14

Superpuissance de l’athlétisme, les États-Unis ont survolé les Mondiaux de Doha, qui se sont conclus hier par les succès de Nia Ali (100 m haies) et des relais 4 x 400 m masculin et féminin, égalant leur record de 14 médailles d’or. Sur les 17 présentations des Championnats du monde, seules quatre ont échappé à la domination implacable des Américains – 1983, 1987, 2001 et 2015.

— Agence France-Presse

Football universitaire

Le Rouge et Or était (beaucoup) trop fort pour les Stingers…

Le Rouge et Or de l’Université Laval a nettement dominé les Stingers de l’Université Concordia, hier, au stade Telus de Québec, pour l’emporter 74-0 dans un match où le jeune quart-arrière Thomas Bolduc a lancé ses trois premières passes de touché en carrière au football universitaire. Après avoir chauffé les Carabins de l’Université de Montréal la semaine dernière, plusieurs pensaient que les Stingers seraient en mesure d’offrir une plus forte opposition, mais non, le Rouge et Or a malmené les visiteurs sur tous les fronts dans ce qui peut se résumer comme la sortie la plus convaincante de la troupe de Glen Constantin cette saison. Signe que le Rouge et Or a dominé sur tous les fronts, les Stingers ont été limités à seulement 9 verges de gains au premier quart et 64 en première demie. Trois sacs du quart ont largement contribué à cette mince attaque adverse dans les 30 premières minutes. Cette saison, le Rouge et Or a eu le dessus 115-6 dans ses deux matchs contre les Stingers.

— Le Soleil

Hockey  LNH

Mantha s’éclate

Le Québécois Anthony Mantha a complété une récolte de quatre buts avec 53,3 secondes à faire en troisième période pour conduire les Red Wings de Detroit vers un gain de 4-3 aux dépens des Stars de Dallas, hier soir. Mantha a d’abord enfilé l’aiguille après 48 secondes de jeu en deuxième période, lors d’un avantage numérique, pour réduire l’écart à 2-1. Il a par la suite nivelé la marque à mi-chemin au deuxième engagement. Il a complété son tour du chapeau à la 15e seconde de la troisième période, permettant aux Red Wings de prendre les devants pour la première fois de la rencontre. Il a conclu sa soirée de travail en ajoutant un autre but à la suite d’un jeu ficelé par Filip Hronek. Roope Hintz a fait bouger les cordages à deux reprises et Tyler Seguin a également trouvé le fond du filet du côté des Stars.

— Associated Press

Athlétisme  Championnats du monde

Ahmed bat son record canadien

Mohammed Ahmed a fracassé sa propre marque canadienne, hier, en terminant sixième du 10 000 m aux Championnats du monde d’athlétisme de Doha, au Qatar. Ahmed, de St. Catharines, en Ontario, a franchi la distance en 26 min 59,35 s, retranchant ainsi 3 secondes à son record précédent. L’Ougandais Joshua Cheptegei a décroché l’or (26 min 48,36 s), devant l’Éthiopien Yomif Kejelcha (26 min 49,34 s) et le Kényan Rhonex Kipruto (26 min 50,32 s). Le Kényan Timothy Cheruiyot a pour sa part obtenu la médaille d’or au 1500 m après une échappée en solitaire. Les États-Unis ont par ailleurs remporté le relais masculin 4 x 400 m, dernière épreuve des Mondiaux. La Jamaïque et la Belgique ont suivi. Chez les femmes, le Canada a appris une bien mauvaise nouvelle après avoir terminé au cinquième rang du relais 4 x 400 m. L’Association internationale des fédérations d’athlétisme a indiqué que le quatuor canadien avait été disqualifié puisqu’une des participantes avait quitté son corridor dans l’un des deux premiers relais. Les États-Unis ont triomphé, devant la Pologne et la Grande-Bretagne. L’Américaine Nia Ali, conjointe du sprinteur canadien Andre DeGrasse, est montée sur la plus haute marche du podium au 100 m haies.

— La Presse canadienne et Associated Press

Gymnastique artistique  Championnats du monde

Les Canadiennes qualifiées pour Tokyo 2020

Les gymnastes canadiennes ont obtenu leur laissez-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020 à l’issue des qualifications de l’épreuve par équipe, samedi, aux Championnats du monde de gymnastique artistique présentés à Stuttgart, en Allemagne. La Québécoise Victoria Woo, la Néo-Écossaise Elisabeth Black, les Ontariennes Brooklyn Moors et Anne-Marie Padurariu ainsi que la Britanno-Colombienne Shallon Olsen ont fini au cinquième rang, avec 162,922 points. Grâce à ce résultat, les représentantes du pays ont aussi confirmé leur place en finale, demain. Les Américaines (174,205 points), les Chinoises (169,161), les Russes (168,080) et les Françaises (166,713) ont terminé dans l’ordre, devant les Canadiennes. Neuf nations ont assuré leur place aux prochains Jeux olympiques et rejoindront les États-Unis, la Russie et la Chine, qui étaient déjà qualifiés pour Tokyo.

