Musique

La Passion selon saint Luc à Lanaudière

Exécutée par l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, La Passion selon saint Luc, de Krzysztof Penderecki, sera un événement phare du prochain Festival de Lanaudière. Après l’y avoir jouée le 14 juillet, l’Orchestre symphonique de Montréal l’interprétera en Europe, le 20 juillet au Festival de Salzbourg – et possiblement le 18 juillet à Cracovie, selon nos sources, mais l’entente ne serait pas encore finalisée. Gregory Charles, directeur artistique du festival, confirme et justifie son choix : « C’est gros, c’est fort, c’est massif. Au-delà de l’absence de référence de tonalité, il n’y a pas de résolution dans cette œuvre, sauf un véritable moment tonal à la fin, qui vient donner tout son sens au texte religieux et à un mouvement musical qui a dominé le XXe siècle… et que nous n’avons pas encore rattrapé. »

— Alain Brunet, La Presse

FLASHES

Ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

Ça fait jaser

Michael Caine largue Woody Allen

Le comédien Michael Caine, qui a remporté son premier Oscar pour son rôle dans le film Hannah et ses sœurs de Woody Allen, ne travaillera plus avec le réalisateur américain. « Je suis abasourdi. Je suis le parrain d’une association luttant contre la cruauté faite aux enfants et j’ai des opinions très arrêtées sur la pédophilie », a dit le comédien dans une entrevue avec The Guardian dans la foulée de la sortie du documentaire My Generation portant sur les années 60 et qu’il a coproduit. M. Caine faisait référence aux accusations d’agressions sexuelles faites par Dylan Farrow à propos de Woody Allen. Depuis la résurgence de ces allégations, le cinéaste d’Annie Hall est de plus en plus délaissé. Michael Caine a tourné dans 127 films et a remporté deux Oscars.

— André Duchesne, La Presse

Flash

Le Met congédie James Levine

Le Metropolitan Opera a congédié son directeur musical honoraire James Levine après qu’une enquête eut établi des preuves d’agression sexuelle et de harcèlement. James Levine, 74 ans, avait été suspendu par le Met en décembre pendant la durée de l’enquête. Entre-temps, l’opéra de New York avait annoncé il y a un mois que le Québécois Yannick Nézet-Séguin deviendrait son directeur musical dès l’année prochaine, deux ans plus tôt que prévu. Dans un communiqué diffusé hier, le Met indique que son enquête a déterminé que James Levine a commis des « abus et du harcèlement sexuels sur des artistes vulnérables au début de leur carrière ». L’entreprise dit qu’il « serait inapproprié et impossible pour M. Levine de continuer de travailler au Met ».

— Associated Press

Flash

The National et Blondie à Osheaga

En attendant le dévoilement complet de la programmation, aujourd’hui, le festival Osheaga a continué de dévoiler le nom des artistes qui seront à l’affiche en 2018 aux utilisateurs de l’application du festival. Depuis le week-end dernier, on sait que le groupe The National, le rappeur Tyler, The Creator ainsi que la légendaire formation Blondie se produiront au parc Jean-Drapeau du 3 au 5 août. Ces trois noms d’envergure s’ajoutent à ceux de Franz Ferdinand, Post Malone, Odesza, Alvvays, LP, Portugal. The Man, Billie Eilish, Dua Lipa, BØRNS, Milk & Bone, Smokerpurpp, Alex Cameron, Sir Sly, Sylvan Esso, Rex Orange County et Manchester Orchestra, pour ne nommer que ceux-là. L’annonce du reste de la programmation et la mise en vente des laissez-passer de trois jours se tiendront aujourd’hui à midi. — Émilie Côté, La Presse

Mode

Hubert de Givenchy s’éteint à 91 ans

Légende de la haute couture, le créateur français Hubert de Givenchy est mort à l’âge de 91 ans. De son premier défilé en 1952 à son départ en 1995 de sa maison de couture, vendue en 1988 au groupe LVMH, Hubert de Givenchy a marqué son époque avec des tenues aussi célèbres que la robe noire portée par l’actrice Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany’s. Parmi les autres robes iconiques du couturier figurent la robe brodée au corsage que portait Jackie Kennedy lors de la visite officielle du couple présidentiel américain en France en 1961 et la tenue de deuil portée en 1972 par la duchesse de Windsor (Wallis Simpson). Il a entrepris sa carrière à 17 ans et a ouvert sa maison de couture sept ans plus tard, stimulé par l’exemple de Christian Dior, pour s’imposer comme le couturier du « chic décontracté ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.