Bitten vise maintenant la Coupe Memorial

L’espoir du Canadien a gagné le championnat de la Ligue de l’Ontario à Hamilton

Le centre franco-ontarien William Bitten est en train de boucler sa valise. Son stage de quatre années dans le hockey junior majeur canadien va se terminer à Regina, au tournoi de la Coupe Memorial.

Peu de gens auraient cru que c’était possible. Pour se rendre en Saskatchewan, Bitten et ses coéquipiers devaient d’abord vaincre la meilleure équipe au Canada dans une série de sept matchs.

Les Bulldogs de Hamilton l’ont fait. Dimanche, ils ont éliminé les Greyhounds de Sault Ste. Marie dans le sixième match de la finale de la Ligue de l’Ontario.

« On sait bien que personne ne croyait en nous », a affirmé Bitten quand est venu le temps de faire l’autopsie du championnat.

Les Bulldogs, eux, y croyaient. « En vérité, je crois qu’on voulait gagner plus qu’eux. »

« On les frappait chaque fois qu’ils avaient la rondelle. On ne leur laissait jamais un centimètre sur la glace. Ça fait que, vers la fin de la série, ils semblaient plus fatigués que nous. »

Bitten a réglé très rapidement toute l’histoire du bilan.

« À ma première saison dans le junior, j’ai fait partie d’une équipe de 19e position. À ma deuxième saison, j’ai raté les séries. À ma troisième année, j’ai enfin participé aux séries, mais nous avons perdu en prolongation, dans le septième match de la première ronde. Je voulais vraiment gagner un championnat de l’OHL avant de finir. »

« Je ne sais pas trop si les joueurs plus jeunes, dans notre équipe, savent à quel point c’est difficile de gagner. »

— William Bitten

Après cette victoire contre les Greyhounds, le niveau de confiance est assez élevé dans le camp des Bulldogs. Cette confiance sera fort utile, vendredi, quand ils affronteront en lever de rideau les Pats, formation hôte.

Ils affronteront les Broncos de Swift Current et le Titan d’Acadie-Bathurst, lundi et mardi prochains. La ronde éliminatoire débutera le 24 mai.

Bitten a toujours été un fan de hockey junior. Il est un peu trop jeune, toutefois, pour se souvenir de la dernière conquête de la Coupe Memorial du club de sa ville natale, les 67’s d’Ottawa, en 1999. Il n’était même pas né, en 1997, quand les Olympiques de Hull l’ont emporté sur la patinoire du Centre Robert-Guertin.

« Je me souviens par contre des deux fois où mon cousin a participé au tournoi », dit-il.

Le cousin en question, Sébastien Piché, était un des bons défenseurs à caractère offensif de la LHJMQ, il y a une dizaine d’années. Il a pris part au tournoi de 2007 avec les MAINEiacs de Lewiston et à celui de 2009 avec l’Océanic de Rimouski.

Il n’a pas gagné, toutefois.

« Nous pouvons le faire. Nous formons une équipe très unie. »

La famille… et le CH !

Une grande partie de la famille Bitten pourrait suivre William en Saskatchewan.

Le joueur de presque 20 ans devrait disputer ses prochains matchs devant des membres influents de la direction du Canadien de Montréal.

« Je ne sais pas trop où je serai l’an prochain. Je pourrais jouer à Montréal. Je pourrais aussi me retrouver avec le Rocket de Laval. Je sais que je pourrais aider ma cause en gagnant la Coupe. Tout le monde veut un gagnant, right ? »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.