Cinéma  COVID-19

La vidéo sur demande en renfort

Les salles de cinéma fermées, plusieurs distributeurs ont choisi de diffuser dès maintenant en vidéo sur demande des films dont la carrière en salle a dû prendre fin de façon abrupte, ou dont les sorties sur les plateformes étaient prévues plus tard.

Qu’ont en commun les plus récents films d’André Téchiné et de Bertrand Blier ? L’adieu à la nuit et Convoi exceptionnel, toujours inédits au Québec, sont offerts dès maintenant en vidéo sur demande, alors que leur sortie en salle était prévue seulement au mois de mai pour l’un, au mois de juin pour l’autre.

Armand Lafond, directeur de la société Axia Films, offre aussi tout de suite sur sa plateforme Roubaix, une lumière, un film qui venait à peine d’entamer sa carrière en salle. Réalisé par Arnaud Desplechin, ce très beau drame policier, inspiré d’un fait divers survenu il y a près de 20 ans, a valu récemment à Roschdy Zem le César du meilleur acteur.

« C’est en jasant avec Louis Dussault, de K Films Amérique, que l’idée a fait son chemin, explique le distributeur Armand Lafond à La Presse. Je n’étais pas certain au début, mais je crois qu’en effet, ça permet aux cinéphiles d’avoir accès à des nouveautés. Nous aurons d’autres films à proposer en salle quand l’activité reprendra. »

Rappelons que K Films Amérique a annoncé lundi l’arrivée sur les plateformes de Mont Foster, sorti vendredi dernier en salle, ainsi que 45 longs métrages faisant partie de son catalogue. Le premier long métrage de Louis Godbout, dont les têtes d’affiche sont Laurence Leboeuf et Patrick Hivon, est un huis clos en forêt, magnifié par les performances des deux acteurs, souvent filmés en gros plans. Sur le plan formel, la manière est aussi engageante.

Dans la foulée, plusieurs distributeurs québécois ont pris des initiatives semblables. Maison 4:3 a ajouté vendredi dans sa boutique en ligne le film Les nôtres, aussi sorti la semaine dernière dans les cinémas. Marqué par une interprétation subtile d’Émilie Bierre, ce deuxième long métrage de Jeanne Leblanc relate l’histoire d’une jeune fille qui, à peine entrée dans l’adolescence, doit tenir un lourd secret, sans trouver nulle part de refuge émotif. Le distributeur offrira aussi le film d’animation La fameuse invasion des ours en Sicile, sorti tout récemment sur grand écran.

La société Fragments distributions proposera L’acrobate, le plus récent film de Rodrigue Jean, dès le 24 mars sur la plateforme Vimeo. Mettant en vedette Sébastien Ricard et Yury Paulau, ce drame intime conjugué au masculin, destiné à un public adulte, est à la fois troublant et provocant.

La société MK2 | Mile End, dont le catalogue comprend plusieurs films français, devrait être en mesure de faire une annonce la semaine prochaine à propos de sa propre plateforme. Il faut toutefois noter que plusieurs sociétés québécoises distribuant des films dont les droits ont aussi été achetés par des distributeurs américains (c’est le cas, par exemple, de Portrait de la jeune fille en feu et de Sorry We Missed You) doivent harmoniser leurs dates de sorties avec celles des États-Unis.

Du côté de Films Séville, le plus important distributeur au Québec, aucune décision n’a encore été prise. 14 jours, 12 nuits, de Jean-Philippe Duval (avec Anne Dorval), fait notamment partie de ces films dont la carrière en salle venait de commencer.

La fenêtre d’exclusivité remise en question

Pour sa part, Antoine Zeind, qui dirige la société A-Z Films, ne compte prendre aucune mesure de cette nature pour l’instant. Faisant pratiquement cavalier seul, ce dernier espère plutôt pouvoir reprogrammer dans les salles le film Docteur ?, sorti vendredi, lorsque celles-ci pourront accueillir des spectateurs de nouveau. Michel Blanc est la tête d’affiche de cette comédie dramatique réalisée par Tristan Séguéla. L’arrivée sur les plateformes des films dont il possède les droits d’exploitation au Québec, notamment Donne-moi des ailes et Ma folle semaine avec Tess, sortis le 28 février sur grand écran, ne sera pas devancée non plus.

« Ceci est ma position pour l’instant. Je tiens à ce que la fenêtre d’exclusivité de 90 jours dont disposent les salles de cinéma soit respectée », a indiqué le distributeur à La Presse.

À cet égard, le milieu du cinéma observera de très près les initiatives des grands studios américains et l’impact qu’elles auront sur le mode de fonctionnement de l’exploitation des films en salle. Le studio Universal a été le premier à annoncer la mise en ligne sur les plateformes (Apple, Amazon, etc.) de titres tout récents. The Invisible Man (Leigh Whannell), The Hunt (Craig Zobel) et Emma (Autumn de Wilde), qui étaient à l’affiche au moment où tout s’est arrêté, sont offerts en vidéo sur demande depuis vendredi.

Cela dit, la décision la plus spectaculaire du studio Universal réside dans cette volonté de sortir Trolls World Tour, dont la sortie est pour l’instant prévue le 10 avril, simultanément dans les salles et sur les plateformes. Cela créerait un précédent qui pourrait changer la donne dans le domaine de l’exploitation en salle. À une époque où les Netflix de ce monde souhaiteraient avoir aussi accès aux salles commerciales tout en proposant leurs productions cinématographiques simultanément sur leur plateforme, cette initiative suscitera assurément de vives discussions si elle se concrétise. Chez Cineplex, la plus grande chaîne d’exploitation au Canada, on nous indique qu’il est encore trop tôt pour se prononcer sur cette éventualité.

Le sort d’autres titres récents

Parlant de Netflix, la date à laquelle sera déposé Jusqu’au déclin, le premier long métrage produit au Québec par le géant de la diffusion en continu, reste la même, soit le 27 mars. La sortie sur Netflix n’est pas devancée, même si ce thriller nordique aborde des thèmes en phase avec les évènements actuels.

En revanche, Sony Pictures a décidé d’offrir Bloodshot sur les plateformes dès mardi, emboîtant ainsi le pas à Universal. Réalisé par Dave Wilson, ce thriller met en vedette Vin Diesel. Warner Bros devance aussi l’arrivée sur les plateformes de Birds of Prey, de Cathy Yan (avec Margot Robbie), et de The Way Back, de Gavin O’Connor (avec Ben Affleck). Ces deux productions seront également offertes à compter du 24 mars.

Le dessin animé Onward (En avant), produit par Pixar, est par ailleurs offert dès maintenant pour achat en format numérique, vient d’annoncer le studio Disney.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.