La citation du jour

« Si la LNH vient avec une présentation qui recommande que Québec ait une équipe, je l’appuierai. Je n’arrête pas de le dire et je vais continuer de le dire. »

— Geoff Molson, propriétaire du Canadien, questionné sur les propos de son homologue des Bruins de Boston, Jeremy Jacobs, sur la petitesse du marché de Québec

(Propos recueillis par Jean-François Tremblay, La Presse)

Hockey  Championnat du monde

À l’arraché, le Canada atteint les demi-finales

Le Canada luttera pour une médaille pour une quatrième année d’affilée au Championnat du monde. Ryan O’Reilly a inscrit le but victorieux lors d’un avantage numérique en prolongation pour propulser le Canada vers un court gain de 5-4, hier, et un billet pour les demi-finales du Mondial. Les deux équipes se sont échangé des chances en prolongation avant que le Canada n’obtienne un avantage numérique. En plus d’O’Reilly, Colton Parayko, Ryan Nugent-Hopkins, Kyle Turris et Pierre-Luc Dubois ont fait bouger les cordages. Darcy Kuemper a effectué son cinquième départ devant le filet de l’unifolié. Au final, le Canada a dominé la Russie 41-30 au chapitre des tirs au but. C’est la première fois en cinq ans que la Russie ne sera pas sur le podium. Le Canada affrontera la Suisse à Copenhague en demi-finales demain.

— La Presse canadienne

Boxe

Badou Jack promet de ravir le titre à Adonis Stevenson

Hier, Badou Jack a menacé le champion Adonis Stevenson en prédisant que la soirée de demain allait marquer la fin du règne de près de cinq ans du champion des mi-lourds du World Boxing Council (WBC). D’un côté, Stevenson effectuera une neuvième défense de son titre. De l’autre, Jack, l’aspirant numéro un au titre du WBC, a gagné le titre des mi-lourds de la World Boxing Association (WBA) lorsqu’il a passé le K.-O. à Nathan Cleverly lors du cinquième round d’un combat qui avait lieu en sous-carte du fameux duel entre Floyd Mayweather et Conor McGregor l’an dernier. Âgé de 40 ans, Stevenson a six ans de plus que Jack. En théorie, le gagnant du combat devrait croiser le fer avec l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, qui s’est récemment emparé du titre intérimaire du WBC. Il s’agira du combat le plus important tenu à Toronto en 30 ans. L’Air Canada Centre sera aménagé afin qu’une foule de 6000 spectateurs puisse regarder ce gala de boxe ayant passé de Montréal à Toronto il y a moins d’un mois.

— La Presse canadienne

Football Les Alouettes

Libéré à sa demande, Lewis annonce sa retraite

Nik Lewis a été libéré par les Alouettes de Montréal, a annoncé l’ailier espacé par l’entremise d’une vidéo diffusée hier. Il a ensuite décidé d'accrocher ses crampons. Le vétéran âgé de 35 ans avait révélé vers la fin de la dernière saison qu’il ne serait pas de retour pour une 15e saison dans la LCF. « Ça fait quelques mois que je sais que je ne jouerai plus, a-t-il expliqué dans une vidéo diffusée sur YouTube. Je n’ai plus la volonté de jouer. J’aimerais remercier les Alouettes de Montréal. Ç’a été merveilleux. Beaucoup de mes coéquipiers, et des gens là-bas, m’ont aidé à devenir une meilleure personne. » Lewis avait indiqué, dans un gazouillis, en octobre dernier que sa carrière dans la LCF prenait fin, à peine une heure après une défaite des Alouettes contre les Roughriders de la Saskatchewan. Le receveur aura passé les trois dernières campagnes avec les Alouettes.

— La Presse canadienne

Agressions sexuelles à l’Université d’État du Michigan

Les victimes ne seront pas indemnisées en parts égales

La somme de 500 millions US prévue par le règlement à l’amiable entre l’Université d’État du Michigan et les centaines de victimes du docteur Larry Nassar ne sera pas divisée en parts égales entre elles. Les avocats ont précisé hier que des facteurs tels que l’âge des victimes au moment des faits et l’impact subséquent des agressions sexuelles seront pris en compte. L’université où Larry Nassar a pratiqué la médecine sportive pendant près de 20 ans a annoncé mercredi qu’elle verserait 425 millions US aux 332 victimes et qu’elle mettrait de côté 75 millions supplémentaires dans l’éventualité de nouvelles allégations. Il reviendra probablement à d’anciens juges ou encore à des médiateurs d’expérience de déterminer quelle somme recevra chaque plaignante, a précisé l’avocat d’environ 200 d’entre elles. Selon une simple division, chacune toucherait 1,28 million US, mais la répartition des indemnisations procédera autrement – sans compter que les avocats auront aussi droit à leur part.

