Histoire de famille

Les recettes de la Courchesnerie

Quels sont les rituels ou les traditions que vous perpétuez ou que vous avez mis en place dans votre famille ? Cette semaine, nous parlons aux Courchesne, qui ont créé un livre avec les recettes de grands-mères, de grands-tantes et d’arrière-grands-mères, afin de perpétuer le savoir-faire culinaire de génération en génération.

Quinze personnes âgées de 3 à 78 ans

D’un autre siècle

Ariane Labrèche adore flâner chez ses grands-parents et fouiller dans leurs armoires pour trouver de vieux vêtements, des lunettes vintage ou des photos. Il y a quelques années, elle est tombée sur plusieurs recettes manuscrites sur des petits bouts de papier. « C’étaient des idées de ma grand-mère ou de sa mère, dont plusieurs recettes d’un autre siècle qu’on ne fait plus, explique-t-elle. Ça m’a fascinée ! » Alors qu’elle cherchait un cadeau spécial pour les 50 ans de sa maman, elle a décidé de créer un livre de recettes et de photos de famille, avec l’aide d’une amie photographe. Le résultat a créé tout un effet. « Le jour de l’anniversaire de ma mère, tout le monde était fébrile. On gardait le livre pour la fin. Et quand ma mère l’a vu, elle n’en revenait pas ! » Les autres n’étaient pas en reste, puisque chacun a reçu son propre exemplaire.

Populaire et réconfortant

Une grande part de la création revient à la grand-maman, Lise Tellier, qui adore improviser autour des fourneaux. « La cuisine est un milieu en ébullition qui change continuellement, souligne-t-elle. J’aime beaucoup modifier les recettes. » Il faut dire que certains plats plaisent au palet de tous âges. « La recette du bœuf rouge, qui vient de ma belle-mère, est très demandée par ma petite-fille de 3 ans, que je garde tous les vendredis. C’est aussi celle que j’ai faite le plus souvent au cours de ma vie pour mes enfants. » De son côté, Ariane profite du livre qu’elle a créé il y a quatre ans pour gâter son entourage et s’offrir du réconfort. « L’hiver, quand je suis un peu déprimée ou que je m’ennuie de ma famille, j’ai le livre à portée de main pour me préparer les biscuits ou les beignes de ma grand-mère. »

Chat-varois de Noël

Une autre tradition culinaire se perpétue chez les Courchesne durant les Fêtes : la fabrication d’un bavarois dans un moule en forme de… chat. « Quand j’ai commencé à le faire, c’était le seul moule qu’on avait trouvé, se souvient la grand-mère. Depuis, si je ne le fais pas chaque année, ce n’est pas vraiment Noël. » Ariane confirme : « C’est un dessert tout simple, mais à cause du moule, ça devient spécial. Chaque fois qu’une nouvelle personne arrive dans la famille, on s’amuse à dire qu’on va manger du chat pendant la soirée… Et ma grand-mère s’entête à lui créer un visage avec des Smarties, qui finissent toujours par couler ! » Malheureusement, la tradition a connu une fin abrupte en 2017. « On a perdu le moule ! dit Lise Tellier en rigolant. J’ai fait le dessert en forme de sapin, mais il n’a pas eu autant de succès… »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.