Les hybrides

Deux moteurs valent mieux qu’un

Qualifiée, il y a près de 20 ans, de « gimmick », la technologie hybride est considérée aujourd’hui comme une transition douce et parfois nécessaire vers le tout-électrique.

Kia Niro PHEV

Copié-collé technique de la Hyundai Ioniq hybride rechargeable, la Niro PHEV récupère, sans surprise, sa motorisation bicéphale. Celle-ci se compose d’un quatre-cylindres à essence de 1,6 litre couplé avec un moteur électrique. Ce tandem entraîne les roues avant motrices par l’entremise d’une boîte à double embrayage agréable sans doute, mais plus contraignante sur la consommation qu’une transmission à variation continue (CVT), par exemple, en plus de nécessiter un entretien plus suivi et onéreux.

La force accrue de l’unité de puissance électrique se traduit par une accélération plus prompte et des reprises plus convaincantes encore que la version hybride « régulière » (lire sans fil). Même si la version PHEV accuse un poids plus élevé (tout près de 100 kg), le comportement dynamique demeure sain et prévisible.

Le surcroît de puissance de cette déclinaison et sa capacité de parcourir une quarantaine de kilomètres en mode électrique comportent cependant certains sacrifices sur le plan financier bien sûr, mais aussi en matière de polyvalence. En effet, le volume du coffre – déjà assez restreint – voit son espace amputé par la présence de l’une des batteries sous le plancher du coffre (l’autre se trouve sous l’assise de la banquette) pour mieux équilibrer le poids du véhicule.

Marque/Modèle

Kia Niro PHEV

Autonomie électrique

42 km (donnée du constructeur)

Autres modèles à considérer

Toyota Prius Prime

Pour

Agrément de conduite amélioré

Propulseur éprouvé

Facilité à prendre en main

Contre

Volume du coffre (PHEV)

Coût d’entretien lié à la boîte à double embrayage

Roues avant motrices seulement

Prix de détail suggéré

33 965 $

Lincoln Aviator

Après une longue éclipse, l’Aviator reprend du service chez Lincoln. Ce modèle doté de trois rangées de sièges sera le premier à étrenner le tout nouveau propulseur hybride rechargeable de la marque. Celui-ci est composé d’un V6 de 3 litres suralimenté par deux turbocompresseurs et d’un moteur électrique jumelé à une batterie lithium-ion de 13,1 kWh. La combinaison de tous ces éléments permettra à l’Aviator de développer 450 chevaux et 600 livres-pied de couple. Selon les données communiquées par la marque américaine, ce propulseur sera en outre en mesure de circuler sur une distance de quelque 40 kilomètres sans faire fumer ses échappements et de tracter une charge de 2500 kilogrammes.

Une boîte automatique à 10 rapports, la seule offerte, se chargera d’acheminer puissance et couple aux (4) roues motrices. Ces dernières, à l’aide de sept programmes de conduite, s’adaptent en fonction des conditions du terrain.

Marque/Modèle

Lincoln aviator

Autonomie électrique

40 km (donnée du constructeur)

Autres modèles à considérer

Acura MDX Hybrid, Lexus RX450h L

Pour

Données insuffisantes

Contre

Données insuffisantes

Prix de détail suggéré

n.d.

Range Rover/Range Rover PHEV

Elle était attendue depuis un bon moment de ce côté-ci de l’Atlantique ; la voilà enfin, cette motorisation hybride rechargeable signée Land Rover. Et contre toute attente, celle-ci s’offre non seulement d’animer Sa Majesté le Range Rover, mais aussi le Range Rover Sport. Cette mécanique reprend le quatre-cylindres à essence de 2 litres de la famille Ingenium associé à un moteur électrique d’une puissance équivalente à 114 chevaux. Ce dernier se trouve intégré à la boîte automatique à huit rapports. La batterie au lithium d’une capacité de 13,1 kWh promet une autonomie de 51 km, selon son constructeur.

L’instantanéité du moteur électrique à se mettre en action permet à ces deux anglaises de s’élancer promptement et d’atteindre aisément la vitesse maximale autorisée sur nos routes. L’habituelle quiétude qui règne dans l’habitacle est cependant perturbée par les rugissements du quatre-cylindres à l’approche de la zone rouge du compte-tours. Chose certaine, cette mécanique hybride est plus en adéquation avec le Range Rover que sa déclinaison Sport dont le suffixe apparaît ici usurpé. Comme bien des véhicules dotés de cette technologie PHEV, ce duo permet de gérer au plus près le fonctionnement du système hybride pour économiser la batterie ou la recharger pour une utilisation ultérieure, en sollicitant davantage le quatre-cylindres. Ces raffinements techniques induisent un rapport particulier avec cette voiture qui fonctionne beaucoup plus souvent en mode électrique qu’un autre hybride.

