Nouveautés

Huit volants à découvrir en 2019

Notre essayeur automobile Éric LeFrançois dresse la liste des huit véhicules qui risquent de marquer la prochaine année automobile.

Audi e-tron

Un autre véhicule électrique prêt à l’emploi. Attendue au cours de la prochaine année, l’e-tron est la première Audi conçue dès le départ pour accueillir des propulseurs électriques. Elle en a deux, un à l’avant, l’autre à l’arrière. Ils produisent respectivement l’équivalent de 170 et 210 ch pour entraîner les quatre roues. Une batterie de 95 kWh tapisse le plancher de la caisse et assure – théoriquement – près de 400 km d’autonomie.

Jeep Gladiator

Au terme d’une longue éclipse, Jeep réintègre une camionnette de format intermédiaire à son catalogue. Baptisée Gladiator, cette camionnette reprend à son compte plusieurs composants du Wrangler, y compris ses mécaniques à essence (V6) et diesel (V6). Cette dernière motorisation ne sera visible toutefois que quelques mois après le lancement de ce modèle, prévu à la fin du printemps. Aussi, contrairement à un certain nombre de concurrents, il n’existe qu’un seul format de benne : 5 pi.

Chevrolet Corvette

Chevrolet en dit bien peu sur la refonte dont fera l’objet la Corvette en 2019. La rumeur circule que la plus emblématique « American way of sports car motoring » va déménager son moteur derrière l’habitacle pour mieux singer les caractéristiques dynamiques des plus grandes marques européennes. Une volte-face complète qui risque naturellement de choquer les inconditionnels de la « Vette », mais pas des puristes qui salivent déjà à l’idée d’en prendre le volant.

Ford Bronco

Le véhicule aux formes équarries dissimulées sous la bâche (notre photo) n’est pas un fantôme, mais presque. Il s’agit de la réincarnation du célèbre Bronco, véhicule utilitaire qui a été, un temps, l’une des coqueluches des amateurs de tout-terrain. Pour faciliter sa renaissance, Ford aura recours à une plateforme technique déjà existante (camionnette Ranger) et à des mécaniques connues. Deux configurations (deux et quatre portières) sont attendues dans les salles d’exposition à l’automne.

Mazda3

Longtemps, la 3 a été le fonds de commerce de Mazda. L’insatiable appétit des consommateurs à l’égard des utilitaires a tout changé. La future 3 cherche à nous mettre des paillettes dans les yeux. Elle sera la première à intégrer les technologies SkyActiv X afin de réduire substantiellement la consommation de carburant à l’aide d’une hybridation légère. En prime, pour la première fois de son histoire, un rouage à quatre roues motrices sera proposé pour l’entraîner.

Polestar 1 (et 2)

Cette marque affiliée à Volvo prévoit produire un coupé hybride, une berline et un utilitaire électriques d’ici trois ans. La Polestar 1 (notre photo) sera la première visible sur nos routes. Ce coupé grand tourisme 2+2, inspiré du concept Volvo Coupé de 2013, repose sur une plateforme (nom de code SPA) partagée par l’ensemble des Volvo à l’exception du XC40. Sa motorisation hybride (mi-essence, mi-électrique) comporte une prise rechargeable. Son autonomie électrique est estimée à 150 km.

Porsche Taycan

Présenté sous une forme conceptuelle au salon de Francfort en 2015, ce second modèle entièrement électrique de Porsche (le premier remonte à 1898) n’est pas descendu dans la rue encore, mais les carnets de commandes « sont déjà très noircis », assurent les concessionnaires de la marque. La direction de Porsche estime être en mesure d’en produire 30 000 par an, mais demeure encore discrète sur les caractéristiques de ce modèle qui, murmure-t-on, produira l’équivalent de 600 ch. Rappelons qu’au lancement initial du prototype, Porsche faisait état d’une autonomie de 500 km.

Toyota Supra

Au moment où vous lirez ces lignes, la Supra n’aura sans doute plus beaucoup de secrets. Révélée aujourd’hui au salon de Detroit, elle est attendue dans quelques jours au salon de Montréal, où elle fera ses débuts canadiens. Cette nouvelle mouture, fruit d’une collaboration entre le géant japonais et BMW, aura sans doute plusieurs éléments communs avec la Z4 du constructeur bavarois, dont assurément un « incontournable » (selon le responsable de ce projet) moteur six cylindres en ligne.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.