À l’affiche

Dans la Planète arts publiée mercredi dans l’écran 13 de la section des arts, nous avons écrit que le film Ben Is Back n’avait pas encore de date de sortie prévue au Québec, alors qu’il prendra l’affiche le 21 décembre.

Nos excuses.

— La Presse

Plan large

Chaque semaine, notre journaliste propose un panorama de l’actualité cinématographique.

Une suite de Call Me by Your Name ?

On connaît depuis longtemps l’envie du cinéaste Luca Guadagnino de réaliser un jour la suite de Call Me by Your Name, histoire de voir comment Elio (Timothée Chalamet) et Oliver (Armie Hammer) mènent leur vie après la fin de leur histoire d’amour. Une douche froide est cependant tombée sur le projet quand, lors d’une entrevue à Film Stage, le scénariste James Ivory, lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté cette année, a déclaré n’avoir aucun désir de travailler sur une éventuelle suite, pas plus, selon lui, qu’André Aciman, l’auteur du roman ayant inspiré le film. « Je ne vois pas comment je pourrais imaginer Timothée Chalamet à 45 ans ! », a lancé le scénariste. Or, coup de théâtre, Aciman a annoncé dans la foulée sur Twitter qu’il était justement en train d’écrire la suite de son roman, publié en 2007. « J’adorerais une suite à Call Me by Your Name. En fait, j’en écris une », a-t-il écrit mardi sur son compte. Il faudra cependant attendre quelques années avant que le projet se concrétise, dans la mesure où Luca Guadagnino souhaite que ses acteurs vieillissent un peu avant de se lancer dans le tournage. Dans une entrevue accordée à Variety au mois d’octobre, Timothée Chalamet a affirmé être très confiant. « Je sais que Luca le souhaite vraiment. Et Armie et moi sommes là à 1000 % ! »

PLAN LARGE

Chaque semaine, notre journaliste propose un panorama de l’actualité cinématographique.

Actualités

Les langues de Netflix

Vous avez été nombreux à nous écrire à propos du film italien Lazzaro felice, présenté sur Netflix avec son titre français, Heureux comme Lazzaro. Parce que ce titre est tout ce qu’il y a de français à propos de ce film. L’excellent long métrage d’Alice Rohrwacher, lauréat du prix du meilleur scénario au Festival de Cannes, est en effet offert au spectateur canadien en version originale avec des sous-titres en anglais, en espagnol et... en portugais brésilien ! Et dans la langue de Molière ? Inexistants, les sous-titres. Simple erreur technique ou ignorance crasse de la réalité du pays ? Si l’on en juge par les options habituellement offertes pour les films classés dans la section internationale, laissons au géant de la diffusion en continu le bénéfice du doute, car à peu près tous sont présentés avec l’option des sous-titres en français. Les rares exceptions proviennent de films anglophones, qui conservent d’ailleurs leur titre original dans la navigation. Nous avons évidemment tenté d’obtenir un commentaire officiel auprès de Netflix Canada, hélas sans succès. On nous assure toutefois être au courant du problème. Dossier à suivre…

Le chiffre de la semaine

20 millions

Le nombre de fois que le film The Christmas Chronicles (Les chroniques de Noël) a été vu sur Netflix en une semaine. Ce chiffre a été dévoilé par Ted Sarandos, directeur des programmes, lors d’une conférence tenue à New York plus tôt cette semaine. Cette révélation est étonnante, dans la mesure où le diffuseur en ligne américain se fait habituellement un devoir de garder confidentiel ce genre de statistiques.

À l’agenda

John McEnroe au Cinéma Moderne

Film de clôture des Rencontres internationales du documentaire de Montréal, John McEnroe – L’empire de la perfection fait partie de ces films dont la distribution en salle est atypique. Le Cinéma Moderne met ce long métrage de Julien Faraut à l’affiche lundi à 19 h.

Anthropocène – L’époque humaine à la Cinémathèque

Depuis son lancement au festival de Toronto, le dernier volet d’une trilogie amorcée avec Manufactured Landscapes et poursuivie avec Watermark ne reçoit que des éloges. Il fait d’ailleurs partie de la liste des 10 meilleurs longs métrages canadiens de l’année, telle qu’établie par le comité mis sur pied par le TIFF. Anthropocène – L’époque humaine est présenté à la Cinémathèque québécoise tous les jours cette semaine, en version originale avec sous-titres français.

Le festival Plein(s) Écran(s)

Le 3e festival Plein(s) Écran(s) bat son plein sur Facebook. Jusqu’au 15 décembre, 44 courts métrages, visibles gratuitement sur la page du festival, dont 19 premières numériques, sont offerts au public. Monia Chokri, Loïc Darses et Sylvain Bellemare (lauréat d’un Oscar grâce au film de Denis Villeneuve The Arrival) font partie du jury de ce festival compétitif.

Les sorties en salle du 14 décembre

En liberté ! de Pierre Salvadori

The Favourite de Yorgos Lanthimos

Mary Queen of Scots (Marie, reine d’Écosse) de Josie Rourke

Mortal Engines (Mécaniques fatales) de Christian Rivers

The Mule de Clint Eastwood

Pat et Mat à Noël de Marek Benes

Point d’équilibre de Christine Chevarie-Lessard

Mes provinciales de Jean-Paul Civeyrac

Spider-Man Into the Spider-Verse (Spider-Man dans le Spider-Verse) de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman

Under the Silver Lake de David Robert Mitchell

Bande-annonce

La nouvelle comédie d’Émile Gaudreault

Pour son nouveau film, Émile Gaudreault a fait de nouveau appel à la même équipe de scénaristes qui a assuré le succès de De père en flic 2. C’est donc dire que le réalisateur de Mambo Italiano a écrit le scénario de Menteur avec Érik K. Boulianne et Sébastien Ravary. Louis-José Houde y est entouré d’une distribution tout étoiles, composée d’Antoine Bertrand, Geneviève Schmidt, Anne-Élisabeth Bossé et plusieurs autres. Menteur sortira le 10 juillet 2019.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.