Marque/Modèle

Range Rover PHEV – Range Rover Sport PHEV

Autonomie en mode électrique

51 km (donnée du constructeur)

Autre modèle à considérer

Porsche Cayenne S-E Hybrid

Pour

Confort souverain

Présentation valorisante

Comportement étonnant (Sport)

Contre

Groupe hybride pas assez musclé pour des véhicules de ce poids

Coût élevé

Freinage difficile à moduler

Prix de détail suggéré

93 000 $ – 115 500 $

Toyota RAV4 Hybrid

Renouvelé l’automne dernier, le RAV4 accueille depuis peu une déclinaison hybride dans ses rangs. Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui réclament depuis un certain déjà un utilitaire à quatre roues motrices « plus vert » et financièrement accessible. La proposition du géant de l’industrie automobile japonaise arrive donc à point, mais celle-ci risque de paraître plutôt minimale d’ici quelques mois avec l’arrivée de concurrentes qui bénéficieront, elles, d’une motorisation hybride rechargeable plus évoluée, offrant une réelle autonomie électrique et possiblement admissible à un ou des rabais gouvernementaux. Mais aujourd’hui, l’offre de Toyota est sans égale et la version Hybrid est sans doute la plus homogène et la plus performante de tous les RAV4.

La présence d’un moteur électrique masque en partie le rendement lymphatique du quatre-cylindres auquel il est associé et assure une accélération plus musclée et une économie de carburant appréciable. En revanche, cette puissance accrue ne permet pas de mieux exploiter le châssis. Ce dernier se trouve toujours – comme les versions à essence – ramolli par des aides à la conduite intrusives.

Malgré la complexité et les composants additionnels associés à cette motorisation bicéphale, le RAV4 Hybrid procure le même volume intérieur (coffre inclus) que les déclinaisons à essence. La batterie, logée sous la banquette arrière, ne nuit aucunement à la modularité de l’habitacle.

Marque/Modèle

Toyota RAV4 Hybrid

Autonomie en mode électrique

n.d.

Autre modèle à considérer

Aucun pour le moment

Pour

Homogénéité par rapport au reste de la gamme

Capacités hors route préservées

Prix concurrentiel

Contre

Pourquoi pas rechargeable ?

Agrément de conduite moyen

Direction qui manque de ressenti

Prix de détail suggéré

32 090 $

Volvo S60 et V60 T-8

Sans surprise, Volvo glisse sous le capot de la série 60 (berline et familiale) sa mécanique hybride rechargeable. Face à une concurrence encore bien timide, le constructeur suédois détient ici une avance confortable. D’autant plus que des déclinaisons plus typées encore (Polestar Engineered) sont proposées. Pour mémoire, celles-ci reprennent la base de la T-8 (code attribué à la version hybride rechargeable), mais produisent plus de puissance et disposent d’un système de freinage renforcé. Lequel, au cours de notre essai réalisé lors de l’avant-première de la S60 l’automne dernier, s’est avéré difficile à moduler et visiblement à court de mise au point. La version T-8, moins puissante, mais tout aussi complexe avec cet amalgame turbo et compresseur, apparaît globalement plus homogène et moins coûteuse aussi à acquérir.

L’assistance correctement dosée – certains la jugeront un peu légère cependant – de sa direction permet de l’inscrire aisément dans les virages, mais sans plus. Si la S60 a du mal à prendre l’ascendant sur le plan dynamique face aux autres berlines sport de la catégorie, la V60 (familiale) apparaît comme la proposition la plus intéressante de ce constructeur en raison de la polyvalence de sa carrosserie, de la modularité de son volume intérieur et de la conduite rassurante et confortable.

Marque/Modèle

Volvo S60 T-8 – Volvo V60 T-8

Autonomie électrique

45 km (donnée du constructeur)

Autres modèles à considérer

Lexus ES300h, Lincoln MKZ Hybrid

Pour

Présentation flatteuse

Tour de force technique (compresseur, turbocompresseur et électricité)

Confort des sièges

Contre

Coût élevé

Comportement placide

Freinage pointilleux (Polestar Engineering)

Prix de détail suggéré

n.d.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.