite est le problème buccodentaire le plus répandu chez les adultes canadiens. Voici ce que vous devriez savoir sur cette affection des gencives qui ne doit pas être prise à la légère.

1. Une origine bactérienne

La gingivite est une inflammation de la gencive causée par l’accumulation de plaque dentaire et de tartre sur les dents. La plaque dentaire est une pellicule bactérienne molle, collante et presque transparente qui se forme continuellement sur les dents. Lorsque la plaque n’est pas éliminée régulièrement par un brossage quotidien, les bactéries qu’elle contient produisent des toxines qui vont irriter les gencives et causer une inflammation. Avec le temps, la plaque se transforme en tarte, une substance granuleuse et dure qui s’accumule sur et entre les dents et sous le bord des gencives.

2. D’autres facteurs impliqués

Bien que l’accumulation de plaque et de tartre autour des dents résultant d’une hygiène dentaire inadéquate constitue la principale cause de la gingivite, d’autres facteurs peuvent contribuer à son apparition tels que : certaines maladies qui affectent le système immunitaire (hyperthyroïdie, diabète, leucémie, etc.); des facteurs héréditaires (certaines personnes ont une prédisposition génétique au développement de la maladie des gencives); des changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause, prise de contraceptifs oraux, etc.); le tabagisme; la prise de certains médicaments (ceux qui réduisent la quantité de salive, par exemple).

3. Des symptômes sournois

La gingivite est une affection qui se développe lentement et qui n’est pas douloureuse. Elle commence généralement à un ou deux endroits de la bouche. La portion de la gencive atteinte devient rouge, enflée, sensible et peut saigner lors du brossage ou du passage de la soie dentaire. Une mauvaise haleine chronique peut aussi être un signe de gingivite. Dans nombre de cas, la gingivite peut passer inaperçue pendant longtemps, d’où l’importance de consulter régulièrement son dentiste. Le dépistage parodontal est une méthode rapide et efficace pour évaluer l’état des gencives et diagnostiquer les maladies parodontales.

4. De graves complications

Si elle n’est pas traitée, la gingivite peut évoluer vers un stade plus grave de la maladie parodontale, soit la parodontite, qui peut mener à la perte des dents. En effet, les bactéries de la plaque vont endommager les tissus parodontaux, au point de provoquer un décollement de la gencive. Cela va entraîner la formation de petites poches d’infection entre la gencive et les dents. Puis, l’infection va progressivement détruire les tissus gingivaux ainsi que l’os de la mâchoire qui retient les dents. Ces dernières vont alors se déchausser et devenir branlantes. L’extraction des dents peut alors être nécessaire.

5. Des impacts sur la santé

Outre les problèmes buccodentaires, les maladies parodontales comme la gingivite sont liées à d’autres problèmes de santé très importants. Des études ont en effet établi un lien entre les maladies parodontales et certaines maladies telles que les maladies cardiovasculaires, les infections respiratoires, l’ostéoporose et le diabète. Il semble, par exemple, que les bactéries qui causent la maladie parodontale contribuent à l’athérosclérose, un rétrécissement des artères qui peut mener à une obstruction. Certaines études ont également démontré que la présence d’une maladie des gencives chez la femme enceinte augmente le risque d’avoir un bébé prématuré ou de petit poids à la naissance.

6. Une maladie évitable

Heureusement, la gingivite est une maladie facilement évitable. Il est possible de prévenir cette affection des gencives en adoptant une bonne hygiène buccodentaire. Pour le faire, il est important de se brosser les dents au moins deux fois par jour et d’utiliser la soie dentaire quotidiennement afin d’enlever la plaque dentaire de la surface des dents. Il est aussi recommandé de visiter son dentiste régulièrement (au moins une à deux fois par année, selon notre situation) afin de faire examiner notre bouche et de faire nettoyer nos dents pour enlever le tartre avant que la gencive ne s’infecte.

7. Une affection réversible

Dépistée à temps, la gingivite guérit facilement. Le traitement vise à rétablir la santé des gencives et consiste habituellement en un détartrage (soit l’enlèvement de la plaque et du tartre accumulés sur les dents). Si la gingivite a évolué vers la parodontite, un aplanissement des racines (une technique visant à rendre lisse la racine des dents une fois les débris enlevés) et un curetage de la plaque et des tissus enflammés des gencives peuvent être nécessaires. Dans les cas très avancés, une intervention chirurgicale peut même être justifiée.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.