Man Booker International

Annie Ernaux parmi les finalistes

La Française Annie Ernaux figure parmi les six finalistes (dont cinq femmes) pour le prix littéraire Man Booker International, qui récompense des œuvres traduites en anglais. L’écrivaine de 78 ans se distingue grâce à la traduction de son roman de 2008 Les annéesThe Years, une « autobiographie nouveau genre », selon le Man Booker International. Parmi les autres finalistes, Jokha Alharthi, 41 ans, devient le premier écrivain du Golfe sélectionné pour le Man Booker International, grâce à Celestial Bodies. Le lauréat sera annoncé le 21 mai, à Londres.

— Agence France-Presse

accusations De PLAGIAT contre Gad Elmaleh

Facebook sommé de dévoiler l’identité de CopyComic

L’avocate de Gad Elmaleh a engagé une procédure auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris afin de connaître l’identité du youtubeur CopyComic. Ce dernier a appris à La Presse que Facebook avait été sommé de dévoiler ses informations personnelles à la suite d’une demande d’injonction signée par un juge français.

Le youtubeur CopyComic a reçu hier un courriel du cabinet d’avocats de Facebook précisant que le réseau social allait devoir fournir ses informations personnelles, dont son nom, son courriel, son numéro de téléphone ainsi que ses adresses IP, à Me Isabelle Wekstein-Steg, avocate spécialisée en droits d’auteur qui représente Gad Elmaleh. La juriste avait déjà présenté, un peu plus tôt cette année, une demande similaire auprès de Twitter, rejetée par le réseau social.

Bien que le nom de l’humoriste ne soit pas mentionné dans le courriel reçu par CopyComic, le youtubeur pense que Gad Elmaleh cherche toujours à le démasquer pour le traîner devant la justice. 

« Je n’ai pas reçu de copie de la plainte ! J’ai demandé au cabinet d’avocats de Facebook de m’envoyer tout ce qu’ils ont. Et aussi les informations qu’ils ont ou vont donner à l’avocate », a expliqué CopyComic à La Presse.

Jointe par Le Parisien, l’avocate de Gad Elmaleh a rapidement réagi. « Aucune plainte n’a été déposée ni aucune assignation délivrée. Il s’agit d’une ancienne démarche diligentée par mes soins il y a plusieurs mois, dans le cadre de procédures automatiques de demandes de retrait de vidéos, mises en place depuis plusieurs années », a tenu à préciser l’avocate.

« Je ne l’ai pas poursuivi et je n’ai rien engagé depuis à l’égard de Facebook ou de quelque plateforme que ce soit », a-t-elle indiqué au quotidien français.

CopyComic craint-il que son identité soit révélée au grand public ? « Cet acharnement lui permettra peut-être de savoir qui je suis ou pas, ce qui est sûr, c’est que quoi qu’il en soit, on découvre de plus en plus qui est vraiment Gad Elmaleh », conclut-il.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.