Immobilier

7 erreurs à éviter quand on achète une construction neuve

En tant qu’acheteur, une construction neuve peut sembler être un moyen sûr d’obtenir exactement ce que l’on veut et d’éviter les mauvaises surprises. Mais alors qu’on s’emballe à choisir des motifs de céramique et des essences de bois d’ingénierie, il est facile de négliger des détails importants qui protègent notre investissement. Faites preuve de vigilance et essayez de ne pas commettre les sept erreurs ci-dessous.

1. Ne pas engager de courtier immobilier

Qu’il s’agisse d’une maison usinée, d’un condo neuf ou d’une propriété à construire, vous pouvez faire appel à un courtier immobilier pour vous accompagner tout au long du processus. Ses services sont sans frais pour vous – c’est au vendeur de payer l’éventuelle commission. Un courtier veille à vos intérêts, et il est légalement tenu de vous informer des points positifs et des points négatifs d’une transaction. Il est généralement aussi un négociateur expérimenté auprès des constructeurs.

2. Ne pas magasiner son hypothèque

Certains constructeurs encouragent les acheteurs à contracter un prêt hypothécaire auprès de leur propre institution financière, pour simplifier la gestion. Ce n’est cependant pas toujours la meilleure offre  ! Vérifiez s’il y a un réel bénéfice à choisir le prêteur recommandé ou si vous pouvez trouver un financement plus compétitif ailleurs.

3. Penser que c’est vraiment «  non négociable  »

Même s’il est vrai que le prix de la plupart des condos neufs est fixe, d’autres aspects de la vente peuvent quand même être négociés. Les constructeurs déploient beaucoup d’efforts pour attirer des clients potentiels et peuvent se montrer ouverts à inclure des électroménagers, des choix de finis plus luxueux ou d’autres extras.

4. Oublier pour qui travaille le vendeur

Aussi sympathique soit-il, tout représentant travaille d’abord pour l’intérêt de son employeur et son premier rôle est de conclure des ventes. C’est à son avantage que le processus d’achat se déroule rapidement – il n’est pas là pour soulever des interrogations ou attirer votre attention sur les détails.

5. Ne pas faire inspecter la construction

Ce n’est pas parce que c’est neuf que c’est sans problème  ! L’expertise d’un inspecteur en bâtiment permet de vérifier si le travail a été bien fait et si des matériaux adéquats ont été utilisés, ce qui vous évitera des ennuis plus tard – comme des infiltrations d’eau causées par une soudure bâclée. Lorsque possible, une inspection professionnelle devrait se faire avant la pose du gypse, pour mieux examiner la tuyauterie, l’électricité et la ventilation.

6. Ne pas visiter le chantier assez souvent

Un simple malentendu peut conduire à des erreurs coûteuses ou à une construction qui ne correspond pas à vos attentes. En visitant le chantier régulièrement, il est plus probable que vous remarquiez si quelque chose cloche ou n’est pas à votre goût. C’est également plus facile de faire faire certains changements – comme modifier l’emplacement d’une prise électrique ou l’orientation des carreaux de céramique – avant que le travail soit terminé.

7. Ne pas se renseigner sur l’avenir du quartier

Renseignez-vous auprès du service d’urbanisme de votre municipalité pour connaître les plans futurs du secteur. Est-ce que votre vue sur l’eau risque d’être obstruée par un édifice en hauteur  ? Est-ce que le terrain vacant à proximité est le futur emplacement d’un nouveau centre commercial  ? Mieux vaut l’apprendre maintenant qu’après avoir emménagé.

Sources : The Balance, Michael Roberts Custom Homes, David Kent

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.