George R. R. Martin a repris l’écriture d’A Song of Ice and Fire

Une nouvelle qui en rassurera plusieurs : George R. R. Martin a repris l’écriture de Winds of Winter, sixième livre de la saga qui a inspiré la série télévisée Game of Thrones. L’auteur de 71 ans a annoncé, sur son blogue Not A Blog, que le confinement lié à la pandémie de COVID-19 lui a permis de retrouver son élan, lui qui peine à terminer l’écriture de l’avant-dernier livre de sa série depuis 2011. « J’ai fini un chapitre hier, un autre il y a trois jours, et un autre la semaine dernière, écrit-il. Par contre, ça ne veut pas dire que le livre sera terminé demain ou publié la semaine prochaine. Ce sera un énorme livre, et il me reste encore beaucoup de travail à faire. » Les huit saisons de la très populaire série Game of Thrones sur HBO ont été diffusées entre 2011 et 2019. L’émission a, depuis la sixième saison, dépassé l’intrigue rédigée et publiée par le créateur de la saga. — Jean-François Téotonio, La Presse

Québec allonge 6,8 millions pour le milieu du livre

Le ministère de la Culture bonifie ses programmes d’aide destinés aux éditeurs et aux libraires en augmentant de 6,8 millions le budget géré par la SODEC qui leur est accordé. L’enveloppe du programme de bourses destiné aux artistes et aux écrivains est quant à elle rehaussée de 4 millions.

L’aide supplémentaire de Québec annoncée jeudi matin double presque les sommes consacrées au milieu du livre par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), dont le budget passe de 7,3 millions à 14,1 millions pour l’année 2020-2021.

Cette enveloppe additionnelle de 6,8 millions servira à bonifier l’ensemble des programmes existants de la SODEC destinés aux éditeurs et aux libraires, a indiqué le cabinet de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Deux nouveaux programmes ont été ajoutés : l’Aide aux initiatives innovantes – pour des projets d’innovation technologiques ou numériques –, qui pourra atteindre 150 000 $ par projet (au lieu de 100 000 $), et l’Aide au développement entrepreneurial et à la mise en marché des livres.

Québec n’a toutefois pas répondu à la demande de l’Association des libraires de garantir les livres invendus (somme évaluée à 60 millions), en préférant diriger les libraires vers la banque d’affaires de la SODEC, qui gère un programme de prêts (à taux d’intérêt avantageux).

Ce programme de prêts aux entreprises, Aide aux entreprises – Soutien temporaire au fonds de roulement – est lui-même bonifié de 50 millions. Il était doté d’un budget initial de 50 millions.

Les artistes et les écrivains auront eux aussi droit à leur part de gâteau par l’entremise du programme de bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec, qui est bonifié de 4 millions, pour des projets de « recherche et de création » – qui fait partie de l’aide de 6,5 millions annoncée il y a quelques semaines dans le Plan de relance de la culture.

Le ministère de la Culture et des Communications accorde également une subvention additionnelle de 2 millions à Bibliothèques et Archives nationales du Québec, dont le budget de fonctionnement passera de 46 à 48 millions.

Enfin, le gouvernement réitère son intérêt pour les projets numériques. Il avait annoncé une aide de 14 millions dans son Plan de relance par l’entremise d’un programme baptisé Ambition et rayonnement numérique. La moitié de cette somme (7 millions) servira à financer des projets de « transformation numérique ». Le milieu du livre y a accès (comme les autres entreprises culturelles).

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.