Notre choix

La foi ou la loi ?

L’affaire Delorme
Grégoire Mabit et Michel Viau
Glénat Québec
154 pages
Trois étoiles et demie

Montréal, 1922. Le meurtre de Raoul Delorme ébranle toute la province. La raison de cet émoi ? Le principal suspect est le frère de la victime… mais surtout, un abbé catholique. Un représentant de Dieu peut-il être coupable de fratricide ? L’un des meilleurs inspecteurs de la police de Montréal, Georges Farah-Lajoie, est chargé de trouver la réponse. Or, le Québec est-il prêt à accepter la vérité ? Cent ans après le drame, le scénariste Michel Viau et le dessinateur Grégoire Mabit ont mis en case ce fait divers fort révélateur du Québec de l’époque. Le résultat se lit d’une traite, comme un bon roman policier. Entrevue en images avec le scénariste.

Elle avait dit non…

Speak
Emily Carroll
Éditions rue de Sèvres
376 pages
Quatre étoiles

Un soir d’été, une fête d’amis tourne court quand une des invitées, Melinda, 15 ans, appelle la police. Personne ne sait ce qui lui est arrivé, mais son appel l’a transformée en paria au lycée. Melinda se mure dans le silence, incapable de mettre des mots sur l’horreur, la honte, la peur. Ne lui reste que l’art pour s’exprimer. Mais quand une amie de jadis commence à fréquenter l’agresseur, Melinda fait face à un dilemme : continuer à se taire ou parler… Déjà adapté au cinéma, le roman à succès de l’auteure américaine Laurie Halse Anderson nous arrive en version bédé, porté par tout le talent et la sensibilité de l’illustratrice ontarienne Emily Carroll. Un roman graphique puissant, empreint d’empathie, sur la délicate question des agressions sexuelles.

De Joséphine (Baker) à Cohen

Ô Joséphine
Jason
Éditions Atrabile
176 pages
Trois étoiles et demie

John Arne Saeteroy, alias Jason, roule sa bosse dans le milieu de la BD depuis près de 20 ans. Coup de crayon très dépouillé, humour pince-sans-rire d’une redoutable efficacité, personnages anthropomorphiques aux grands yeux égarés : les années passent, mais le style unique de Jason, lui, ne faiblit pas. Il nous revient avec un recueil de nouvelles dessinées à l’humour absurde. Une histoire d’amour entre Napoléon et Joséphine… Baker. Une bio déjantée de Leonard Cohen. Un abracadabrant polar déconstruit et le récit débridé d’une randonnée sur une route d’Irlande. Quatre univers, quatre façons de (re)découvrir, sourire aux lèvres, cet auteur norvégien, aujourd’hui installé en France.

Au secours des migrants

À bord de l’Aquarius
Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso
Éditions Futuropolis
124 pages
Quatre étoiles

Novembre 2017, un journaliste et un dessinateur italiens, Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso, embarquent à bord du navire Aquarius. L’objectif : témoigner en bandes dessinées des efforts de l’organisme S.O.S. Méditerranée pour venir en aide aux migrants entassés sur des radeaux de fortune, qui se sont lancés dans la traversée à partir de la Libye au péril de leur vie. Est née de ce séjour en mer une bédé-reportage éclairante, où la parole est donnée tant aux membres d’équipage qu’aux migrants secourus. Le résultat, quoiqu’un peu trop pédagogique, demeure émouvant. Certaines histoires nous habitent d’ailleurs bien après la fermeture de l’album. Du bon boulot. Vraiment.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.