Voyage / Sud

Les Bahamas prêtes pour les touristes, malgré Dorian

Sitôt dévasté, sitôt remis ? Pas tout à fait. Mais moins d’un mois après le passage ravageur de Dorian aux Bahamas, le pays se dit déjà prêt à recevoir les touristes.

« Deux îles ont été très touchées, mais les Bahamas, c’est tout un archipel et la majorité a été épargnée », a expliqué Dionisio D’Aguilar, ministre du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas, en entrevue avec La Presse la semaine dernière.

L’île où se trouve Nassau, qui accueille les vols commerciaux depuis le Canada et les États-Unis, s’en est sortie indemne, a assuré M. D’Aguilar.

« Nous n’avons même pas eu de vents de la catégorie d’une tempête tropicale. Les belles plages, la mer, le soleil, ce que vous voyez dans notre campagne publicitaire, c’est ce que vous verrez quand vous viendrez. »

— Dionisio D’Aguilar, ministre du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas

M. D’Aguilar était de passage à Montréal, après des arrêts à Toronto et à New York, afin de rassurer le milieu du voyage sur la capacité de la destination à recevoir les touristes comme prévu. Une nouvelle campagne publicitaire mettant en vedette Lenny Kravitz a été lancée à cette occasion, avec pour slogan « Fly now », soit « Volez maintenant » vers vos vacances.

Sunwing a maintenu ses vols vers Nassau pour la saison 2019-2020 et Air Canada en accroîtra la fréquence au départ de Montréal à la fin de l’année.

Les îles Grand Bahama et Abacos ont été sévèrement touchées par l’ouragan Dorian, qui s’y est attardé quelque 36 heures avant de remonter vers le nord et de malmener aussi les Îles-de-la-Madeleine. Au total, près d’une cinquantaine de personnes ont péri aux Bahamas et les dommages ont été estimés à quelque 2 milliards de dollars dans les îles situées le plus au nord.

Le gouvernement compte sur le retour des touristes pour aider à la reconstruction : en 2018, le pays avait observé un nombre record de 6,6 millions de visiteurs et une hausse de quelque 17 % des arrivées par avion. Ce pôle génère plus de 50 % du PIB du pays.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.