Marathon de Boston

Kawauchi prive Kirui d’un doublé

Le Japonais Yuki Kawauchi a dominé le dernier mille pour s’imposer devant le Kényan Geoffrey Kirui au marathon de Boston, hier, lors d’une journée marquée par du temps froid, une pluie soutenue et de forts vents. Kawauchi a atteint l’arrivée en 2 h 15 min 58 s. Kirui, champion en titre, a terminé deuxième (2 h 18 min 20 s), suivi de l’Américain Shadrack Biwott (2 h 18 min 35 s). Chez les femmes, l’Américaine Desiree Linden a prévalu en 2 h 39 min 54 s, donnant aux États-Unis leur première victoire à Boston depuis 1985 (Lisa Larden Weidenbach). Seule lors des huit derniers kilomètres, elle a devancé une compatriote, Sarah Sellers (2 h 44 min 4 s). L’Ontarienne Krista DuChene s’est classée troisième (2 h 44 min 20 s). En fauteuil roulant, le Suisse Marcel Hug et l’Américaine Tatyana McFadden ont gagné l’épreuve, un cinquième triomphe dans les deux cas. Environ 30 000 personnes ont participé au 122e marathon de Boston.

— Associated Press

Tennis

Raonic gagne, pas Shapovalov

Le Canadien Milos Raonic a franchi hier avec succès le premier tour du Masters de tennis de Monte-Carlo en l’emportant contre le Monégasque Lucas Catarina 3-6, 6-2 et 6-3. Raonic, 22e joueur mondial, a totalisé 22 as pour s’imposer à l’issue d’un match qui a duré 2 h 8 min. Son compatriote Denis Shapovalov a pour sa part subi l’élimination 3-6 et 4-6 face au Grec Stefanos Tsitsipas. Shapovalov a éprouvé des ennuis au service, affichant un taux de réussite de seulement 42  % avec sa première balle. Le Serbe Novak Djokovic a par ailleurs obtenu son billet pour le deuxième tour en vertu d’un gain de 6-0 et 6-1 contre un autre Serbe, Dusan Lajovic.

— Associated Press

Les Alouettes

Journée d’embauches !

Les Alouettes de Montréal ont annoncé l’embauche de 13 joueurs, dont 9 demis défensifs, hier. Les demis défensifs Willy Dorcin, Tyquwan Glass, Justin Gibbons, Daniel Gray, Jeremy Jackson, Jermaine Robinson, Ross Madison, Terrence Bailey et Drico Johnson se joindront ainsi aux Oiseaux. L’équipe a aussi engagé le secondeur Gionni Paul, l’ailier espacé Thomas Mayo et deux demis à l’attaque, Jakhari Gore et Daryl Virgies. Tous ces joueurs seront présents au camp des Alouettes à Vero Beach, en Floride, jusqu’à demain. Le premier match préparatoire aura lieu le 31 mai à Ottawa. Les Alouettes entameront leur saison le 16 juin à Vancouver.

— La Presse canadienne

Baseball

Les Jays encore en congé forcé

Des dégâts au toit du Centre Rogers, causés par le mauvais temps à Toronto, ont forcé l’annulation du match de baseball prévu hier soir entre les Royals de Kansas City et les Blue Jays. Cette partie sera disputée cet après-midi (15 h) et sera suivie, en soirée, du match qui était déjà au programme. Les dommages ont été causés par la chute de blocs de glace de la tour du Canadien National. Il s’agit du premier match annulé dans le stade couvert des Blue Jays depuis le 12 avril 2001. À cette occasion, les Royals étaient aussi les visiteurs. C’est aussi la troisième rencontre d’affilée des Blue Jays remise en raison du mauvais temps, après celles qui ont été annulées samedi et dimanche à Cleveland.

— La Presse canadienne

NFL

Harrison prend sa retraite

Le secondeur James Harrison, longtemps associé aux Steelers de Pittsburgh, a pris sa retraite pour la deuxième fois. Sélectionné à cinq reprises pour le Pro Bowl et joueur défensif par excellence de la NFL en 2008, il a annoncé sur son compte Instagram qu’il se retirait après une carrière de 15 saisons. Harrison, qui aura 40 ans le mois prochain, a joué pendant presque toute sa carrière avec les Steelers et il détient un record de la concession avec 84,5 sacs du quart dans l’uniforme noir et or. Il a passé la saison 2013 avec les Bengals de Cincinnati et il s’est joint aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre à la fin de la dernière saison, disputant les trois matchs éliminatoires, y compris la défaite contre les Eagles de Philadelphie au Super Bowl. Il s’était retiré brièvement en septembre 2014 avant de faire un retour avec les Steelers.

