Conflit en Ukraine

« La guerre va continuer »

Le président russe Vladimir Poutine, qui a affirmé que « la guerre [allait] continuer » dans l'est rebelle de l'Ukraine tant que les autorités ukrainiennes actuelles « rester[aient] au pouvoir », a indiqué avoir expliqué lors du G20 la situation à son homologue américain. M. Poutine a dit hier avoir défendu la position de Moscou lors d'un entretien avec Donald Trump en marge d'un dîner vendredi lors du sommet de Buenos Aires. « Nous nous sommes parlé debout. J'ai répondu à ses questions liées à l'incident en mer Noire », a dit M. Poutine à des journalistes à la fin du sommet. — Agence France-Presse

Mexique

Un consulat des États-Unis visé par une attaque à l’explosif

Un engin explosif a visé dans la nuit de vendredi à hier le consulat des États-Unis à Guadalajara, dans l’ouest du Mexique, sans faire de victime et provoquant des dégâts légers, ont indiqué les autorités locales. L’explosion a eu lieu quelques heures avant l’investiture à Mexico du nouveau président mexicain Andrés Manuel López Obrador. Les « investigations sont menées par les autorités fédérales », a annoncé le parquet local sur Twitter.

— Agence France-Presse

Clôture du G20

Trump et Xi concluent une trêve commerciale 

Donald Trump et Xi Jinping ont déclaré hier une trêve dans leur conflit commercial, qui menace l’économie mondiale, en conclusion d’un sommet du G20 désaccordé à Buenos Aires.

Les deux présidents ont « trouvé un accord pour mettre fin à la mise en œuvre de nouveaux droits de douane », a dit le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, après un dîner de travail de plus de deux heures des dirigeants et de leurs conseillers.

Le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen a précisé que Washington renonçait à porter comme prévu de 10 % à 25 % les droits de douane sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises – la moitié du total – à partir du 1er janvier.

Mais la Maison-Blanche a fait savoir que cette décision n’était que suspendue, plus précisément pour une durée de 90 jours.

90 jours

Si les deux pays n’arrivent pas dans ce délai à s’entendre sur des « changements structurels » dans leurs relations commerciales, notamment à propos des transferts « forcés » de technologie et de la propriété intellectuelle, « les droits de douane de 10 % seront portés à 25 % », a averti dans un communiqué la présidence américaine.

Washington indique aussi que Pékin s’engage à acheter une quantité « pas encore définie, mais très substantielle » de produits américains, pour réduire l’énorme déséquilibre commercial entre les deux pays.

Donald Trump a salué une « réunion incroyable et productive ouvrant des possibilités illimitées pour la Chine et les États-Unis ».

Wang Yi a quant à lui parlé d’un résultat « gagnant-gagnant » de cette réunion.

La surenchère de droits de douane entre la Chine et les États-Unis depuis le printemps pèse déjà sur la croissance mondiale. Le FMI estime qu’à court terme, le PIB mondial pourrait être réduit de 0,75 % si les tensions commerciales devaient encore s’accroître.

— Agence France-Presse 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.