— Associated Press

Soccer

L’ère Buffon prend fin à Turin

L’historique gardien de la Juventus Gianluigi Buffon a annoncé hier qu’il allait quitter le club turinois après 17 saisons, à l’issue d’un dernier match demain, face au Hellas Vérone. « [Demain], ça sera mon dernier match avec la Juventus », a déclaré le portier italien âgé de 40 ans, lors d’une conférence de presse. Buffon a ajouté qu’il se donnait encore quelques jours pour décider de son avenir, qui pourrait être sur le terrain, ou en dehors. Selon la presse sportive italienne, Buffon aurait été contacté par des clubs de haut niveau, comme Liverpool, le Real Madrid ou le Paris Saint-Germain.

— Agence France-Presse

Cyclisme  Tour d’Italie

Bennett remporte la 12e étape, Yates reste en tête

Sam Bennett a lancé une superbe attaque vers la fin de la 12e étape du Tour d’Italie pour l’emporter, hier, mais Simon Yates a préservé le maillot rose de meneur au classement général. L’Irlandais a lancé son sprint final alors qu’il se trouvait encore très loin du fil d’arrivée, mais il est parvenu à dépasser Matej Mohorič et Carlos Betancur en route vers sa deuxième victoire d’étape du Tour d’Italie. Michael Woods, d’Ottawa, a conclu l’épreuve au sein du peloton principal, en 39e place. Le Montréalais Guillaume Boivin a suivi en 57e place, lors de cette épreuve de 214 km entre Osimo et le circuit d’Imola. Quant à Svein Tuft, de Langley, en Colombie-Britannique, il a abouti au 130e rang. Yates est demeuré en tête du classement général, 47 secondes devant le champion en titre, Tom Dumoulin.

— Associated Press

Hockey 

La LNH doit revoir la notion de marché, selon Péladeau

Pierre Karl Péladeau a estimé hier que la Ligue nationale de hockey devait élargir sa notion de marché quand venait le temps de considérer la candidature de Québec.

Le président et chef de la direction de Québecor réagissait ainsi aux propos tenus la veille par l’influent propriétaire des Bruins de Boston, Jeremy Jacobs, qui a déclaré que la ville de Québec « avait de gros défis » jouant contre elle en vue d’une éventuelle expansion.

S’il affirme ne pas avoir jeté l’éponge dans le dossier du retour des Nordiques, Pierre Karl Péladeau a admis hier que son entreprise devait faire un meilleur travail pour expliquer les forces de sa candidature dans un contexte qui a évolué.

« Je pense qu’il y a du travail à faire. On doit expliquer un petit peu. Mon avis, c’est que le marché, dans sa définition conventionnelle, on doit avoir autre chose que ça. Le marché, ce n’est pas uniquement de la billetterie. Je pense qu’il faut considérer que Québecor, qui est le promoteur de ce projet, est en mesure d’offrir bien plus que simplement une vente de billets. C’est une entreprise médiatique, une entreprise de télécommunications, qui est en mesure de multiplier les marchés, ce qui nous amène à conclure que la définition conventionnelle n’existe plus », a dit Péladeau, en marge du Marathon de la Jeunesse, dont son nouvel employé vedette Patrick Roy était le président d’honneur, hier.

Dans l’esprit du patron de Québecor, le marché d’une équipe de la LNH à Québec ne se limiterait pas à la région immédiate de la ville, contrairement à ce que laissait entendre Jeremy Jacobs, mercredi. Ce dernier avait jugé qu’il n’existait pas de « marché plus petit » et qu’il devrait « se distinguer d’une autre façon ».

Pour illustrer son propos, Jacobs avait comparé Québec à Houston, perçu comme la prochaine destination potentielle de la LNH, après Seattle.

« On peut considérer que Québec est un marché important, mais il n’y a pas que Québec et ses environs. Il y a le Québec tout entier et le marché francophone. Et c’est comme ça qu’on souhaite réussir. On a effectivement du travail à faire pour convaincre ceux qui sont les décisionnaires à l’intérieur de la ligue et on va continuer à le faire », a indiqué Pierre Karl Péladeau.

— Kathleen Lavoie, Le Soleil

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.