Les nouvelles de la semaine

Les trois géants américains à l’arrêt jusqu’au 30 mars

Découvrez les nouvelles qui ont marqué l’actualité de la dernière semaine dans le monde de l’automobile.

Les trois grands constructeurs américains – à savoir Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Ford et General Motors – ont mis un frein à leur production nord-américaine depuis jeudi dernier en raison de l’épidémie de la COVID-19. De concert avec le puissant syndicat United Auto Workers (UAW), les constructeurs vont profiter de cette pause pour désinfecter leurs chaînes d’assemblage et réorganiser leurs activités. Cette suspension de la production est prévue jusqu’au 30 mars, mais pourrait s’étirer selon l’évolution de la situation. Toyota a pour sa part choisi de suspendre sa production nord-américaine pour deux jours seulement (23 et 24 mars) et Honda, pour six jours, à partir du 23 mars. Hyundai a pour sa part arrêté sa production le 18 mars dernier dans son usine d’assemblage d’Alabama (HMMA) jusqu’à nouvel ordre après qu’un employé eut été déclaré positif à la COVID-19.

Le musée Petersen offre une visite guidée virtuelle en direct

Fermé en raison de la pandémie de la COVID-19, le musée Petersen, situé à Los Angeles, offre depuis la semaine dernière des visites guidées en direct de sa célèbre voûte. En échange de 3 $ US, on vous donne accès à une visite commentée par le directeur de la collection d’une portion de l’un des plus importants musées automobiles au monde.

D’une durée de 60 à 70 minutes, elle nous amène dans des coins peu connus de l’institution et nous permet de voir dans l’habitacle et sous le capot de nombreuses voitures mythiques autant en raison de leur rareté que de leur histoire. De plus, le directeur répond à vos questions tout au long de la diffusion. L’argent récolté sera utilisé pour maintenir à flot le musée et soutenir ses employés. Une bonne manière d’apprendre tout en se divertissant.

Hyundai dévoile sa nouvelle Elantra

Elle a beau évoluer dans un segment qui traverse une importante période de décroissance, l'Elantra est un modèle important pour Hyundai. Le constructeur coréen a dévoilé la semaine dernière la septième génération de la berline compacte, une cuvée plus stylée et offerte en version hybride. Plus basse, plus large et plus longue que sa devancière, l’Elantra 2021 sera mue par un quatre-cylindres atmosphérique de 2 L (147 ch) couplé à une boîte CVT en livrée de série. L’hybride, qui cible sans conteste la Toyota Corolla, reçoit l’apport d’un quatre-cylindres de 1,6 L soutenu par un moteur électrique de 47 ch pour une puissance totale de 139 ch. Une boîte double embrayage transmet le couple aux roues avant (6 rapports) et assure une consommation moyenne estimée de 4,7 L/100 km. En vente au Canada à la fin de l’année.

Conduite semi-autonome : l’IIHS appelle à un meilleur encadrement des conducteurs

Alors que les systèmes de conduite semi-autonome se démocratisent de plus en plus dans tous les segments, l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) se questionne sur la manière dont le comportement du conducteur est encadré. Selon l’institut américain, les constructeurs n’en font pas assez pour forcer le conducteur à être vigilant pendant que ces systèmes sont activés. À l’heure actuelle, ce sont des systèmes de niveau 2 qui offrent l’assistance la plus poussée, à savoir l’ajustement de la vitesse du véhicule selon la circulation, incluant le freinage, ainsi que la direction qui positionne la voiture de manière autonome en trajectoire. Selon l’IIHS, les constructeurs devraient adopter une approche d’avertissements graduels, s’amorçant par des signaux visuels et sonores, en passant par des vibrations dans le siège et pouvant aller jusqu’à l’arrêt complet du véhicule lorsque le conducteur les ignore.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.