Mode de vie

Ralentir pour mieux vivre

Travail effréné, maison parfaite, sport trois fois semaine, loisirs encadrés… La liste des activités qu’on s’impose a de quoi nous essouffler. Cette course quotidienne a donné naissance au slow living, un mouvement qui invite à ralentir le rythme. Ça ne veut pas dire laisser tomber son boulot, jeter son téléphone intelligent ou se retirer à la campagne. Vivre plus lentement, c’est prendre le temps qu’il faut avec patience et minutie. Voilà quelques idées pour se trouver du temps.

Haro sur le multitâche

C’est l’un des principaux symptômes de la frénésie ambiante. On fait un peu de ceci, un peu de cela, sans que rien ne soit jamais vraiment terminé. Et on se croit efficace. Pour commencer, il suffit d’établir ses priorités. Les courriels ne sont pas tous urgents et la plupart des messages texte peuvent attendre. En se concentrant sur une seule tâche à la fois, on prend souvent des décisions plus éclairées, car on prend le temps d’y réfléchir.

Les médias sociaux, nos amis ?

Difficile de savoir combien de temps on passe sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube, mais on sait que notre temps libre se réduit comme peau de chagrin à cause de ces plateformes. Une idée : avertir nos proches que nous ne sommes pas toujours à l’autre bout de nos appareils électroniques. Et lever les yeux de son cellulaire redonne le temps de voir le monde autour de soi.

Déléguer

Il arrive souvent que les tâches domestiques soient réalisées en grande partie par la même personne. Une liste de travaux affectés aux différents membres de la famille, par jour de la semaine, permet de mieux répartir les corvées. Et de libérer autant de temps pour l’habituel responsable de la tenue du foyer.

Cuisiner simplement

Une fois cette crise derrière nous, il sera agréable de se réunir de nouveau entre amis. Depuis des années, une certaine tendance privilégie la cuisine compliquée composée de longues listes d’ingrédients. La préparation peut prendre des heures et s’étirer jusqu’au souper, quand les invités sont là. À vouloir jouer au chef de cuisine, on n’a plus de temps pour eux. Servir des crudités, de la fondue et des spaghettis sont souvent considérés comme de piètres moyens de recevoir. Pourtant, la plupart des hôtes et des invités ne demandent qu’à passer un bon moment entre amis, même autour d’un pâté chinois.

Se pardonner

Il s’agit peut-être du geste à la base d’une nouvelle manière de voir ce que nous faisons de notre vie. Oublions la perfection. Et ne rien faire tout un dimanche sans se sentir coupable est peut-être le plus beau cadeau à se faire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.