Course automobile  Karting

Thomas Nepveu fera ses premiers tours en Europe

Étoile montante en karting, le pilote Thomas Nepveu, âgé de 13 ans, fera ses premiers pas en Championnat d’Europe junior le 20 avril à Sarno, en Italie. Récemment recruté par l’équipe italienne Birel ART Factory, le Québécois a terminé 15e à la WSK Super Master Series plus tôt en avril. L’avenir semble lui sourire.

« Je suis vraiment content d’avoir la chance de courser dans les plus gros championnats dans le monde contre les meilleurs, dit le pilote d’Oka en entrevue. Je vais essayer de faire de mon mieux pour me tailler une place et attirer l’œil de personnes qui pourraient me commanditer ou m’amener plus loin dans le sport automobile. »

Le Championnat d’Europe est la série de compétitions la plus relevée en karting. Quatre événements sont présentés dans quatre pays. Les fils des pilotes de Formule 1 Jarno Trulli (Enzo) et Juan Pablo Montoya (Sebastián) y coursent aussi.

Les débuts de Nepveu en Europe sont vus comme très prometteurs par les gens du milieu. « La performance du Canadien Thomas Nepveu mérite d’être soulignée, écrit-on dans le magazine TKart. Alors qu’il découvrait la catégorie, les pneus, la piste et ses adversaires, il a réussi à passer de la 56e place en qualifications à la 15e place parmi 81 participants, une prouesse qui augure de belles choses pour le futur. »

« C’était le chemin que Thomas devait prendre, on attendait ce coup de fil de l’Europe », indique son père, Hugues Nepveu.

« S’il performe, c’est là qu’il peut être vu, encore plus qu’en Amérique. Avec les résultats qu’il vient d’obtenir, il est réaliste de penser qu’il puisse rouler top 10 ou top 15. Si je me fie au gérant de l’équipe, il s’est adapté mieux que prévu, il a causé des surprises. »

— Hugues Nepveu

« Je savais que le style de conduite serait différent, dit le jeune pilote. Je dois m’habituer à un nouveau style de pilotage plus agressif. Les pneus, le moteur, la balance du châssis et les pistes sont différents. Il faut que je m’adapte. Les Européens ont plus d’occasions de pratiquer, mais ça va quand même bien. »

Thomas a été initié au karting à 6 ans. Il a tout de suite eu la piqûre. Ces dernières années, il a gagné en maturité et en talent, note son entourage. En 2017, il a signé deux victoires sur le circuit nord-américain dans la catégorie junior (12-16 ans) qu’il venait d’intégrer. À 12 ans, il a été champion canadien de l’Est et vice-champion du monde en 2016 en Rotax Mini-Max. À 11 ans, il a aidé le Canada à décrocher le premier rang aux Rotax Max Challenge Grand Finals (Coupe des nations). Il était le plus jeune pilote de l’équipe canadienne.

Président de Birel ART Amérique du Nord, Dominic Labrecque s’est réjoui, en mars, de cet ajout à l’équipe officielle. « Nous sommes très fiers du travail que Thomas a accompli en si peu de temps, indique-t-il sur le site web du constructeur. Ce jeune pilote travaille toujours au meilleur de ses capacités, analysant les données et écoutant ses entraîneurs et ses mécaniciens. Ce sera un élément à ajouter à un CV déjà très impressionnant. »

Nepveu, qui coursera cette année tant en Amérique qu’en Europe, vise un top 15 à sa première présence en Championnat d’Europe. « Plus ça va aller, plus j’aimerais me rapprocher du top 5. Je sais que c’est possible. Avec un peu plus de pratique, je peux monter sur le podium. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.