Le chiffre du jour

1re

Dur retour à la compétition pour la première raquette mondiale : jouant devant les siens à Brisbane, Ashleigh Barty a été surprise 6-4 et 7-6 (4) par Jennifer Brady, jeudi, lors de sa première sortie de la saison. La championne en titre de Roland-Garros a été battue en 1 h 34 min par la qualifiée américaine, 53e au classement de la WTA.

— Associated Press

Incroyable mais vrai !

Brasse-camarade

Au Venezuela, on est en pleine saison de la ligue d’hiver de baseball. Mais ça n’empêche pas les esprits de « s’échauffer »…

— La Presse

Football  LEs Alouettes

Khari Jones dévoile ses adjoints

Khari Jones a mis la touche finale à son groupe d’adjoints en vue de la prochaine campagne des Alouettes de Montréal. L’équipe a annoncé que l’ex-demi défensif du club Barron Miles effectuera un retour avec l’organisation. Il sera entraîneur des demis défensifs et coordonnateur contre le jeu aérien. Les Alouettes ont également annoncé la nomination de Michael Lionello comme adjoint en attaque, ainsi que le retour de Vincent Nardone au poste d’adjoint en défense.

— La Presse canadienne

Voici donc la composition de l’équipe d’entraîneurs en vue de la saison 2020 : 

Khari Jones, entraîneur-chef, coordonnateur offensif et entraîneur des quarts

Bob Slowik, coordonnateur défensif et entraîneur des secondeurs

Mickey Donovan, coordonnateur des unités spéciales

André Bolduc, entraîneur des demis et adjoint à l’entraîneur-chef

Barron Miles, entraîneur des demis défensifs et coordonnateur contre le jeu aérien

Marcel Bellefeuille, entraîneur de la ligne à l’attaque

Todd Howard, entraîneur de la ligne défensive

Robert Gordon, entraîneur des receveurs

Luc Brodeur-Jourdain, entraîneur adjoint de la ligne à l’attaque

Vincent Nardone, adjoint en défense

Michael Lionello, adjoint en attaque

Golf

Woods entamera sa saison en février

Tiger Woods a annoncé jeudi qu’il entamera la prochaine saison au tournoi sur invitation Genesis, qui se déroulera du 10 au 16 février au club de golf Riviera de San Diego, en Californie. La décision annoncée par voie de communiqué allait de soi puisque l’Américain de 44 ans est l’hôte du tournoi. Il y participera pour la troisième année de suite, Woods a signé deux victoires sur le circuit de la PGA la saison dernière. Il a d’abord remporté le Tournoi des Maîtres pour la cinquième fois de sa carrière, en avril, avant d’enregistrer sa 82e victoire au Championnat Zozo, au Japon, en octobre.

— La Presse canadienne

Hockey féminin

Hockey Canada congédie l’entraîneur Perry Pearn

Perry Pearn n’est plus l’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine de hockey. La directrice des équipes nationales de Hockey Canada, Gina Kingsbury, a confirmé la décision par communiqué à La Presse canadienne. Ce changement de direction survient à seulement trois mois du Championnat du monde, qui sera disputé à Halifax et à Truro, en Nouvelle-Écosse. L’entraîneur adjoint Troy Ryan le remplacera. L’équipe nationale féminine présentait une fiche de 10-7 cette saison. Âgé de 68 ans, Pearn avait été nommé avant la saison 2018-2019 ; il s’était joint à la formation à titre d’adjoint de Laura Schuler juste avant les Jeux de PyeongChang.

— La Presse canadienne

Athlétisme Dopage

Le dossier de la Russie sera porté devant le TAS

La suspension de quatre ans imposée à la Russie pour son rôle dans la manipulation des bases de données antidopage sera analysée par le Tribunal arbitral du sport (TAS). L’Agence mondiale antidopage (AMA) a indiqué qu’elle avait officiellement transféré le dossier au TAS après que la Russie eut confirmé le mois dernier qu’elle contesterait la décision. L’AMA et la Russie devront chacune choisir un juge du TAS qui analysera le dossier. Ces deux juges devront ensuite sélectionner un troisième magistrat pour diriger ce comité. Les Jeux olympiques de Tokyo, qui auront lieu l’été prochain, seront les troisièmes de suite à être précédés d’une bataille judiciaire découlant des scandales de dopage qui ont ébranlé la Russie ces dernières années.

— La Presse canadienne

Soccer  superdraft de la MLS

La ruse de Renard

L’Impact a été contraint de se tourner vers son plan B lors du repêchage de la MLS organisé jeudi après-midi.

Après la sélection de toutes ses cibles lors des huit premiers choix, puis une transaction avortée avec Minnesota United pour le neuvième rang, l’état-major montréalais s’est rabattu sur le défenseur central Jeremy Kelly. Quelques minutes plus tard, l’Impact l’a envoyé aux Rapids du Colorado en échange d’une somme d’allocation générale de 75 000 $.

« On a pris ce joueur parce qu’on savait qu’il avait de la valeur et qu’il intéressait certaines équipes. On a fait ce deal parce qu’on a d’autres idées pour plus tard », a indiqué le directeur sportif Olivier Renard. Quelle idée, par exemple ? « Renforcer l’équipe », a-t-il répondu sans entrer dans les détails.

Une somme d’allocation générale peut être utilisée pour réduire la charge d’un joueur sous le plafond salarial, embaucher de nouveaux joueurs ou mettre sous contrat un élément déjà dans la MLS. L’Impact peut aussi l’échanger en retour d’une place de joueur international.

Nombreux chantiers

Cet argent ne sera pas de trop pour une équipe dont les chantiers sont encore nombreux à quelques jours de l’ouverture de son camp d’entraînement.

« Il y a quelques dossiers qui ont été freinés par rapport à différentes situations : agent ou accord avec la ligue. Mais on est encore dans les temps pour essayer de renforcer notre noyau et ce sera fait. »

— Olivier Renard

En défense, par exemple, l’Impact a tourné la page avec le latéral droit Bacary Sagna. Le club souhaite plutôt miser sur des profils plus jeunes et qui ne prennent pas forcément une place de joueur étranger. À ce chapitre, Renard espère qu’un accord avec l’Olympique lyonnais permettra à Zachary Brault-Guillard de poursuivre l’aventure.

Des négociations ont également lieu pour le retour de Ballou Jean-Yves Tabla et d’Orji Okwonkwo. « On est proche de plusieurs joueurs. Que ce soit entre un et six joueurs, ça peut se faire très rapidement, mais ce sont des détails qui font la différence. » Par contre, la possibilité de revoir Omar Browne « n’est pas à l’ordre du jour ».

Par ailleurs, les regards seront aussi dirigés vers Nacho Piatti dont les hivers font décidément toujours jaser dans les chaumières. « Il revient samedi comme tous les autres joueurs », a souligné Renard. Si les deux camps n’ont pas eu d’échanges récemment, Renard s’attend à une explication, en tête à tête, pour évoquer la fin de saison en queue de poisson de l’Argentin. Après avoir appris que le club allait exercer son option pour 2020, Piatti avait quitté le Centre Nutrilait sans participer au bilan de fin d’année.

Si tout se passe bien et après une dernière année minée par les blessures, son apport offensif pourrait aider grandement l’Impact.

« L’année passée, il y a des joueurs qui ont été en dessous de leur niveau ou des joueurs que le staff a voulu garder même si les supporters ou les médias voulaient les voir partir. Une autre dynamique dans le club peut relancer certains joueurs », a espéré Renard.

— Pascal Milano, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.