Baseball

2

Le voltigeur des Astros de Houston Jake Marisnick a été suspendu pour deux matchs à la suite d’une violente collision au marbre avec le receveur des Angels de Los Angeles Jonathan Lucroy survenue dimanche dernier. Le receveur a subi une commotion cérébrale et une fracture du nez. Marisnick avait affirmé après la rencontre qu’il avait tenté un « mauvais jeu » et qu’il espérait que Lucroy était correct. — Associated Press 

Incroyable mais vrai !

Un touché spectaculaire

C’était bien essayé pour l’interception ! Ce touché spectaculaire a permis à l’Alberta de pousser l’équipe du Québec en prolongation de la demi-finale de la Coupe Football Canada 2019. Mais le Québec a finalement pu se venger… pour l’emporter en quatrième prolongation.

Basketball

Russell Westbrook passe aux Rockets contre Chris Paul

Selon ESPN, le Thunder d’Oklahoma City aurait échangé sa vedette Russell Westbrook aux Rockets de Houston, hier soir, contre Chris Paul, dans un mouvement qui implique deux des meilleurs gardes de la NBA. Westbrook rejoint ainsi James Harden, avec qui il a évolué au début de sa carrière chez le Thunder, de 2009 à 2012. En plus de Paul, le club d’Oklahoma City obtient des choix de premier tour pour 2024 et 2026, ainsi que le droit de changer de rang lors des repêchages de 2021 et 2025. 

— La Presse

Baseball

David Ortiz récupère d’une troisième opération

L’ex-frappeur de puissance des Red Sox de Boston David Ortiz récupère d’une troisième intervention chirurgicale après avoir vécu des complications en raison de ses blessures par balles. Il est passé sous le bistouri plus tôt cette semaine à l’Hôpital général du Massachusetts. La femme d’Ortiz, Tiffany, a déclaré dans un communiqué hier qu’il « récupère et est optimiste ». Ortiz a été atteint par balles dans le dos devant un bar en République dominicaine, le mois dernier. La police dominicaine a indiqué qu’un tireur l’avait pris pour une autre personne qui était assise au bar au même moment. Les forces de l’ordre ont arrêté 14 personnes jusqu’ici, dont le tireur allégué, et précisé qu’elles poursuivaient l’enquête.

— Associated Press

Athlétisme dopage

Un entraîneur russe admet avoir fait fi d’une suspension

Vladimir Kazarin, qui a déjà dirigé la médaillée d’or olympique Mariya Savinova et l’ex-athlète devenue lanceuse d’alerte Yuliya Stepanova, a déclaré que les allégations selon lesquelles qu’il aurait continué à travailler avec des athlètes après sa suspension en 2017 étaient vraies. L’un des grands entraîneurs russes en athlétisme a admis lors d'une entrevue télévisée hier avoir continué ses activités en dépit de sa suspension à vie pour avoir enfreint de nombreuses règles antidopage. Kazarin a indiqué qu’il s’était laissé pousser la barbe dans l’espoir d’éviter d’être reconnu, en vain. Il a été reconnu par un membre de l’Agence russe antidopage lors d’un camp d’entraînement au Kirghizstan, de même que par sept athlètes, dont Artyom Denmukhametov, qui a déjà participé aux championnats du monde d’athlétisme. Kazarin a été suspendu en 2017 lorsque le Tribunal arbitral du sport l’a reconnu coupable de possession et de trafic de substances interdites, et d’en avoir administré. 

— Associated Press

Soccer Coupe d’Afrique des nations

L’Algérie élimine la Côte d’Ivoire et a rendez-vous avec le Nigeria

L’Algérie s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations en éliminant la Côte d’Ivoire, hier à Suez, à l’issue de la séance des tirs au but (1-1, 4 t.a.b. à 3). Sofiane Feghouli avait ouvert le score pour les Fennecs à la 20e minute, mais Jonathan Kodjia a répliqué à la 62e pour les Éléphants. Les Algériens, sacrés en 1990 à domicile, affronteront le Nigeria en demi-finale, dimanche au Caire.

— Agence France-Presse

F1 GP de Grande-Bretagne

Stop ou encore pour Mercedes ?

Exception ou tournant du championnat ? Le dernier Grand Prix de Formule 1 en Autriche, fin juin, a vu Mercedes perdre sa première course de la saison, mais les Flèches d’argent ont l’occasion de reprendre la main au GP de Grande-Bretagne, dimanche à Silverstone.

Huit succès lors des huit premières courses, six doublés et six positions de tête : les statistiques témoignent de l’hégémonie de l’écurie allemande en 2019.

Mais à Spielberg, théâtre de la neuvième manche, la machine s’est grippée, entre une pénalité sur la grille de départ et un aileron avant cassé en course pour Lewis Hamilton, des qualifications décevantes pour Valtteri Bottas et surtout des problèmes de surchauffe qui ont contraint les deux pilotes à économiser leurs monoplaces pendant la course.

Les jeunes loups Charles Leclerc (Ferrari), auteur de la position de tête, et Max Verstappen (Red Bull) se sont trouvés libres de se battre pour la victoire, revenue au Néerlandais au terme d’un duel musclé. Hamilton a dû se contenter de la cinquième place et son équipier finlandais, de la troisième.

Ce week-end, l’équation ne devrait pas donner le même résultat.

Wolff optimiste

« Heureusement, l’été anglais est connu pour ses températures modérées, donc le refroidissement ne devrait pas être un gros problème pour nous », estime le patron de Mercedes, Toto Wolff.

Ses équipes bénéficient donc d’un délai pour trouver une solution avant de retrouver les grosses chaleurs en Allemagne (le 28 juillet) et en Hongrie (le 4 août).

« Nous avons réalisé certaines de nos meilleures performances cette année sur des pistes offrant une grande variété de vitesses de passage en courbe. Donc, sur le papier, nous devrions être en relativement bonne forme », poursuit-il.

En effet, les Flèches d’argent ont écrasé la concurrence en Espagne mi-mai et en France fin juin, engrangeant deux positions de tête et deux doublés sur des tracés comparables.

Qui plus est, Silverstone réussit particulièrement à Hamilton, qui y compte huit podiums en douze départs. Mieux que tous les autres pilotes sur la grille.

Un succès dimanche permettrait à l’enfant du pays de battre le record de victoires au GP de Grande-Bretagne qu’il partage actuellement avec l’Écossais Jim Clark et le Français Alain Prost, avec cinq trophées chacun.

« C’est une piste sur laquelle nous avons été forts par le passé, donc j’espère que nous pourrons retrouver ça ce week-end », ajoute le quintuple champion du monde, qui s’attend tout de même à voir Ferrari et Red Bull continuer de « se rapprocher ».

Élément d’incertitude, la piste a été resurfacée pour la deuxième fois en deux ans. Quel effet ce nouvel asphalte aura-t-il sur les pneus ? L’avantage reviendra aux équipes qui le comprendront le plus vite pour adapter leurs réglages et leur stratégie.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.