Maison
DÉCO

Ma vie en beige

Chez Sarah Babineau, le décor est pas mal… beige. Ce n’est pas par manque d’imagination, au contraire ! Le beige, c’est ce qu’elle aime. Et à voir la popularité du mot-clic #mybeigelife sur Instagram, elle n’est vraiment pas la seule à trouver cette couleur inspirante plutôt qu’ennuyante.

Bien que Sarah Babineau adhère pleinement à la philosophie My Beige Life, c’est une fille pétillante et pleine de vie qui nous reçoit dans son grand appartement du quartier Villeray. Pour elle, la « beige life », ça représente beaucoup plus que de la déco : c’est d’abord un style de vie, explique la jeune femme, simplement vêtue d’un jean bleu et d’un chemisier blanc. « Je pense que c’est beaucoup rattaché au slow living, à une façon de vivre où on prend le temps », lance-t-elle en flattant son chat Billi qui, avec sa teinte caramel, se fond parfaitement dans le décor.

Sarah et son copain ont emménagé dans ce logement – un grand six pièces et demie avec planchers de bois franc, colonnes blanches et vaisselier – il y a quelques mois seulement, et ils avaient sous-estimé le temps nécessaire à s’y installer. Mais Sarah a peu à peu créé des coins chaleureux, notamment dans le salon, la salle à manger et la chambre. Le tout en respectant l’esthétique de déco qui lui plaît le plus : épurée, avec un petit côté vieillot… beige, quoi. Mais attention, pas dans le sens péjoratif du terme.

En effet, si aux yeux de certains le beige peut avoir une connotation négative, pour Sarah, c’est tout le contraire : il s’agit d’un look où elle se reconnaît. Autant dans les tons neutres qui constituent son décor très Pinterest que dans la façon d’y vivre. « Je pense que c’est un mouvement de cocooning, un style de vie plus posé, plus relax », résume la jeune femme, qui a plus de 43 000 abonnés sur Instagram.

Si on voit quelques touches de couleurs vives ici et là, on les doit à son conjoint, qui n’a pas exactement les mêmes goûts qu’elle en matière de déco. « Moi, je suis très beige et lui, il aime beaucoup la couleur. Quand on va magasiner, souvent on ne regarde pas les mêmes choses, donc c’est un petit défi », dit-elle en souriant. En revanche, ils arrivent toujours à des solutions satisfaisantes après quelques rondes de négociations, et elle apprécie la diversité que les goûts de son copain ajoutent à son décor, qui manquerait peut-être de couleur sinon, concède-t-elle.

D’ailleurs, elle affirme avoir adhéré à ce mode de vie après avoir expérimenté quelques années plus remplies en matière de sorties. « J’ai une partie de moi qui aime bien rester chez nous, prendre soin de mon appartement et faire des choses qui, aux yeux des autres, peuvent paraître bien beiges », dit-elle.

Ses amis la taquinent parfois à ce sujet, et elle aime bien prendre le tout avec un grain de sel. « Je sors quand même le vendredi soir et je vais danser ! », assure-t-elle dans un grand rire.

Un mot-clic

Pour Sarah, l’utilité du mot-clic #mybeigelife, c’est d’abord de faire partie d’une communauté qui partage les mêmes goûts en matière de décoration et d’art de vivre.

« Pour moi, la beige life, ce sont des gens qui ont un filtre assez similaire sur Instagram. Cette communauté rassemble beaucoup de filles qui prennent leurs cafés en photo… et j’en fais d’ailleurs partie ! »

— Sarah Babineau

Il existe même, depuis 2013, un compte Instagram entièrement consacré au sujet. Baptisé My Beige Life, il re-publie chaque jour des photos identifiées avec ce mot-clic. L’administratrice du compte est une jeune Russe de 25 ans, Lizaveta Piganova. « La beige life, c’est ma passion. Je me considérerais comme un peu dingue si je n’avais pas des milliers d’abonnés », nous a-t-elle raconté par courriel, de Moscou.

D’ailleurs, si la plupart de ses 33 000 abonnés sont d’origine russe ou américaine, 4 % d’entre eux sont canadiens. « Une très grande partie des gens qui utilisent le mot-clic vivent à Montréal, où il y a vraiment un engouement pour la beige life », remarque Lizaveta.

Même son de cloche de la part de Sarah Babineau. « Il y a une forte communauté de gens à Montréal qui aiment les tons très beiges », croit-elle. D’ailleurs, Sarah est amie avec une autre « instagrammeuse » d’ici au style similaire, Audrey Rivet. Comme le dit le dicton, qui se ressemble s’assemble !

Quelques comptes Instagram joliment beiges

Sarah Babineau

Audrey Rivet

Brook and Peony

Vicki Diamond

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.