Les Canadiennes : Retour sur la saison

Note de l’éditeur : Le 31 mars dernier, la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) a annoncé qu’elle cessera ses activités à compter du 1er mai 2019. Le partenariat des Canadiens avec Les Canadiennes a débuté en 2015 et comportait un soutien financier, ainsi qu’une assistance marketing, promotionnelle et opérationnelle.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif de la saison 2018-2019 des Canadiennes.

La saison 2018-2019 s’est disputée sous le signe du changement pour Les Canadiennes de Montréal. Dès le mois de septembre, le club a annoncé que la majorité des matchs à domicile seraient disputés à la Place Bell, domicile du Rocket de Laval de la Ligue américaine de hockey.

Cela n’était pas le seul développement d’importance pour la filiale des Canadiens dans la Ligue canadienne de hockey féminin. Au cours de l’été, l’équipe a renouvelé le contrat de l’attaquante étoile Hilary Knight, qui s’est jointe à la formation près avoir décroché la médaille d’or aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018. La joueuse vedette américaine a été accompagnée parmi les nouvelles venues par l’attaquante d’Équipe Canada Jillian Saulnier et la gardienne de but Genevieve Lacasse, ajoutant de la qualité au sein d’une équipe qui a pris le premier rang du classement de la LCHF en 2017-2018.

Les Canadiennes ont démarré leur saison en lionnes, remportant sept de leurs huit premiers matchs. Le déménagement dans un nouveau domicile et la nouvelle composition de la formation n’étaient pas les seuls changements chez les « Fabs » cette saison. Après que l’entraîneur-chef Dany Brunet ait remis sa démission en novembre, quelques jours après avoir mené la troupe vers une septième victoire, les Canadiennes ont annoncé qu’elles passaient à un personnel d’entraîneures entièrement féminin, conduit par les entraîneures associées Caroline Ouellette, quadruple médaillée d’or olympique et récente retraitée, ainsi que Daniele Sauvageau, médaillée d’or comme entraîneure du Canada aux Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002.

À la mi-décembre, le club a écrit une page d’histoire en devenant la première formation de la LCHF à balayer sa série de trois matchs en Chine, battant le KRS Vanke Ray de Shenzhen, les 12, 14 et 15 décembre, dans ce qui était la deuxième visite du club en Asie.

Arrivées à la pause du Match des Étoiles, les Fabs affichaient un bilan impressionnant de 15-4. Sept joueuses des Canadiennes ont été invitées au Match des Étoiles de la LCHF 2019 au Scotiabank Arena de Toronto au mois de janvier.

Le mois suivant, Ann-Sophie Bettez a été sélectionnée au sein du programme national d’Équipe Canada pour la première fois en neuf ans, quand elle et cinq autres joueuses de Montréal ont été invitées pour représenter le pays dans une série de trois matchs contre les États-Unis. C’était le premier match de Bettez avec l’équipe senior, à l’âge de 31 ans. Bettez et compagnie ont aidé le Canada à remporter le troisième et dernier match pour remporter la série contre leurs grandes rivales.

Les Canadiennes ont conclu la campagne avec une fiche de 6-3, quatre points derrière l’Inferno de Calgary en tête du classement, confirmant une 12e qualification consécutive aux séries éliminatoires. Marie-Philip Poulin a conclu la saison en tête des marqueurs avec une récolte de 50 points (23-27-50), tout juste devant Bettez (18-30-48). Saulnier était la troisième représentante de Montréal parmi les 10 premières marqueures du circuit avec une récolte de 29 points (11-18-29), au septième rang. La gardienne partante des Canadiennes, Emerance Maschmeyer a dominé toutes les joueuses de sa position avec une moyenne de buts alloués de 1,45, un pourcentage d’arrêt de.935 et quatre jeux blancs en 20 matchs.

Elles ont toutefois dû se débrouiller sans Poulin, nommée Joueuse par excellence du circuit en 2018-2019, dans leur quête pour une cinquième conquête de la Coupe Clarkson. La capitaine du club montréalais est sortie du dernier match de la saison régulière suite à une blessure au bas du corps et n’a disputé aucun des trois matchs de la série demi-finale contre le Thunder de Markham. Montréal a remporté cette série 2-1, mais n’a pas été en mesure d’avoir le dessus contre Calgary en finale, s’inclinant 5-2 au Ricoh Coliseum.

Un texte de Dan Braverman, traduit par Philippe Germain

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.