— Associated Press

Jeux olympiques de 2026

Calgary poursuivra les démarches

Le conseil municipal de Calgary a décidé de poursuivre ses efforts en vue d’une possible candidature pour l’obtention des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2026. Le conseil s’est exprimé 9-6 en faveur de la poursuite des démarches, hier. La chambre de commerce de Calgary s’est prononcée en faveur d’explorer davantage l’idée, tout comme des athlètes olympiques et paralympiques ces derniers jours. On veut avoir un portrait plus clair de ce qu’il en coûterait. La facture d’une candidature serait d’environ 30 millions. Le gouvernement albertain veut aussi que soit tenu un vote pour sonder la volonté des résidants de Calgary de recevoir à nouveau les Jeux, après ceux de 1988.

— La Presse canadienne

Patinage artistique

Chan tourne la page

L’avenir idéal, selon Patrick Chan, consiste à diriger une école de patinage à Vancouver avec sa copine Liz Putnam, à vivre tous les deux dans un appartement d’un million de dollars dans le charmant quartier Kitsilano et à mener une brillante carrière dans l’immobilier commercial.

Ça fait deux mois que Chan a exécuté son dernier programme de patinage artistique en compétition, mais le triple champion du monde a eu à peine le temps de faire une pause pour réfléchir. Il aime se projeter dans l’avenir.

« Je cours partout en ville en faisant ce que je veux, et avec un grand sourire au visage. Je me sens bien », a déclaré Chan, avant l’annonce de sa retraite, hier.

« J’avais trois ou quatre choses en attente que je voulais apprendre, et c’est ce que je fais. Je rencontre des gens, je leur pose des questions et j’assimile ce qu’est la vie. Je ne crois pas que j’en avais une idée quand je faisais de la compétition. C’est génial. Je suis comme une éponge. J’assimile et j’apprends. »

Le Torontois de 27 ans, qui a fait une pause d’une saison après les Jeux de Sotchi en 2014, s’est classé neuvième dans la compétition individuelle aux Jeux de PyeongChang.

Mais son formidable programme libre du concours par équipes a assuré le Canada de la médaille d’or avant même la performance du duo en danse formé de Tessa Virtue et Scott Moir.

S’il avait des doutes quant au bien-fondé de son retour à la compétition, la médaille d’or les a balayés.

« Il aurait été facile d’être complaisant et de dire : “Je m’en fous, je suis juste là pour soutenir l’équipe et en faire partie” et j’aurais pu me laisser aller et dire “je vais laisser le soin à Tessa et Scott de m’aider à passer au travers”. Je savais que c’était ma chance de briller et la chance de prouver que j’avais encore quelque chose à donner.

« Quand je me suis assis avec mes deux entraîneurs à côté de moi tout sourire et avec toute l’équipe derrière moi, de les voir tous réagir au moment de l’annonce de notre victoire… ça m’a procuré un sentiment plus agréable que de gagner l’or individuellement. C’est une sensation très, très spéciale. »

Chan avait planifié l’annonce de sa retraite dimanche aux vignobles Flat Rock à Jordan, en Ontario. Chan a lancé son vin de glace On Ice en partenariat avec Flat Rock en 2015. Mais la tempête de verglas du week-end en a forcé le report à hier, à Toronto.

Sacré champion canadien à 10 reprises, Chan avait envisagé la retraite après sa performance qui lui a procuré la médaille d’argent individuelle aux Jeux de Sotchi. Et même si son retour n’a pas été comme il l’avait imaginé, il est content d’être revenu à la compétition.

« Ça n’aurait pas été juste d’arrêter après 2014 parce que je ne comprenais pas vraiment qui j’étais, quelles étaient mes aspirations et ce que je voulais du sport. Le patinage ne m’avait pas comblé.

« Maintenant, j’ai trois moments forts dans ma vie : faire des spectacles [comme Stars On Ice], me familiariser avec le monde de l’immobilier commercial, ce qui m’a beaucoup plu, et enfin le troisième rêve serait d’avoir une patinoire et d’élaborer un programme de patinage », a précisé Chan.

En plus de la médaille d’or par équipes en février, il a gagné deux médailles d’argent aux Jeux de Sotchi et décroché trois titres mondiaux.

Avec son sourire rayonnant, son charisme naturel et sa forme athlétique pour exécuter les quadruples sauts qui sont désormais devenus la norme sur la scène internationale, Chan a été le favori des amateurs pendant des années.

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.