Actualités

Les nouvelles de la semaine

Découvrez les nouvelles qui ont marqué l’actualité de la dernière semaine dans le monde de l’automobile.

Nissan Leaf Plus : les Bolt et Kona visées de front

Nissan a présenté la semaine dernière les tarifs et groupes d’options associés à la nouvelle version Plus de sa compacte électrique. Sans surprise, le prix de départ de 43 998 $ (sans tenir compte des frais de transport) est respectivement de 800 $ et 1600 $ moins cher que celui des Chevrolet Bolt et Hyundai Kona électrique. Ces prix ne tiennent pas compte de la mesure incitative du gouvernement québécois de 8000 $. La Leaf Plus se distingue essentiellement de la version ordinaire par sa batterie de plus grande capacité (60 kWh comparativement à 40 kWh) et son moteur électrique plus puissant, produisant 214 ch. Alors que la Bolt avance une autonomie estimée de 383 km et que la Kona peut techniquement parcourir 415 km, cette Leaf Plus est légèrement en retrait avec une autonomie de 363 km.

Une Sonata passablement différente

Sous l’influence de Peter Schreyer et plus récemment d’un autre designer fort reconnu, Luc Donckerwolke, Hyundai est l’une des marques les plus proactives en matière de design. La prochaine Sonata présentée la semaine dernière en est un parfait exemple. Cette huitième génération d’année-modèle 2020 aborde la mission de manière fort différente sur le plan stylistique, reniant quelque peu sa filiation de berline classique avec un profil de coupé-berline à la Audi A7. Le résultat, fort intéressant vous en conviendrez, se traduit par une hauteur abaissée de 30 mm, une largeur augmentée de 25 mm et une longueur totale accrue de 45 mm. Sur le plan mécanique, c’est cependant le silence radio du côté du constructeur coréen, qui veut marquer d’abord le coup avec la présentation de la robe.

C’est officiellement la fin pour la Ford Taurus

Pour certains, c’était la voiture familiale au volant de laquelle ils ont appris à conduire. Pour d’autres, c’était un outil de travail, le véhicule d’urgence employé par nombre de services de police nord-américains. Chose certaine, la Taurus a laissé une trace indélébile dans l’histoire de l’automobile américaine. Dévoilée au salon de l’auto de Los Angeles de 1985, elle a été écoulée à plus de 8 millions d’exemplaires. L’ultime chapitre de sa vie s’est tourné le 1er mars dernier avec la production de l’exemplaire final de cette berline pleine grandeur. La dernière Taurus produite, peinte d’un gris bien banal, traduit d’ailleurs bien son destin, marqué par l’absence de développement technique en fin de vie. L’abandon du modèle s’inscrit dans le projet de Ford de mettre l’accent sur les VUS et multisegments, hormis la Mustang.

Une descendante pour la McLaren F1

Pour les non-initiés, le nom Gordon Murray ne veut pas dire grand-chose. C’est pourtant l’un des designers automobiles les plus importants de l’histoire. La raison : il est le père de la McLaren F1, la mère des supervoitures modernes. Murray a confié au magazine Road & Track qu’il s’affairait à créer une descendante à la grande dame britannique, elle qui, selon lui, n’a jamais réellement eu d’héritière. Les ingrédients pour la recette semblent déjà très prometteurs : châssis en fibre de carbone permettant un poids de moins de 1000 kg, moteur V12, transmission manuelle, volant au centre de l’habitacle. L’accent ici n’est pas nécessairement mis sur les performances pures, mais sur l’aspect tactile et les sensations. Sa mise en production devrait par ailleurs s’amorcer l’année prochaine. À suivre !

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.