Russie

« Un contrôle des activités de cette organisation non gouvernementale a permis de déterminer qu’elle remplit des fonctions d’agent de l’étranger. »

— Le ministère de la Justice de la Russie a classé comme « agent étranger » l’organisation anticorruption du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, la soumettant à une surveillance accrue. (Agence France-Presse)

Tunisie

Le parti d’inspiration islamiste Ennahdha en tête des législatives

Le parti d’inspiration islamiste Ennahdha est arrivé en tête des législatives de dimanche, avec 52 sièges sur 217, selon les résultats préliminaires officiels, très loin de la majorité requise de 109 voix pour former un gouvernement seul. Le chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, qui se présentait pour la première fois à une élection, a été élu député à Tunis, a annoncé hier soir l’instance responsable des élections. Ennahdha devance le parti du candidat à la présidentielle Nabil Karoui, Qalb Tounes, créé en juin et qui rentre au Parlement avec 38 sièges. Nabil Karoui, poursuivi pour fraude fiscale et blanchiment, a été libéré hier soir. Le parti social-démocrate Attayar (« Courant démocrate »), du militant des droits de la personne Mohammed Abbou, a obtenu 22 sièges. Karama, mouvement islamopopuliste formé récemment par un avocat connu pour avoir assuré la défense de salafistes présumés, Seifeddine Makhlouf, a quant à lui remporté 21 sièges. Ces résultats confirment l’émiettement du Parlement entre des formations profondément divergentes, ce qui augure des négociations ardues pour former un gouvernement, puis légiférer. — Agence France-Presse

Arabie saoudite

L'armée ouvre ses portes aux femmes

Les femmes saoudiennes sont autorisées pour la première fois à intégrer les forces armées du royaume ultraconservateur, qui s’est lancé dans un vaste programme de réformes économiques et sociales, s’est félicité hier le ministère des Affaires étrangères. Riyad a récemment multiplié les décisions en faveur des femmes dans ce pays qui applique une version rigoriste de l’islam, mais les organisations de défense des droits de la personne l’accusent de réprimer parallèlement les militantes. « C’est un nouveau pas vers l’émancipation », a écrit le ministère des Affaires étrangères sur Twitter, précisant que les femmes pourront seulement accéder aux rangs de soldat de première classe, caporal, sergent et sergent-chef. L’Arabie saoudite avait déjà autorisé, l’année dernière, les femmes à intégrer des postes au sein des forces de sécurité. Sous la houlette du prince héritier Mohammed ben Salmane, plusieurs réformes visant à accorder des droits aux femmes ont été engagées ces dernières années, comme l’autorisation de conduire ou de voyager à l’étranger sans l’accord préalable de leur « gardien » (père, mari, fils ou autre parent masculin). — Agence France-Presse

Japon

Un puissant typhon attendu ce week-end

Le typhon Hagibis, l’un des plus puissants des dernières décennies dans la région, devrait toucher une large partie du Japon ce week-end. Actuellement classé comme typhon « violent », tout en haut de l’échelle d’intensité cyclonique au Japon, Hagibis se dirigeait vers le sud-est du pays, et pourrait fondre droit sur la région de Tokyo samedi, ont averti hier les météorologues japonais. Si sa force ne faiblit pas d’ici là, il pourrait perturber, voire empêcher, la tenue de plusieurs matchs de la Coupe du monde de rugby qui se tient en ce moment au Japon. Les organisateurs ont prévu différentes solutions allant du report du coup d’envoi plus tard le même jour au changement de lieu et jusqu’à l’annulation d’une rencontre. Autre événement drainant des dizaines de milliers de spectateurs : le Grand Prix de Formule 1 de Suzuka (centre du Japon) pourrait aussi être menacé, alors qu’il est censé se tenir dimanche.

— Agence France-Presse

nobel de chimie

Les inventeurs des batteries au lithium-ion récompensés

Stockholm, — Suède — Le prix Nobel de chimie a mis à l’honneur hier un Américain, un Britannique et un Japonais, inventeurs de la batterie au lithium-ion qui équipe téléphones intelligents et voitures électriques et dont la demande explose devant l’urgence climatique.

Le Nobel récompense l’Américain John Goodenough, qui devient à 97 ans le plus vieux lauréat du Nobel de l’histoire, le Britannique Stanley Whittingham, né en 1941, et le Japonais Akira Yoshino, 71 ans.

« Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisée partout, a souligné l’Académie suédoise royale des sciences, qui décerne le prix. Elle peut stocker des quantités importantes d’énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles. »

L’après-crise pétrolière

Dans le sillage des crises pétrolières des années 70, Stanley Whittingham, aujourd’hui professeur à la Binghamton University, dans l’État de New York, mais travaillant alors pour la société pétrolière Exxon, se met en quête de sources d’énergie non fossiles. C’est ainsi qu’il découvre une méthode pour produire de l’énergie à partir du lithium, un métal si léger qu’il flotte sur l’eau.

John Goodenough, professeur à l’Université du Texas à Austin, fait ensuite le pari d’augmenter les propriétés de l’innovation si l’énergie est produite à partir d’oxyde métallique en lieu et place du disulfure. En 1980, il démontre que la combinaison d’oxyde de cobalt et d’ions de lithium peut produire jusqu’à 4 volts. À partir de ces découvertes, Akira Yoshino, 71 ans, crée la première batterie commerciale, en 1985.

« Je pense que les changements climatiques sont un défi très grave pour l’humanité et les batteries au lithium-ion peuvent stocker de l’électricité », a réagi Akira Yoshino, professeur à l’Université Meijo de Nagoya, au Japon, interviewé après l’annonce de son prix.

Transition écologique

« Dans le contexte de crise climatique que nous connaissons aujourd’hui », ces découvertes « profitent à l’humanité de bien des façons », juge Pernilla Wittung-Stafshede, membre de l’Académie royale des sciences, interrogée par l’AFP.

« Notre vie de tous les jours dépend de cette batterie au lithium-ion. Que ce soit dans nos portables, nos ordinateurs, les voitures hybrides ou électriques, tous ces objets électroniques sont à base de la technologie lithium-ion », a expliqué à l’AFP Jean-Marie Tarascon, chimiste et professeur au Collège de France.

« Je suis extrêmement heureux que ma découverte ait pu aider à communiquer partout dans le monde. Nous devons bâtir des relations, pas [livrer] des guerres ! », s’est réjoui John Goodenough devant des journalistes à Londres.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.