Vin

Oser l’expérience des vendanges

On désigne par «  vendanges  » la période de quelques semaines où sont récoltés les raisins servant à la production du vin. Pour les épicuriens qui ont soif d’aventure, c’est aussi une expérience enrichissante permettant de travailler la terre et de développer de nouvelles amitiés. Que ce soit pour une demi-journée ou pour une saison complète, les souvenirs du travail au vignoble durent toute la vie.

Les variétés de raisin étant « à point » à des moments différents, la saison des vendanges s’étire sur environ deux mois. Dans l’hémisphère nord (p. ex. France, Italie, Espagne, Californie…), la récolte se fait de la mi-août à la fin octobre, tandis qu’au sud (p. ex. Australie, Afrique du Sud et Argentine), elle se déroule de la fin février au début avril.

Une journée typique dans les vendanges

Alors que beaucoup de vignobles utilisent de la machinerie, les grands crus privilégient toujours la récolte manuelle. Les vendanges constituent un travail exigeant physiquement, mais qui s’apprend rapidement et qui attire de nombreux étudiants ainsi que des travailleurs saisonniers.

6 h 30

Le réveille-matin sonne dans la pénombre. Vous avez la chance d’être logé directement au vignoble familial (c’est très rare, de nos jours). Sinon, vous auriez dû vous lever encore plus tôt  !

7 h 30

Après un petit-déjeuner rapide, le tracteur conduit votre groupe d’étudiants et de travailleurs jusqu’aux champs. Vous faites partie des coupeurs; sécateur en main, vous coupez les grappes.

9 h 30

C’est la pause. Vous vous asseyez par terre pour reprendre des forces. Vous discutez avec vos compagnons en savourant café chaud, charcuteries, pain et fromage.

10 h

Pour le reste de la matinée, vous rejoignez les porteurs. Enfilant une grosse hotte en guise de sac à dos, vous trimballez jusqu’à 70 kg de raisins à la fois, au fur et à mesure qu’ils sont récoltés, sous le soleil cuisant.

12 h 30

Pause déjeuner. Vous prenez place à des tables pliantes autour d’un repas composé de baguettines, de légumes, de raisins frais et, bien sûr, de vin  ! En plein air et en bonne compagnie, c’est doublement savoureux.

13 h

Pour l’après-midi, on vous envoie à la table de tri des grappes. Debout pendant des heures devant le convoyeur, vous retirez toutes les feuilles, les cailloux, les baies pourries et les autres impuretés qui pourraient nuire à la fermentation.

17 h

Fin de la journée. Les vêtements collants de tanins et éclaboussés de jus, les doigts bien mauves, vous ressentez à la fois fatigue et bonheur. Direction : la douche. Le travail recommence demain et se poursuit jusqu’à la fin du contrat.

Tourisme ou travail  ?

Dans tous les pays, certains vignobles – en particulier les petites entreprises familiales – acceptent d’accueillir des bénévoles qui souhaitent simplement vivre l’expérience des vendanges. Sans rémunération, l’horaire est plus flexible : il suffit de se renseigner directement auprès des agriculteurs.

En France, les viticulteurs accordent des contrats vendanges d’une durée de 8 à 15 jours, rapportant de 50 à 60 euros par journée d’environ 8 heures. Les étudiants internationaux sont acceptés avec une autorisation provisoire de travail. Pour simplifier la paperasse, des organismes d’échange comme la Fédération France-Québec proposent des voyages de groupe.

Aux États-Unis, l’embauche est plus compliquée : il faut obtenir un visa de travail et se loger sur place pour une période de 6 à 8 semaines. Les journées s’étirent souvent sur plus de 10 heures, pour un salaire horaire de 10 $ à 16 $US.

Faire les vendanges au Québec

Ici, les vendanges sont davantage présentées comme une activité d’agrotourisme en septembre et octobre. Pendant une seule journée ou une demi-journée, suivant un horaire allégé, on a l’occasion de visiter un vignoble local d’une tout autre façon, de vivre l’expérience de la récolte et de partager un repas en bonne compagnie. Ces activités sont généralement gratuites, sur réservation, bien que certains endroits demandent un prix d’entrée.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.