Société

Annoncer sa rupture sur les réseaux sociaux

Dans le quotidien constamment scruté des personnalités publiques, les ruptures amoureuses sont parmi les sujets préférés de la machine à potins. Souvent, les vedettes prennent les choses en main par l’entremise des réseaux sociaux : elles annoncent (ou confirment) la séparation tout en souhaitant que leur vie privée soit respectée, comme l’a fait Maripier Morin samedi dernier en annonçant sa rupture avec Brandon Prust. Analyse.

La formule est souvent la même. Ils ont pris la décision de se séparer. Ils ne gardent que des sentiments positifs l’un envers l’autre. Ils remercient leurs admirateurs et demandent que leur vie privée soit respectée. Pas de commentaire.

« Ils n’ont quasiment plus le choix », commente Marie-Noëlle Hamelin, fondatrice et présidente de l’agence de relations publiques Bicom Communications. « La meilleure façon de prendre le contrôle d’un message est de répondre aux rumeurs. »

En ne donnant pas sa propre version des faits, on laisse place à la possibilité qu’une histoire dégénère, dit l’experte. Chacun y va de ses présomptions, partage son avis et alimente une machine de plus en plus difficile à gérer.

Un couple qui n’est pas très exposé aux regards du public peut éviter les déclarations sur sa séparation. « Mais une personnalité qui affiche une partie de sa vie privée, de son plein gré et par son métier, doit porter plus d’attention au contrôle de son message, dit Mme Hamelin. Ils assument de parler publiquement de leur couple, ils assument ensuite de parler de leur rupture. »

Maripier Morin et Brandon Prust étaient de ces couples. Samedi dernier, la jeune femme a publié sur son compte Instagram un court message (que nous reproduisons ici tel quel) confirmant sa séparation d’avec l'ex-joueur du Canadien. « Brandon et moi, après y avoir longtemps réfléchis avons décidé de poursuivre nos routes séparément. j’aimerais vous remercier sincèrement de votre amour et de votre support au fil des 10 dernières années. ce sont des moments extrêmement difficiles et merci d’avance de nous respecter dans notre désir de ne pas en parler d’avantage », a-t-elle écrit.

« Tout le monde parlait de leur rupture. Elle a bien dû voir que les gens spéculaient », croit Marie-Noëlle Hamelin. Alors, comme bien des vedettes avant elle, Maripier Morin a dit, dans ses mots, ce qu’il en était. Selon Mme Hamelin, l’animatrice et actrice a « très bien fait ça ». « C’était très sobre et factuel », ajoute-t-elle, ce qui est mieux que de s’étendre sur les détails et donner d’autres raisons aux curieux de bavarder.

« Leur séparation ne fait pas moins mal »

Pourquoi ne pas avoir décidé de ne rien dire, de laisser parler ? « Ce serait irrespectueux face au public de ne rien dire », estime Patrick Vimbor, l’agent de Maripier Morin. Rien n’oblige vraiment les couples de vedettes à parler de leur séparation sur la place publique, dit-il. Mais « ce n’est pas vraiment une option ».

Quand les médias et le public examinent nos faits et gestes, « on se doit de dire la vérité dans le bonheur comme dans le malheur ».

Oui, Maripier Morin a voulu mettre fin aux rumeurs. Mais Patrick Vimbor précise que les mauvaises langues n’ont pas toutes été réduites au silence par l’annonce. Sous la publication Instagram de Maripier, certains persistent à vouloir donner leur opinion (négative) sur le couple. Comme c’est toujours le cas dans de telles situations.

« Les gens oublient qu’il est question de vraies personnes, que leur séparation ne fait pas moins mal que pour n’importe qui d’autre. »

— Patrick Vimbor, l’agent de Maripier Morin

Maripier lui a tout récemment envoyé une capture d’écran d’un courriel « dégueulasse » qu’elle a reçu. Un exemple parmi tant d’autres.

C’est d’ailleurs pourquoi la plupart des personnalités publiques annoncent la rupture, puis demandent que l’on respecte leur intimité. Parce que c’est une période difficile pour elles, comme pour n’importe qui, dit Patrick Wimbor. 

Instagram et les autres

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés pour toutes sortes d’annonces officielles, dont les ruptures. Le public qui s’y intéresse a alors directement accès à l’information. « La voie traditionnelle du communiqué de presse n’est plus vraiment nécessaire. Les personnalités publiques ont une portée plus grande avec leurs propres canaux », affirme Marie-Noëlle Hamelin.

Lorsque Marilou et Alexandre Champagne se sont séparés, c’est sur la page Facebook de l’entreprise qu’ils ont fondée ensemble, Trois fois par jour, qu’ils ont annoncé la nouvelle. C’est également par Facebook que Marina Orsini a dit, l’été dernier, avoir rompu avec son conjoint des dix dernières années. « Depuis quelques jours, l’histoire commence à circuler de façon plus officielle, paraît-il, a-t-elle d’abord écrit. Ce matin, pour le bien de mon cœur et celui de ceux que j’aime, j’ai décidé d’ouvrir, de façon brève, la porte de mon intimité… »

Du côté d’Hollywood, de nombreux couples passent aussi par leurs médias sociaux pour parler directement à leurs admirateurs de leur situation amoureuse. L’acteur Liam Hemsworth, par exemple, séparé de Miley Cyrus après tout juste huit mois de mariage, a passé son message sur Instagram, le mois dernier. Cyrus, elle, a utilisé son compte Twitter pour démentir des rumeurs voulant que son mariage ait éclaté parce qu’elle avait trompé l’acteur.

Le message de Maripier Morin avait plus de 47 000 mentions « J’aime », deux jours après avoir été publié. De son côté, Brandon Prust a écrit dans une story : « Maripier Morin et moi avons décidé de nous séparer. Merci à tous pour votre amour et votre soutien au fil des ans. »

Maintenant, il suffit que les deux ex-amoureux s’en tiennent à ces déclarations, croit Marie-Noëlle Hamelin. Le mieux, après ce genre d’annonce, est de ne pas « commenter d’un bord et de l’autre ». « Il est important de mettre ses propres limites, dit-elle. Et ça va finir par s’éteindre. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.