Quartier Bois-Franc à Montréal

Un choix toujours aussi solide

Depuis 27 ans, le quartier Bois-Franc offre un milieu de vie exceptionnel au centre de l’île de Montréal. Même après tout ce temps, grâce à sa vision d’ensemble et à son aménagement réfléchi, l’endroit reste encore hautement recherché par les Montréalais. Voici pourquoi.

L’arrivée prochaine du REM

Les constructeurs Groupe Montclair et Sotramont s’entendent sur un fait : l’arrivée prochaine du Réseau express métropolitain (REM) va tout changer. « C’est le plus grand projet d’infrastructure à Montréal depuis le métro », estime Nicolas Galardo, directeur des ventes au Groupe Montclair.

« Le REM permettra d’accéder au centre-ville et à une foule de destinations en quelques minutes seulement, ajoute Marc-André Roy, associé partenaire du constructeur immobilier Sotramont. On pourra se passer de voiture comme au centre-ville, mais en étant entouré de nature, dans un secteur paisible.  »

D’ici là, les automobilistes du secteur profitent toujours d’un accès rapide aux autoroutes 13, 15 et 40, et l’offre de transport en commun ne cesse de se développer. « La ligne d’autobus 70 dessert spécifiquement le quartier, et on recommence à parler de l’ajout d’une station de métro qui désengorgerait la ligne orange », précise M. Galardo.

27 ans d’évolution

Habitant Bois-Franc depuis 1993, M. Roy en est le tout premier résident; il a donc vu l’endroit évoluer. « Depuis le début, l’idée repose sur le nouvel urbanisme et sur un plan d’ensemble : celui d’habiter un quartier – et pas seulement un chez-soi – avec des parcs et des espaces publics », explique-t-il. Et comme l’architecture des constructions est contrôlée, celles-ci ne se démodent pas malgré les tendances changeantes. « Les bâtiments de brique d’argile vieillissent bien, assure-t-il. Ils s’intègrent harmonieusement aux nouveaux immeubles et à leurs lignes modernes. »

Wilfrid : une vie de condo de première classe

Lui aussi à proximité du REM, le projet de condominiums Wilfrid connaît une popularité fulgurante : 90 % des unités se sont envolées en trois mois, ce qui a permis de devancer le début de la construction. Réunissant 100 unités, le bâtiment présente une architecture ambitieuse signée Geiger Huot, avec des volumes et des angles qui rappellent les aéroports d’antan. La variété d’attraits du secteur – épicerie, commerces et services, garderies, transports en commun et espaces nature – et la réputation du constructeur contribuent à en faire un choix désirable.

Curtiss : des condos entourés de nature

Situés juste en face de la future station du REM, les condominiums Curtiss offriront un accès immédiat à ce nouveau mode de transport. La disposition des sept bâtiments totalisant 600 unités assurera un maximum d’ensoleillement et permettra d’avoir des vues agréables. La moitié du site est réservé à des espaces verts, et le tout n’est situé qu’à quelques minutes de marche de l’immense parc du Bois-Franc, avec ses bassins d’eau, ses jeux pour enfants et ses installations sportives. Le complexe réunit un ensemble de services, comme des piscines intérieure et extérieure, un gym et une salle de réception. Sur le toit, en plus d’une terrasse, on trouvera des jardins communautaires où faire pousser des fines herbes et des légumes frais.

Un quartier en vert et bleu

Pour garder la forme, les résidents peuvent aller d’un parc à l’autre en empruntant les multiples sentiers piétonniers et pistes cyclables qui mènent aisément aux installations du magnifique parc du Bois-Franc à partir de n’importe où. « C’est agréable de se promener de parc en parc et de croiser ses voisins, note M. Galardo. On s’y sent en sécurité, en paix. » Par temps gris, les propriétaires de condos pourront choisir d’aller au gym ou à la salle d’entraînement de leur immeuble.

Afin de créer un milieu de vie harmonieux, les deux constructeurs ont réservé 31 % du territoire de Bois-Franc pour y aménager des espaces verts, des parcs et des plans d’eau. Un peu partout, on trouve des places et des placettes pour se réunir entre voisins et favoriser la vie de quartier. « Toutes les rues principales convergent vers la Grand-Place, un lieu débordant d’activité où se trouvent les commerces et services de proximité », mentionne M. Roy.

Le bon moment pour investir

Quelques luxueuses maisons de ville Amelia signées Groupe Montclair, avec vues paisibles sur le lac du parc du Bois-Franc, sont offertes. « Une maison à Bois-Franc, c’est bien connu, c’est une valeur sûre », affirme M. Galardo. Comptant de deux à six chambres à coucher sur trois étages, elles peuvent facilement être personnalisées en fonction des besoins. Il s’agit donc d’un choix exceptionnel pour les familles. Sans pouvoir en dire davantage, M. Galardo affirme également qu’un nouveau projet de 500 condos situé en face de la future station du REM sera dévoilé sous peu.

Le quartier arrive à maturité et les terrains propices à la construction se font rares. « Avec des taux d’intérêt aussi bas, c’est le moment ou jamais d’acheter une habitation neuve à son goût », fait remarquer M. Roy de Sotramont. Pour ceux qui souhaitent s’établir dans le tout dernier square de Bois-Franc, il reste seulement une dizaine de maisons de ville Square Norseman à vendre.

Wilfrid

Nombre d’unités : 100

Caractéristiques : Lounge et bar, gym, espaces yoga, terrasse sur le toit, stationnement souterrain, entrée privée en porte-à-faux

Bureau des ventes 2300, rue Wilfrid-Reid, app. 108 Saint-Laurent (QC) H4R 1V9 Tél. : 514 378-4008

Curtiss

Nombre d’unités : 600 (7 bâtiments)

Caractéristiques : Piscines intérieure et extérieure, terrasse et jardins sur le toit, gym, sauna, salle de divertissement

Bureau des ventes 5000, boul. Henri-Bourassa Ouest Saint-Laurent (QC) H4R 1V9 Tél. : 514 346-4799

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.