Pénalité imposée à sebastian Vettel

Ferrari n’interjettera pas appel, mais…

L’équipe Ferrari a indiqué qu’elle ne porterait pas en appel la décision des commissaires de piste de sanctionner son pilote Sebastian Vettel, dimanche dernier, pendant le Grand Prix de Formule 1 du Canada, le privant ainsi de la victoire. Vettel roulait en tête au 48e tour lorsqu’il a commis une erreur de pilotage et mis ses quatre pneus sur le gazon. Alors qu’il tentait de retourner en piste, il a bloqué maladroitement le pilote Mercedes Lewis Hamilton. L’événement a été analysé par les commissaires de course, qui ont finalement décidé d’imposer une pénalité de 5 secondes. Vettel a donc croisé le fil d’arrivée en premier, mais Hamilton a suivi 3,658 secondes plus tard. En conséquence, le Britannique a donc triomphé. Un porte-parole de Ferrari a confié à ESPN : « Nous avons retiré notre intention d’interjeter, et nous analysons maintenant notre droit à une révision. » Le droit à la révision doit être officiellement formulé dans les 14 jours suivant l’événement, ce qui signifie que la date limite pour le faire est le 23 juin. — La Presse canadienne

Tournoi de Stuttgart

Auger-Aliassime poursuit sa route

Stuttgart, — Allemagne — Félix Auger-Aliassime a accédé aux quarts de finale du tournoi de Stuttgart en l’emportant sur le Français Gilles Simon 7-5 et 6-4, hier.

Le Québécois a misé sur sa puissance pour vaincre Simon, comme en témoigne son avantage de 15-3 au chapitre des as. C’était la première fois que les deux joueurs s’affrontaient en carrière.

Auger-Aliassime affrontera au prochain tour l’Allemand Dustin Brown, qui a surpris son compatriote Alexander Zverev 6-4, 6-7 (3) et 6-3.

Brown, un qualifié, disputait seulement son deuxième match cette saison sur le circuit de l’ATP, mais a réussi un nombre impressionnant de coups gagnants contre Zverev, cinquième joueur mondial et favori du tournoi. Il a du même coup signé sa première victoire face à un joueur du top 10 mondial depuis 2017.

Brown, classé 170e au monde, est surtout reconnu pour avoir renversé Rafael Nadal à Wimbledon, en 2015.

Autre surprise

Quant à Matteo Berrettini, il a causé une autre surprise hier en éliminant la deuxième tête de série, Karen Khachanov, 6-4, 6-2.

L’Italien croisera le fera en quarts de finale avec l’Américain Denis Kudla, qui a vaincu le Français Gaël Monfils 7-5, 6-7 (3), 7-6 (3).

En double, Denis Shapovalov, de Richmond Hill, en Ontario, et l’Indien Rohan Bopanna ont évincé les Français Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga 6-4, 6-3.

Milos Raonic, de Thornhill, en Ontario, affrontera le Hongrois Márton Fucsovics en quarts de finale aujourd’hui.

L’Omnium de Stuttgart, auparavant disputé sur terre battue, a adopté le gazon en 2015.

— Avec l’Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.