La boîte à outils

Le retour du papier peint

Dans une maison, il y a toujours quelque chose à réparer, à rénover ou à améliorer. Et on ne sait pas toujours comment s’y prendre. Stéphanie Lévesque donne un coup de main aux lecteurs.

LA QUESTION

Je viens d’emménager dans la maison de mon nouvel amoureux et j’aimerais mettre du papier peint dans la salle à manger. Est-ce une bonne idée et que dois-je savoir avant de lancer les travaux ?

— Caro Simon

ÉTERNEL PAPIER PEINT

Après s’être effacé un temps, le papier peint fait un retour fort apprécié. Les premiers papiers de qualité auraient été rapportés de Chine au XVIe siècle et l’Inde en a rapidement fait le commerce. Les premières reproductions ont été faites dans les ateliers anglais, mais c’est l’impression au rouleau qui l’a démocratisé. Aujourd’hui, l’industrie manufacturière conçoit des papiers magnifiques. Enduit vinyle, fibres naturelles, papier résistant à l’eau, ignifuge ou encore lavable, tant de caractéristiques qui font en sorte qu’il y a un type de papier peint pour chaque projet. Si vous aimez souvent changer le décor, optez pour un papier peint « facile à peler ».

LA SOLUTION

Vous pouvez aisément réaliser ce projet à deux. Privilégiez un papier lavable pour un meilleur entretien (comme les modèles en vinyle). Mieux vaut connaître un minimum d’astuces pour éviter les complications et les pertes. Celui d’entre vous qui est le plus minutieux (et patient) devrait se consacrer à l’ajustement des lés (bandes).

COMMENT S’Y PRENDRE

Achats et préparation

Calculez bien la surface à recouvrir et assurez-vous que vos rouleaux portent le même numéro de série. Pour choisir le bon produit, vérifiez les pictogrammes sur le papier (encollage du mur, papier préencollé, nécessite un apprêt, etc.).

La surface du mur doit être lisse, propre et sèche. Les papiers les plus épais peuvent cacher quelques défauts, mais les imperfections sur les murs peuvent rester visibles. Réparez-les s’il y a lieu. Retirez toutes les plaques décoratives des interrupteurs et des prises de courant. Avant l’installation, vérifiez bien que votre papier n’a pas de défauts.

L’installation

L’astuce de départ est une bonne mise à niveau. Mesurez bien la largeur d’une bande et tracez une ligne verticale pour vous guider. Ne coupez pas vos bandes d’avance. Selon le type de raccord (droit, sauté ou inversé), vous pourriez avoir besoin de plus de jeu. Les papiers à motif demandent plus de vigilance.

Gardez un excédent de 4 po en haut et en bas du mur pour un meilleur ajustement.

En bougeant le papier pour le raccord, on fait entrer de l’air qui peut rester coincé. Il est important de bien racler pendant l’installation. Après la pose de deux ou trois lés, revenez sur vos pas et vérifiez qu’aucune bulle ne s’est formée sur les premiers.

Coupez le surplus de papier seulement quand il sera bien sec.

COMBIEN ÇA COÛTE

Tout dépend de la surface à couvrir et du papier choisi, dont les prix varient beaucoup. On peut trouver des rouleaux à 30 $, mais il y a aussi des rouleaux peints à la main à plus de 250 $ chacun. Cette rénovation décorative ne coûte pas très cher en équipement (colle, apprêt, racloir, éponge), dont l’achat représente une dépense d’environ 100 $.

Y AVEZ-VOUS PENSÉ ?

Pas envie de tapisser les murs ? Créez donc des œuvres décoratives éphémères. Des encadrements format géant recouverts de papier peint sont une façon ingénieuse de décorer les murs. Tapissez une porte, le devant des tiroirs d’un meuble ou encore l’intérieur des armoires de cuisine. L’idée est d’exploiter la texture et la couleur, sans tout changer.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.