Mon clin d’œil

« Dire qu’il y a moins de complotistes au Canada, ça fait partie du complot. »

— Un complotiste

Courrier

Menace virale et déclaration de guerre !

Vous avez été quelques dizaines à commenter le texte de notre collaborateur Boucar Diouf, « Menace virale et déclaration de guerre ! », publié le 12 septembre. Voici un aperçu des courriels reçus.

Planète à la dérive

Je suis très pessimiste quant à l’avenir de notre planète. Elle est contrôlée par une centaine de personnes super riches qui ne pensent qu’à dominer et à paraître. Ils se foutent complètement des autres et de la planète. Même la classe moyenne veut calquer ces riches. La très petite minorité d’environnementalistes ne réussira pas à changer le comportement de la population. Le monde est égoïste et ne veut rien changer à ses habitudes. C’est tellement désolant de voir à la télévision les publicités et la programmation. Il nous faut un véhicule qui peut faire chauffer les pneus ! La violence se trouve partout dans la programmation, même dans les émissions pour enfants. La planète est complètement à la dérive.

— Michel Lacasse

Explications ésotériques

Ah ! Cette bonne Gaïa qui nous fait des remontrances à coups de virus ! Mais de quoi voulait-elle nous punir lors de la peste noire du XIVe siècle ? Trente millions de morts peut-être, un Européen sur deux. Pourtant, l’humanité ne comptait qu’environ 400 millions de personnes ; on ne devait pas la faire trop souffrir… Et la grippe espagnole (25 à 100 millions) ? Et la grippe asiatique ? Environ 2 millions de morts de 1956 à 1958. Moins connu, mais aussi meurtrier que notre COVID-19, ce virus H2N2. On nous punissait de quoi, cette fois-là ? Tout de même surprenant de voir que nous cherchons encore des explications ésotériques pour expliquer une mutation virale (naturelle ou pas).

— Christan Turenne

Le nombre de voyageurs augmente

Je pense tout simplement que la pandémie est le résultat de la combinaison de deux facteurs : la surpopulation et la mobilité de cette population qui augmente aussi sans cesse. Je ne connais rien à la science, mais je travaille dans le transport aérien depuis 29 ans et depuis 10 ans, c’est fou comme le nombre de voyageurs a augmenté. Ce n’est pas compliqué : avant la COVID-19 et depuis au moins cinq ou six ans, Boeing et Airbus ne fournissaient pas à la demande. Ils construisaient chacun plus de 50 avions par mois et les compagnies aériennes devaient être sur une liste d’attente de deux à trois ans. L’hiver dernier, j’entendais un jeune retraité parler à son ami et dire qu’il venait d’aller en Floride et se préparait à partir en Antarctique ! Est-ce que c’est normal ? L’Antarctique comme destination touristique ? Mon travail est de vendre des billets d’avion, mais en tant que simple Terrien, je trouve ça exagéré. Quand j’étais enfant, dans les années 70, un voyage dans le Sud, c’était du luxe.

— Jean Lachoix

Soyons plus respectueux envers Gaïa

Depuis le début de la pandémie, malgré mon pragmatisme, je ne peux m’empêcher de penser que l’humain est la pire pandémie que la Terre ait connue. On pille les ressources à profusion sans lendemain, on éradique les deux tiers de la faune animale en 50 ans et on peine à organiser de vrais changements. Je nous souhaite le courage de comprendre et de nous adapter afin de continuer à prospérer, mais de façon plus respectueuse envers Gaïa.

— Frédéric Imbeault, La Prairie

Peut-être le début de la fin

Moi-même biologiste, je n’adhère pas à la revanche de Gaïa. Par ailleurs, la théorie du cosmologue Carl Sagan veut que l’évolution mène à l’apparition d’une espèce évoluée qui, avec sa sagesse inachevée, finit irrémédiablement par faillir. Les guerres, le manque de ressources et la pollution conduisent cette espèce à coloniser d’autres planètes. Les percées actuelles de l’homo sapiens dans la conquête des planètes voisines annoncent peut-être le début de la fin.

— Marc-André Delaunière

Cessons de jouer à l’autruche

Oui, il est impératif et urgent de faire des changements importants pour notre survie. Il faut arrêter de faire les autruches et repenser nos priorités et nos façons de vivre.

— Hélène Daoust, Saint-Bruno-de-Montarville

Un livre à lire

Vous me donnez vraiment envie de lire ce livre. Il semble très intelligent. Oui, les esprits occidentaux ont été modelés par les récits tendancieux de la Bible. On en paye la facture.

— Françoise Chesnay

Trouver l’équilibre

Je voudrais tellement que ce genre d’information bien vulgarisée puisse toucher la population mondiale. Les dirigeants doivent s’unir pour trouver l’équilibre entre l’économie et la nature. J’ai confiance que la génération future réalise ce rêve qui demeure la seule solution qui nous permettra de devenir un maillon utile sur cette Terre.

— Mario Blackburn

Une réaction inéluctable

Lovelock a raison : le corps humain ne réagit-il pas comme Gaïa ? Il augmente sa température pour aider à combattre une attaque virale. Gaïa veut se débarrasser de son virus principal et doit augmenter sa température. Peut-être demande-t-elle un peu d’aide de ses amis microscopiques ? L’attaqué n’est pas celui que l’on pense. Pour ce qui est du plan de relance, il sera teinté de vert avec un noyau brun… Quoi d’autre ? Personnellement, je crois que la réaction de Gaïa est inéluctable.

— Jean-Guy Dalpé

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.