Turquie

« Ces mesures [...] sont en train de mener le monde vers une guerre entre les Croisés et le Croissant. »

— Le président turc Recep Tayyip Erdoğan, qui a vivement critiqué hier la décision du chancelier autrichien Sebastian Kurz de fermer des mosquées dans le cadre d’une offensive contre l’« islam politique ». Le croissant de lune est l’un des symboles qui sont régulièrement associés à l’islam. (AFP)

Afghanistan

Un premier cessez-le-feu en 17 ans pour la fin du ramadan

Les talibans ont annoncé hier trois jours de cessez-le-feu avec les forces afghanes, pour la fin du ramadan, une première depuis 2001 qui intervient deux jours après l’annonce d’un cessez-le-feu unilatéral par le président afghan Ashraf Ghani. Quelques heures avant cette annonce, leurs combattants attaquaient toutefois une base militaire dans la province d’Herat vendredi soir puis un poste de police dans celle de Kunduz hier à l’aube, faisant au total 36 morts parmi les forces de sécurité afghanes. Les talibans ont ajouté, dans un communiqué diffusé via WhatsApp, qu’ils continueraient leurs opérations contre les « forces occupantes » étrangères dans le pays et qu’ils se défendraient « avec virulence » s’ils étaient attaqués.

— Agence France-Presse

Allemagne

Un Irakien soupçonné du meurtre d’une adolescente capturé

Un jeune Irakien soupçonné du meurtre d’une adolescente en Allemagne, un fait divers qui a bouleversé tout le pays, pourra finalement y être jugé après avoir été rapidement livré hier par Bagdad. Arrêté tôt la veille par les forces de l’ordre kurdes dans le nord de l’Irak où il s’était enfui, Ali Bashar, 20 ans, est arrivé à Francfort à bord d’un avion de la compagnie allemande Lufthansa parti dans l’après-midi d’Erbil. Il a ensuite été transféré en hélicoptère à la préfecture de police de Wiesbaden pour y être auditionné, avant d’être présenté à un juge d’application des peines avec à la clé une probable détention préventive, a déclaré la police dans un communiqué. Arrivé en Allemagne en octobre 2015 au « pic » de la crise des réfugiés, Ali Bashar est soupçonné d’avoir violé et étranglé entre les 22 et 23 mai Susanna Feldman, une jeune fille de 14 ans, à Wiesbaden. — Agence France-Presse

Roumanie

Manifestation du pouvoir contre les « abus » de la justice

Des dizaines de milliers de membres et de sympathisants de la gauche au pouvoir en Roumanie ont manifesté hier à Bucarest contre les « abus » de la justice, une démonstration de force sans précédent à un moment où plusieurs de ses responsables sont visés par des dossiers de corruption. Venus de tout le pays à bord de cars affrétés par le Parti social-démocrate (PSD), les manifestants, au nombre de 150 000 selon l’agence nationale de presse Agerpres, se sont massés place de la Victoire, devant le siège du gouvernement. Ils ont été rejoints par le chef du PSD, Liviu Dragnea, et des membres du gouvernement. « Chacun d’entre nous peut être atteint par le long bras de l’État parallèle », a lancé à la foule M. Dragnea. Condamné en 2016 à deux ans de prison avec sursis pour fraude électorale et menacé par un verdict imminent dans un autre procès, M. Dragnea se dit victime d’une « structure souterraine » qui « parasite les institutions de l’État ». — Agence France-Presse

Russie

Les prostituées tenues à l’écart de la Coupe du monde

Pour les prostituées russes, la Coupe du monde de soccer et son public très masculin a toutes les apparences d’une aubaine. En réalité, nombre d’entre elles vont rester à l’écart de l’événement pour échapper à la forte pression policière attendue.

« La plupart des maisons closes sont en train de fermer, la police prévient que celles qui resteront ouvertes le feront à leurs propres risques », explique à l’AFP Irina Maslova, à la tête de Serebriannaïa Rosa, une association de défense des droits des prostituées.

Et en fin de compte, seules les maisons disposant de protections assez puissantes au sein de la police et des autorités – en échange d’une partie de leurs revenus – pourront exercer pendant la Coupe du monde qui s’ouvre jeudi et se poursuivra jusqu’au 15 juillet.

Vantées comme « les meilleures au monde » par le président russe Vladimir Poutine, les prostituées étaient nombreuses à arpenter les rues pendant les années 90, marquées par une libéralisation des mœurs et l’appauvrissement de nombreux Russes suivant la chute de l’URSS.

Clandestinité

Ces dernières années, les autorités ont progressivement durci le ton, forçant des travailleuses du sexe à entrer dans la clandestinité. Le secteur a également subi de plein fouet la crise financière de 2014, causant une baisse de la demande et des tarifs.

Selon Mme Maslova, « les autorités et quiconque associé avec elles seront plus dures avec les soi-disant contrevenants à la loi et éléments indésirables » pendant la Coupe du monde.

La Russie, qui a investi des milliards dans cet événement, tient à garder une image propre et sans accrocs, estime-t-elle.

Macha, qui exerce dans un « salon » de Saint-Pétersbourg, l’une des villes hôtes du Mondial, confirme que plusieurs maisons closes ont fermé leurs portes, probablement pour ne pas s’être mises d’accord sur le montant du pot-de-vin à verser à la police.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.