transports collectifs

Bientôt la fin des autobus libres d’accès

La validation des titres de transport, la perception des paiements et l'embarquement à l'avant reprendront graduellement au cours des prochaines semaines dans la région métropolitaine

La perception des paiements en argent comptant reprendra dès la semaine prochaine dans les véhicules de transport adapté de l’ensemble de la région métropolitaine, après plus de trois mois de suspension due aux risques de propagation de la COVID-19.

L’installation de panneaux de plexiglas pour protéger les chauffeurs de la contagion va toutefois prendre jusqu’à deux mois pour les 2000 bus de la Société de transport de Montréal (STM), et devrait s’étendre sur plusieurs semaines au Réseau de transport de Longueuil (RTL), à la Société de transport de Laval (STL) et au réseau exo.

Dans l’intervalle, les usagers devront continuer de monter par la porte arrière du bus et les déplacements en autobus continueront de s’effectuer sans paiement en espèces ou par carte.

Depuis le déclenchement de l’urgence sanitaire au Québec, au début de mars, les usagers montent dans les autobus par les portes arrière pour éviter d’exposer les chauffeurs à un risque de contamination élevé, étant donné le nombre de passagers quotidiens. Les réseaux de transport public de par le monde ont presque tous adopté le même fonctionnement, en réaction à la pandémie du coronavirus.

Mais comme les autobus urbains ne sont pas équipés de boîte de perception ou de borne de validation à l’arrière, et qu’aucun contrôle des titres n’est effectué à bord, les services de transport par bus sont devenus libres d’accès, à défaut de dire « gratuit », car il est toujours obligatoire de posséder un titre de transport valide pour y monter. Une obligation devenue bien théorique, disons-le.

Société de transport de Montréal

Mais dès le lundi 29 juin, le paiement en argent comptant sera de retour dans les véhicules de transport adapté de la Société de transport de Montréal ainsi que sur une seule de ses 220 lignes de bus régulières : la ligne 212 – Sainte-Anne, circuit local qui dessert Sainte-Anne-de-Bellevue, à l’extrémité ouest de l’île. Pourquoi celle-là ? Parce qu’elle est desservie par un minibus, dont l’entretien est assuré au même centre de transport que celui des véhicules du transport adapté.

Ce premier retour illustre d’ailleurs la stratégie de reprise normale du service qui se fera, à la STM, un centre de transport (ou garage) à la fois. La STM devra équiper plus de 2000 bus de panneaux de protection en plexiglas afin d’isoler le chauffeur et implanter de nouvelles « affiches explicatives pour faciliter la circulation vers l’arrière à l’intérieur des bus ».

Les aménagements seront réalisés dans chacun des huit centres de transport de la STM.

Lorsque tous les véhicules d’un même centre d’entretien auront été équipés, les passagers devront recommencer à monter par la porte avant des autobus et la validation des titres de transport reprendra à bord.

La descente par la porte arrière sera obligatoire, exception faite de la clientèle à mobilité réduite, qui pourra continuer de descendre à l’avant.

La STM annoncera dans les prochaines semaines sur quelles lignes de bus reprendra la validation des titres, à mesure des progrès des travaux de préparation dans les centres de transport. On estime qu’il faudra environ deux mois pour préparer l’ensemble des véhicules.

Réseau de transport de Longueuil

Au RTL, « l’installation des parois protectrices dans les autobus pour les chauffeurs est en cours ». L’ensemble du parc d’autobus, qui comprend près de 500 véhicules, « en sera muni graduellement à partir de la mi-juillet », a indiqué vendredi le Réseau de transport de Longueuil.

Comme à la STM, la montée des passagers se fera alors obligatoirement par la porte avant, et la descente, par la porte arrière, sauf pour la clientèle à mobilité réduite, qui pourra continuer de descendre à l’avant.

La perception en argent comptant pour la clientèle du transport adapté reprendra quant à elle mercredi prochain, le 1er juillet.

Société de transport de Laval

À la STL, ce n’est que le 1er août que reprendront graduellement la montée des passagers par la porte avant, le paiement en espèces ou la validation des titres de transport dans les 335 bus du transporteur de l’île Jésus.

À cette date, affirme la société dans un courriel à La Presse, environ 70 % de son parc de véhicules devrait être muni « d’une paroi de protection de la zone de conduite. Cette paroi est la plus translucide possible afin d’assurer le maximum de visibilité tout en protégeant nos chauffeurs ».

Exo (trains de banlieue et autobus métropolitains)

Au réseau exo, le paiement comptant reprendra mercredi prochain, le 1er juillet, pour le transport adapté et « progressivement » à compter de cette date dans les services d’autobus réguliers des couronnes de banlieue. Plus de 600 bus sont nécessaires tous les jours pour assurer les services d’exo.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.