Le développement professionnel : 

Une nécessité
en éducation

Le développement professionnel des enseignants est devenu un sujet important en éducation. À l’image de la société, le milieu scolaire est en effet en changement perpétuel, ce qui exige des adaptations constantes de la part du personnel enseignant afin de répondre aux besoins éducatifs des élèves, d’où l’importance de la formation continue.

Au cours des dernières décennies, les recherches en éducation ont démontré l’importance du développement professionnel des enseignants. Celles-ci ont notamment établi un corolaire direct entre la formation continue des enseignants et l’impact sur l’engagement et la motivation des élèves à l’école. Au Québec, le Conseil supérieur de l’éducation a émis plusieurs avis et rapports importants, dont le plus récent date de 2014, qui affirmaient la nécessité de développer une culture de la formation continue et de s’inscrire dans une démarche de développement professionnel tout au long de la carrière. Le Conseil est en effet convaincu que le développement professionnel peut avoir une influence positive sur différents éléments clés de la profession, tels que l’engagement du personnel enseignant, l’établissement d’une relation signifiante avec les élèves, le travail en collégialité, l’insertion professionnelle et la rétention du personnel enseignant. Toujours selon le Conseil, la combinaison de ces effets ne peut que contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage et, par le fait même, la réussite des élèves.

Une priorité pour les écoles privées

Depuis de nombreuses années, le développement professionnel des enseignants est fortement encouragé dans les écoles privées québécoises. Celui-ci est en effet considéré comme un élément clé pour accroître la réussite scolaire des élèves dont les profils sont de plus en plus variés. La Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP), qui regroupe la majorité des écoles privées québécoises, investit d’ailleurs beaucoup d’efforts pour favoriser la formation continue et l’échange de meilleures pratiques basées sur la recherche. Chaque année, elle offre notamment plus de 1 000 heures de formation aux enseignants et autres professionnels en éducation.

« Enseignement de qualité et apprentissage des élèves sont étroitement liés. »

Plusieurs initiatives de la FEEP

Au cours des dernières années, la FEEP a développé le Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle (CADRE21) pour soutenir le développement professionnel des enseignants pour l’ensemble de la francophonie. Pour les enseignants désirant s’engager dans une démarche active de développement professionnel, la plateforme de formation continue du CADRE21 procure des occasions d’apprentissages personnalisés. Elle permet une reconnaissance efficace des compétences au moyen de badges numériques reconnus. En 2017, la FEEP a aussi publié le «  Guide d’implantation du développement professionnel dans les milieux scolaires  ». Celui-ci vise à pallier le manque de modèles pour les écoles désireuses de se doter d’une politique locale de développement professionnel.

Un 1er sommet au Québec

En mars dernier, c’est également tenu le 1er sommet du développement professionnel en éducation au Québec. Cette initiative du CADRE21, en collaboration avec le Carrefour National de l’Insertion Professionnelle en Enseignement (CNIPE), visait à proposer des pistes d’actions au personnel enseignant, aux directions d’école et au ministère, pour développer une véritable culture de développement professionnel dans les écoles québécoises. Ce sommet était l’occasion de réunir le personnel en éducation afin de réfléchir sur l’avenir de la formation continue des enseignants. Bref, le développement professionnel est aujourd’hui un enjeu majeur en éducation.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.