Surfer dans la belle province

6 destinations à découvrir

Pas besoin d’un décor exotique à la Baywatch pour sortir sa planche de surf :  on a tout ce qu’il faut ici ! De Montréal aux Îles-de-la-Madeleine en passant par Sept-Îles, on part surfer sur la vague des plus belles destinations du Québec.

La vague à Guy

Montréal

Difficile de résister à l’envie de tester une vague qui porte un nom aussi sympathique que « la vague à Guy » ! La vague en question est située à LaSalle, devant la piste cyclable et le parc des Rapides, qui longe le fleuve Saint-Laurent. On aime particulièrement son emplacement privilégié, à proximité du centre-ville, mais loin du bourdonnement urbain. D’une hauteur de quelques pieds, cette vague stationnaire est particulièrement appréciée des débutants et des adeptes de surf de rivière. Parfaite pour travailler son équilibre !

C’est quoi, une vague stationnaire ?

Il s’agit d’une vague qui reste sur place. Contrairement à la vague dynamique, elle n’est pas créée par les courants marins, mais par l’effet de l’eau sur le fond rocheux.

Plages de la Grande Échouerie et Old Harry

Îles-de-la-Madeleine

Surfer en mer au Québec ? Aux Îles, tout est possible ! Profitant de plages magnifiques dignes d’une carte postale, les Madelinots et les touristes sont de plus en plus nombreux à s’adonner au surf. Même si les conditions météorologiques ne sont pas toujours favorables à la pratique de ce sport, les surfeurs n’hésitent pas à braver le vent, et ce, même en hiver. L’automne est la saison la plus propice au surf, grâce à la présence de fortes rafales. Lorsqu’elle est déchaînée, la mer peut créer des vagues de près de 1,8 mètre (6 pieds) de hauteur.

Plages de Sept-Îles

Côte-Nord

Bordée par la mer et ses kilomètres de plage, Sept-Îles est l’endroit de prédilection pour pratiquer le surf nordique en mer. Si on est chanceux, on pourra même y croiser des phoques et des bélugas ! En juillet, les vagues sont petites et parfaites pour apprendre les rudiments du sport. On peut louer de l’équipement ou suivre un cours au SurfShack, la sympathique boutique-école du coin. Pour profiter de grosses vagues, on s’y rend à l’automne, vers la fin de la saison des ouragans.

Habitat 67

Montréal

Cette vague stationnaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur est sans doute l’endroit le plus prisé des surfeurs de la métropole. Adjacente au complexe résidentiel du même nom, elle offre une vue exceptionnelle sur Montréal et les ponts de la Rive-Sud. Mais attention ! Contrairement à la vague à Guy, Habitat 67 s’adresse aux surfeurs plus expérimentés. Mieux vaut être habitué à l’eau tumultueuse du fleuve avant de s’y aventurer.

La Secret Spot et la Minnie Mouse de Chambly

Rive-Sud (Montréal)

Prenant forme dans la rivière Richelieu, à la hauteur des rapides de Chambly, ces deux vagues font le bonheur des surfeurs au printemps. Prudence, toutefois : elles ne sont pas sans risque. Les vagues sont puissantes et les rochers au fond, nombreux. Pour surfeurs avertis seulement.

Maeva Surf et Oasis Surf

Laval et Brossard

Du surf intérieur à moins d’une heure de Montréal ! Ces deux centres proposent des vagues dynamiques pour sportifs de tous les niveaux. On s’y rend entre amis ou en famille pour affronter la vague entre deux boissons exotiques. Bon à savoir : Maeva Surf et Oasis Surf offrent plusieurs forfaits et même des camps de jour pour enfants.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.