— Sportcom

Golf  LPGA

Un premier titre pour Knight

L’Américaine Cheyenne Knight a gagné son premier tournoi sur le circuit de la LPGA lorsqu’elle a remis une carte de 67 (- 5), hier à The Colony, au Texas, pour enlever les honneurs de la Classique Volunteers of America. Knight avait raté les rondes du week-end lors de 9 de ses 18 départs dans la LPGA et elle croyait qu’elle devrait retourner se qualifier pour obtenir sa carte du circuit. Âgée de 22 ans, Knight a montré un pointage cumulatif de - 18 pour devancer ses compatriotes Brittany Altomare et Jaye Marie Green par deux coups (- 16) . En plus d’avoir une exemption pendant deux ans, Knight est maintenant admissible à participer au volet asiatique du circuit de la LPGA. La Canadienne Alena Sharp a joué 72 pour terminer le tournoi à égalité au 14e échelon (- 7). Brooke M. Henderson a suivi à égalité en 16e place (- 5).

— Associated Press

Golf  PGA

Na a tenu bon

L’Américain Kevin Na a bousillé une avance de trois coups au neuf de retour et il a finalement sauvé les meubles en réussissant la normale au 17 e trou pour remporter l’Omnium Shriners Hospitals for Children en prolongation devant son compatriote Patrick Cantlay, hier à Las Vegas. Na a connu plusieurs ennuis sur le parcours TPC Summerlin, commettant notamment un triple boguey au 10e trou. Il a finalement terminé sa ronde en 70 coups pour un pointage cumulatif de - 23. Cantlay a pour sa part pris les devants, mais il s’est retrouvédans le pétrin au 17e trou. Il a par la suite perdu en prolongation, ratant de justesse la normale au deuxième trou supplémentaire. Le Canadien Adam Hadwin a offert une excellente performance en ronde finale. Un pointage de 63 lui a permis de se hisser au quatrième rang (- 20).

— Associated Press

Tennis

Djokovic s’impose sans partage à Tokyo

Le Serbe Novak Djokovic a remporté hier sans l’ombre d’une hésitation, contre l’Australien John Millman, le tournoi de tennis de Tokyo, où il faisait sa rentrée après une coupure de quatre semaines en raison d’une blessure à l’épaule gauche.

En finale, le numéro un mondial a disposé de Millman 6-3 et 6-2 en 1 h 10 min et a ainsi remporté le 76e titre de sa carrière, le quatrième cette année avec également le tournoi de Madrid, les Internationaux d’Australie et Wimbledon.

« J’ai réussi à bien jouer aux moments importants, comme je l’ai fait durant toute la semaine », s’est félicité Djokovic après avoir battu un adversaire toujours en quête de son premier trophée.

Pas plus que les précédentes victimes du « Djoker » à Tokyo, dont le Français Lucas Pouille et le Belge David Goffin, Millman n’a fait illusion face au Serbe, qui a décidément retrouvé l’intégralité de ses facultés physiques et tennistiques pour le dernier sprint de la saison.

« Je n’ai pas lâché la moindre manche, donc j’ai joué un tournoi fantastique, a commenté Djokovic. Tout est positif, sur le court et hors du court. »

« J’espère pouvoir terminer la saison de la même façon », a-t-il ajouté juste avant de partir pour le tournoi de Shanghai, où il défendra son titre. « J’y vais en ayant fait le plein de confiance », a-t-il prévenu.

Sa place de numéro un mondial est menacée par Rafael Nadal, mais l’Espagnol a déclaré forfait à Shanghai en raison d’une inflammation à la main gauche.

Osaka gagne à Pékin

Naomi Osaka s’est adjugé un troisième titre cette année, non sans émotion, hier, en remportant le tournoi de Pékin en trois manches de 3-6, 6-3 et 6-2 contre l’Australienne Ashleigh Barty.

La Japonaise, déjà lauréate cette année des Internationaux d’Australie et du tournoi d’Osaka il y a quelques semaines, s’offre ainsi le cinquième titre de sa carrière.

Elle s’était aussi imposée à Indian Wells et aux Internationaux des États-Unis en 2018, année de son éclosion au plus haut niveau.

Mais son année 2019 a également été marquée par sa défaite à New York en huitièmes de finale. Une déception transformée en motivation qui lui a permis, selon elle, de remporter deux tournois coup sur coup : Osaka et Pékin.

« Je ne peux pas dire que je l’avais prévu, mais j’y ai vraiment songé », a-t-elle déclaré après sa victoire.

« J’ai l’impression d’avoir accompli ce que je devais faire. Je n’ai pas participé à ces tournois pour moi, a-t-elle ajouté. Je les ai joués plutôt pour mon équipe, parce que mon US Open n’était pas génial, et je m’en voulais beaucoup. »

Osaka a reconnu qu’elle était aux bords des larmes à l’issue de la première manche, perdue 3-6 contre Barty.

« En première manche, tout ce à quoi j’arrivais à penser, c’est à quel point je voulais gagner, et cela m’a rendue assez émotive », a ajouté la joueuse de 21 ans qui, grâce à cette victoire, grimpera à la troisième place du classement mondial.

Malgré cette défaite, Barty a conforté sa place en tête du classement mondial, sa dauphine tchèque Karolína Plíšková ayant été éliminée dès le premier tour à Pékin.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.