Chronique

La course aux Gémeaux en solo

On va se le dire, ce n’est pas officiellement la rentrée télé tant que Guy Nadon n’a pas remporté un Gémeaux pour son rôle de Samuel « Jésus Christ » O’Hara dans la série O’ de TVA. Comme les allergies de fin d’été (l’apollencalypse) et l’arrivée du stock de Noël chez Dollarama, il s’agit d’un incontournable de septembre.

La suprématie du grand Guy Nadon a toutefois été ébranlée l’an dernier par la montée en flèche du jeune Pier-Luc Funk, qui a été épatant dans la peau de Jérémie Gendron, alias le Charles Manson de Mont-Saint-Hilaire, dans Mémoires vives.

La catégorie d’acteurs de téléromans s’est encore plus bonifiée cette année avec l’ajout de Patrick Labbé et Vincent-Guillaume Otis de District 31. Stéphane Gagnon, le valeureux et chic inspecteur Dupuis de Mémoires vives, complète le quintette de finalistes.

Qui triomphera ? L’effet irrésistible et ravageur de District 31 jouera et Vincent-Guillaume Otis pourrait bien monter sur la scène du Théâtre Maisonneuve.

Il y aura plusieurs autres luttes super intéressantes à suivre demain, à 20 h, sur les ondes de Radio-Canada, alors que Jean-Philippe Wauthier pilotera en solo la fête de la télévision québécoise.

Chez les actrices de téléroman, Magalie Lépine-Blondeau (District 31), Céline Bonnier (L’heure bleue) et Guylaine Tremblay (Unité 9) partent avec une longueur d’avance sur Marie Tifo (O’) et Julie Perreault (L’échappée). Mon cœur y va avec Magalie Lépine-Blondeau, tandis que ma tête penche du côté de Céline Bonnier, championne l’an passé.

En dramatique, deux comédiennes se démarquent nettement : Ludivine Reding de Fugueuse et Magalie Lépine-Blondeau pour Plan B. L’Académie flanchera ici pour le méga phénomène Fugueuse de TVA, Plan B de Séries+ n’ayant pas obtenu le même rayonnement médiatique, ce qui influence les votes, qu’on le veuille ou non.

Du côté des hommes, Fabien Cloutier (Faits divers), Marc-André Grondin (L’imposteur) et Vincent Leclerc (Les pays d’en haut) ressortent du lot. Mon choix : Fabien Cloutier, qui a été délicieux en vendeur de fenêtres bonasse dans Faits divers.

Antoine Bertrand, soit le sympathique Patrick dans Boomerang, navigue à peu près seul dans les comédies. Éric Bruneau de Trop représente, à mon avis, sa seule menace directe.

La catégorie des femmes comiques est autrement relevée avec les deux actrices de Trop (Évelyne Brochu et Virginie Fortin), Sophie Cadieux (Lâcher prise), Catherine-Anne Toupin (Boomerang) et Anne-Élisabeth Bossé (En tout cas). Constat ? Sophie Cadieux se dirige vers sa deuxième victoire d’affilée.

Présentement, Lâcher prise s’affiche comme la série la plus divertissante et la mieux écrite du petit écran québécois. Et se faufilera devant Trop, Les Simone, Boomerang et Les pêcheurs pour empoigner le trophée de la meilleure comédie.

Unité 9 domine le groupe des téléromans depuis quelques saisons déjà. C’était avant l’entrée fracassante de District 31, qui écartera demain les filles de Lietteville du podium, c’est clair comme l’attraction semi-permanente entre Sonia et Poupou.

La récompense la plus prestigieuse du gala – le Gémeaux de la meilleure série dramatique – atterrira dans le camp de Faits divers ou celui de Fugueuse. En raison de son impact percutant, Fugueuse se détache de son principal rival. Par contre, l’originalité de Faits divers lui confère un avantage non négligeable. Je reste cependant avec Fugueuse, qui fera mordre la poussière à Olivier, Plan B, Blue Moon et L’imposteur.

Entre vous et moi, Ruptures aurait facilement pu remplacer Olivier dans cette section. Mais je radote.

En variétés, La voix, 1res fois et En direct de l’univers se retrouvent dans le peloton de tête. Prédiction : France Beaudoin fera ses remerciements au micro, car : a) elle est très bonne ; b) l’industrie l’adore. Ne l’oublions pas : ce sont les artisans du milieu de la télé qui couronnent les lauréats des Gémeaux, et non le public, comme au gala Artis.

Finalement, qui, de Paul Arcand (Conversation secrète), Jean-Philippe Dion (La vraie nature), Jean-Philippe Wauthier (Le beau dimanche), Véronique Cloutier (Rétroviseur) et Guy A. Lepage (Tout le monde en parle), récoltera le Gémeaux du meilleur meneur d’entrevues ? Véro pourrait jouer les trouble-fête dans cette division.

Radio-Canada pousse pour un gala dépouillé de numéros de variétés qui durera deux heures top chrono. Tant mieux. S’il fallait que les Gémeaux s’étirent aussi longtemps que les Oscars, il faudrait inventer une ribambelle de nouvelles catégories et l’Académie en compte déjà 130, ce qui est beaucoup trop.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.