Un mauvais souvenir à effacer

Pat Raimondo et les Carabins visent une victoire de plus aux Championnats canadiens

Les deux équipes des Carabins de l’Université de Montréal prennent part aux Championnats canadiens de soccer universitaire ce week-end, et elles sont parmi les favorites.

La saison dernière, on attendait beaucoup des hommes, mais ce sont les femmes qui ont causé la surprise en enlevant le titre national sans accorder un seul but en trois matchs. Il s’en était d’ailleurs fallu de peu pour que les Carabins ne raflent les deux titres, les hommes s’inclinant de justesse en finale, aux tirs de pénalité.

Douze mois plus tard, l’entraîneur-chef Pat Raimondo mise sur un groupe dans lequel plusieurs vétérans n’ont pas oublié les derniers nationaux…

« Nous étions privés de six partants réguliers pour la finale et le résultat a évidemment laissé un goût amer », a rappelé Raimondo, hier matin, en entrevue téléphonique de Vancouver, où les Carabins amorceront les championnats aujourd’hui.

« Cette saison, dès le premier jour du camp de préparation, j’ai senti que les gars n’avaient qu’une chose en tête : retourner aux nationaux et effacer ce mauvais souvenir. »

« Les gars sont super excités d’être ici, tout le monde est enthousiaste et les joueurs ont hâte d’aller sur le terrain et d’entendre le sifflet du premier match. »

— Pat Raimondo, entraîneur-chef des Carabins

Vainqueurs de leurs sept premiers matchs cette saison, les Carabins ont remporté le titre au Québec. L’attaquant Frédéric Lajoie-Gravelle a inscrit 14 buts et 20 points, un nouveau record de la conférence, et il a été désigné joueur par excellence du RSEQ.

« Tous les Big Boys sont là : York, UBC, Cape Breton, souligne Raimondo. Mais nous avons un bon groupe. Fred [Lajoie-Gravelle] va terminer sa carrière universitaire, Omar [Kreim, le meneur de jeu de l’équipe] n’avait joué que 20 minutes l’année dernière aux Championnats canadiens, et il est de retour au sommet de sa forme. Nos gars aiment jouer. Ils aiment courir et sont prêts à le faire, quelles que soient les conditions ou l’adversaire. Pour un entraîneur, on ne peut demander plus. »

Le meilleur job au pays

Pat Raimondo en est déjà à sa 25e saison à titre d’entraîneur-chef au RSEQ. Avant de se joindre aux Carabins, en 2001 à la création de l’équipe masculine, il avait dirigé les Redmen de McGill de 1994 à 2000, avec un titre national en 1997.

Hyper compétent, souvent appelé à diriger des sélections nationales, il adore son métier. « Franchement, j’ai le meilleur job au pays, insiste-t-il. Au niveau universitaire, le soccer est simplement un sport, et les gars sont vraiment là par amour du sport. Avec tout le temps qu’ils doivent consacrer à leurs études, il faut vraiment qu’ils soient passionnés pour passer une vingtaine d’heures par semaine sur un terrain de soccer.

« Et pour un entraîneur, c’est stimulant de travailler avec un groupe qui se renouvelle complètement tous les quatre ou cinq ans. Il faut toujours apprendre à connaître de nouveaux joueurs et, techniquement, le message ne vieillit jamais. C’est aussi une belle responsabilité de guider ces jeunes pendant une période importante de leur vie. J’ai un petit rôle et j’essaie de leur transmettre de bonnes valeurs. »

L’expérience procure aussi à Pat Raimondo une grande lucidité sur le défi qui attend ses joueurs à compter d’aujourd’hui. « Un championnat national, ça se joue sur un rien, rappelle-t-il. Il n’y a que les meilleures équipes au pays ici et tous les matchs sont importants. On peut rêver, bien sûr, mais il faut se concentrer sur notre premier match. Depuis dimanche, quand nous avons appris que nous affronterions UNB [Université du Nouveau-Brunswick] en quart de finale, on ne parle plus que de ce match. »

UNE CINQUIÈME PARTICIPATION D’AFFILÉE POUR LES CITADINS

Vainqueurs du Rouge et Or de Laval en demi-finale provinciale, les Citadins de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) prendront part aux Championnats canadiens pour la cinquième saison d’affilée. Finaliste en 2016, l’équipe a subi deux défaites la saison dernière et devra affronter les champions en titre, les Capers de Cape Breton, ce soir.

LE PROGRAMME DES QUARTS DE FINALE

York (1) c. Trinity Western (8), 14 h

Montréal (4) c. UNB (5), 16 h 30

Cape Breton (2) c. UQAM (6), 19 h

UBC (3) c. Carleton (6), 21 h 30

LES CARABINS ET LE ROUGE ET OR VISENT LE TITRE

Avec trois titres en quatre ans, les équipes du RSEQ exercent une belle domination sur le soccer féminin universitaire canadien. Championnes en titre, les Carabins de l’UdeM sont encore les favorites cette saison après une série de plus d’un an sans accorder de buts en temps réglementaire. Championnes en 2016 et en 2014, le Rouge et Or de Laval peut brouiller les cartes. La compétition est disputée à Ottawa et s’amorce aujourd’hui avec les quarts de finale.

LE PROGRAMME DES QUARTS DE FINALE

Cape Breton (2) c. Western (7), 10 h

Trinity Western (3) c. Laval (8), 12 h 30

Montréal (1) c. McMaster (8), 15 h

Ottawa (4) c. Calgary (5), 18 h 30

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.