Charles Hudon à la recherche de confiance

Charles Hudon est rentré chez lui jeudi soir, après la grosse victoire du Canadien contre Winnipeg, et il est allé revoir un jeu. Son jeu. Celui de la première période, quand il s’est retrouvé devant le gardien des Jets, Connor Hellebuyck, prêt à tenter un bon tir, avant de plutôt choisir de refiler l’objet à son collègue Nicolas Deslauriers, posté un peu plus loin, à sa droite.

Hudon a dû revoir le jeu parce qu’il se posait la question : est-ce que j’aurais dû tirer ? C’est le genre de question qu’un joueur se pose à l’occasion, surtout lorsque son dernier but remonte au 10 novembre. Bien sûr, il y a un petit bémol à apporter ici, puisque depuis cette date, Hudon a souvent été laissé de côté, soit à 22 reprises, pour être bien exact.

Mais quand même. Pour un joueur qui a toujours possédé un certain flair offensif, le 10 novembre, c’est loin.

« Je voulais lancer, a expliqué Hudon hier à propos du jeu de jeudi soir. Je me suis retrouvé à peu près avec le même angle que Jo [Jonathan Drouin] quand il a marqué juste avant. Mais j’ai vu le gardien descendre sa jambière un peu, donc je me suis dit qu’il allait savoir où je voulais aller avec la rondelle, et j’ai vu Nicolas à la dernière seconde… Dans n’importe quel autre match, peut-être que ça aurait pu rentrer. »

Mais ça n’a pas été le cas, et Hudon espère que sa chance va enfin tourner, qui sait, peut-être à partir de ce soir, lors de la visite des Maple Leafs de Toronto. Le moment serait bien choisi…

« J’ai hâte de retrouver ma pleine confiance, j’essaie juste d’y arriver en me concentrant sur les petits détails. Je veux jouer, être sur la patinoire, et puis reprendre la confiance. C’est ma première saison où c’est aussi difficile de mettre la rondelle dans le filet. Mais je me sens bien sur la patinoire. »

— Charles Hudon

Autre différence notable à cette histoire : Charles Hudon, même après avoir été souvent mis de côté, estime avoir la pleine confiance de l’entraîneur Claude Julien.

« Regarde ce qui est arrivé jeudi soir… J’étais sur le banc et j’ai parlé avec Claude à un moment donné, après avoir commis un revirement qui a presque coûté un but. Après ça, je savais quand même que Claude allait me donner ma chance. Alors je suis resté dans un état d’esprit positif. Je pense que la présence suivante, notre trio a eu trois tirs au but… »

N’empêche que les prochaines semaines ne seront pas si faciles pour lui. Dans la Ligue nationale de hockey, la date limite des transactions approche à grande vitesse (le 25 février), et il y a dans cette ligue des dizaines de joueurs qui ne savent pas trop s’ils devront ou non déménager d’ici cette date.

Allain Roy, l’agent du joueur québécois de 24 ans, a déjà affirmé que son client voulait rester avec le Canadien… mais qu’il voulait jouer également. Ça peut vouloir dire bien des choses, tout ça. Mais Charles Hudon jure qu’il ne perdra pas le sommeil une seule fois d’ici au 25 février.

« Je vais contrôler ce que je peux contrôler. Le reste, on verra. Moi, je veux juste jouer au hockey… »

Julien est heureux avec ce qu’il a sous la main

S’il faut se fier à ce qu’il nous a dit hier, Claude Julien n’a nullement l’intention d’aller cogner à la porte du directeur général Marc Bergevin afin de demander un peu d’aide d’ici à la date limite des transactions dans la LNH. En fait, le coach du CH a l’air bien heureux de l’équipe qu’il a sous la main, et il a un peu répété ce que Bergevin avait déjà dit à ce propos en janvier. « On ne va pas faire une transaction juste pour tenter de réparer quelque chose à court terme, a dit Julien hier. On ne va pas sacrifier des joueurs de notre futur pour tenter de trouver des solutions à court terme. Je suis heureux avec l’équipe qu’on a. »

Contre les Leafs, (encore) un match baromètre

On se demandait si le CH allait être capable de suivre les Jets de Winnipeg, jeudi soir au Centre Bell. On a eu la réponse. Alors maintenant, on se demande si le Canadien sera en mesure de faire la même chose ce soir à Montréal, contre les Maple Leafs de Toronto. « Ce fut l’un de nos bons matchs de la saison contre les Jets jeudi soir, a dit Claude Julien. L’idée, c’est de ne pas s’emporter avec ça. On va voir si on peut être en mesure d’offrir le même genre de performance contre Toronto. »

Shaw est près d’un retour

Surprise, Andrew Shaw se rapproche d’un retour au jeu, selon ce que Claude Julien a laissé savoir hier, et il n’est pas impossible que l’attaquant soit en mesure de prendre part au match de ce soir au Centre Bell. « Ça approche », a fait savoir l’entraîneur-chef au sujet de son attaquant, qui est blessé au cou depuis le 31 décembre. La suite aujourd’hui…

— Richard Labbé, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.